Publicité
Publicité

La Virginie, premier Etat US à "regretter" l'esclavage, ouvre la voie

Premier Etat américain à exprimer des regrets sur son passé esclavagiste, la Virginie ouvre la voie à une Amérique encore réticente à faire son mea culpa, 200 ans après l'interdiction de l'importation des Noirs sur le continent.La Virginie (est), qui a assis sa prospérité sur la traite des Noirs aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, a adopté fin février une résolution exprimant ses "regrets profonds" pour son rôle dans le commerce des esclaves et reconnaissant les "contributions significatives" des Afro-Américains à l'Etat et au pays.