Le courtier le mieux payé du monde a gagné 2 milliards de dollars en 2006

Le courtier le mieux payé du monde, l'Américain John Arnold, âgé de seulement 33 ans, a gagné près de deux milliards de dollars en 2006, selon le classement annuel réalisé par la revue Trader Monthly.

(afp) Cinq courtiers ont gagné plus de 1 milliard de dollars l'an dernier et les 100 courtiers les mieux rémunérés du monde ont gagné en moyenne 241 millions de dollars. M. Arnold, un ancien d'Enron, a décroché le gros lot en pariant sur les prix du gaz naturel. Il a ainsi permis à sa société, Centaurus Energy basée à Houston (Texas), de réaliser un retour sur investissement conséquent: 317% avant commissions. Le magazine Monthly Trader ne manque pas de mettre son histoire en parallèle avec celle de Brian Hunter. Ce courtier canadien de 32 ans avait en effet fait perdre plus de 6 milliards de dollars en une semaine à son employeur, Amaranth Advisors, en pariant lui aussi sur les prix du gaz naturel. Mais dans la mauvaise direction.

Parmi le peloton de tête, figurent dans l'ordre: James Simons (68 ans) qui a empoché entre 1,5 milliard et 2 milliards de dollars, Eddie Lambert (44 ans) avec de 1 à 1,5 milliard, T. Boone Pickens (le doyen à 78 ans) avec 1 à 1,5 milliard de dollars et Stevie Cohen, 50 ans, qui a décroché plus de 1 milliard de dollars.

Les benjamins du classement sont Chase Coleman et Paul Touradji, tous deux âgés de 31 ans, et qui ont gagné entre 75 et 100 millions de dollars en 2006. New York est la place financière qui compte le plus grand nombre de nominés, avec 40 des 100 courtiers les mieux payés du monde, suivie par Londres (27). Sur l'ensemble des courtiers sélectionnés, seuls sept ne travaillent pas pour des hedge funds, ces fonds spéculatifs qui exploitent les anomalies du marché et les failles de la réglementation financière pour réaliser des opérations financières juteuses.

Photo Belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n