Le Japon et la Chine décident d'"examiner franchement" leur histoire

Le Japon et la Chine ont émis mercredi leur premier communiqué conjoint en près de dix ans pour annoncer qu'ils allaient "examiner franchement" leur histoire, dont les interprétations divergentes sont la source de querelles sans fin, et travailler à améliorer leurs relations.

(afp) Au cours d'un sommet à Tokyo, le Premier ministre chinois Wen Jiabao et son homologue japonais Shinzo Abe ont décidé d'"examiner l'histoire franchement" et de "construire ensemble un bel avenir aux relations bilatérales", affirme ce communiqué commun.M. Wen a entamé mercredi une visite officielle de trois jours au Japon, la première d'un chef de gouvernement chinois en près de sept ans, en vue de poursuivre le réchauffement diplomatique entre ces deux géants d'Extrême Orient, au bord de la brouille ces dernières années.Au cours de cette longue crise, la Chine a notamment accusé le Japon de relativiser les atrocités commises en Asie par son armée au cours de la Seconde Guerre mondiale, et s'est opposée au voeu de Tokyo d'obtenir un siège de membre permanent au Conseil de sécurité des Nations unies."La Chine a estimé que le Japon devait jouer un rôle plus constructif au sein de la communauté internationale", a également indiqué le communiqué, sans mentionner expressément la question du siège permanent au Conseil de sécurité.Le Japon et la Chine devraient "assumer les responsabilités qui incombent aux deux pays dans cette ère nouvelle", ajoute le texte.Il s'agit du premier communiqué commun publié par les deux pays depuis 1998, à l'occasion d'une visite à Tokyo du président chinois de l'époque Jiang Zemin.

Photo Belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect