Le Belge passe 21 minutes par semaine aux caisses des magasins

Le consommateur belge passe en moyenne 21 minutes par semaine dans les files d'attente aux caisses, selon une enquête réalisée par le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs (CRIOC). Pour l'association, la présence dans les grandes surfaces de technologies comme le self-scanning et les bornes interactives faciliterait les courses des consommateurs. Les consommateurs francophones perdent quatre fois plus de temps hebdomadaire aux caisses que leurs homologues néerlandophones (37 minutes contre 9).

(belga) Des disparités sont également relevées entre les groupes sociaux puisque les personnnes disposant de revenus moyens semblent perdre plus de temps aux caisses (29 minutes) que ceux ayant un revenu moindre (9 minutes). En outre, le Belge consacre en moyenne, par semaine, 36 minutes à se renseigner après un article, auprès d'un vendeur notamment. Les personnes disposant de hauts revenus ou vivant dans des villes flamandes consacrent plus d'une heure par semaine à la recherche de renseignements sur des articles (respectivement 67 et 62 minutes). 70% des personnes interrogées seraient prêtes à utiliser le self-scanning pour gagner du temps en faisant leurs courses. Près de 84 % des gens utiliseraient les bornes interactives permettant de vérifier le prix des articles.

De même, la plupart des personnes sont prêtes à utiliser tout type de borne interactive, comme celles permettant de sélectionner des articles et de les récupérer à la caisse ou permettant de payer et de recevoir l'article commandé. La présence dans les rayons d'étiquettes électroniques fournissant de plus amples informations sur les prix ou la disponibilité des produits serait profitable, estiment 69 % des personnes interrogées. Près de la moitié des gens (48 %) déclarent que la présence de telles innovations ne les inciterait pas à choisir un magasin plutôt qu'un autre, pour 29 % des gens qui estiment que cela influencerait certainement leur choix de grande surface.

Si les francophones et les personnes âgées de 18 à 29 ans semblent plus enclins à utiliser ces nouvelles technologies que les néerlandophones et les personnes plus âgées, d'une manière générale, selon le CRIOC, les consommateurs souhaitent gagner du temps lors de leurs achats. "Le secteur de la distribution se doit de proposer des innovations, des solutions pour permettre au consommateur de faire ses courses de manière plus agréable et plus rapide", estime le Centre. Pour son enquête, le CRIOC a réalisé 600 interviews quantitatives par téléphone en mai 2006. La marge d'erreur totale sur l'échantillon est de 4 %.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés