Publicité

Les serveurs centraux d'internet victimes mardi d'une attaque massive

Les serveurs centraux gérant l'internet ont connu mardi l'une des plus graves attaques pirates depuis 2002, qui a ralenti le trafic sans toutefois paralyser le réseau, ont indiqué mercredi des experts du secteur.

(afp) L'incident qui s'est produit mardi "semble être l'une des plus graves attaques contre ces serveurs depuis décembre 2002", a assuré à l'AFP Graham Cluley, consultant technologique de la société Sophos.

Trois des 13 serveurs de systèmes de noms de domaines (DNS), qui gèrent le trafic sur le réseau mondial, ont été bombardés de demandes d'informations visant à les paralyser, a-t-il ajouté.

Depuis les attaques qui avaient visé le web en 2002, "le système est devenu plus résistant et il est plus à même de rebondir", a assuré M. Cluley.

Une grande partie des attaques observées mardi impliquaient des ordinateurs "zombies", infectés par des pourriels et de ce fait vulnérables à une prise de contrôle par des pirates informatiques.

Selon certaines informations, la piste des attaques a pu être remontée jusqu'en Corée du Sud mais "cela ne signifie pas que les pirates sont basés là bas (...) Ils pourraient être n'importe où dans le monde", a ajouté M. Cluley.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés