Publicité

Le premier whisky belge sort en novembre, mais il est déjà épuisé

Jusqu'à présent, la distillerie PUR.E propose en dégustation un spirit non vieilli, qui ne porte pas encore le nom de whisky même s'il en a l'apparence. Le breuvage ne peut obtenir l'appellation de whisky que lorsqu'il a veilli 3 ans et un jour dans des fûts de chêne de moins de 700 litres.

(belga) Le whisky belge n'existe pas encore et pourtant il est déjà épuisé. Les premières bouteilles de Single Malt "The Belgian Owl" sortiront début novembre. Il s'agira des premières bouteilles de véritable whisky belge. Le label ne devrait être officialisé qu'en octobre.

Etienne Bouillon, maître distillateur à Grâce-Hollogne, sera le premier à mettre sur le marché "The Belgian Owl" single malt. "Le premier fut de 200 litres sera ouvert fin octobre ou début novembre. Il produira un whisky à un taux d'alcool de 40 degrés qui vieillit dans des fûts depuis 3 ans", a-t-il expliqué. Avant cela, début septembre, la société PUR.E Distillerie changera de nom pour devenir "The Owl Distillery S.A."

Environ 400 bouteilles devraient sortir du premier fut. Toutes ont été vendues depuis plusieurs mois via le site Internet de la distillerie. Le deuxième fut sera ouvert en juin 2008. Mais la production est déjà également vendue.

Ce n'est qu'en novembre 2008 que le whisky belge sera disponible dans les commerces. "Nous produirons entre 4 et 5 fûts par mois, ce qui signifie environ 2000 bouteilles", a annoncé Etienne Bouillon.

Le whisky belge a une traçabilité 100 pc belge. L'orge est en effet issu de cultures de Hesbaye et l'eau, qui permet de réduire le taux d'alcool de 60 degrés à 40 degrés, vient d'une source de la même région.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés