La Grande-Bretagne va instituer un jour du souvenir de l'esclavage

La Grande-Bretagne va instituer un jour du souvenir pour commémorer chaque année son rôle dans la traite négrière et son combat pour y mettre fin, a annoncé John Prescott, son vice-Premier ministre britannique, dans une interview au Guardian de vendredi.

(afp) Il a indiqué, sans en préciser la date exacte, que ce jour anniversaire devrait avoir lieu au mois de juin à l'instar des autres pays européens. Ce jour, selon M. Prescott, devrait être l'occasion pour son pays d'étudier les possibilités d'aider l'Afrique actuelle.

Plusieurs manifestations marquant le bicentenaire de l'abolition du commerce des esclaves doivent se dérouler en Grande-Bretagne ce week-end. "Comme pour l'Holocauste, on apprend à discuter du commerce des esclaves d'une façon plus ouverte et plus honnête", a déclare M. Prescott. "L'héritage de ce 200e anniversaire devrait être celui d'une date permanente (...) afin que chaque année, comme c'est le cas pour l'Holocauste, on puisse rappeler aux gens les horreurs du passé", a estimé le vice-Premier ministre britannique.

Près de trois millions de noirs auraient traversé l'Atlantique dans les bateaux britanniques entre 1700 et le début du XIXe siècle. Les Britanniques étaient les plus importants marchands d'esclave devant les Français et les Hollandais.

La traite des noirs avait été interdite dans l'Empire britannique par un loi adoptée en mars 1807 imposant une amende de 100 livres d'alors pour chaque esclave trouvé à bord d'un navire britannique. Il avait toutefois fallu attendre 1833 pour que l'esclavage soit aboli.

Photo belga

Publicité
Publicité

Echo Connect