Ours et marmottes se sont réveillés en avance en Suisse

Endormies en octobre, les marmottes du zoo des Marécottes (canton du Valais) ont quitté leur tanière début mars, a indiqué Marylène Meyer, directrice du zoo.

(afp) Les marmottes et les ours d'un zoo suisse se sont réveillés cette année avec au moins quinze jours d'avance en raison de la douceur qui a prévalu à la fin de l'hiver, a indiqué la direction du parc.

Les ours, qui sont des semi-hibernants, ont aussi dormi moins longtemps: les quatre ours mâles du parc zoologique se sont endormis en décembre pour se réveiller début janvier. La femelle portante a fermé les yeux à la même période, a mis bas début janvier et a continué de dormir jusque début février. Ses petits, qui pesaient 300 grammes à la naissance, se sont débrouillés pour téter leur mère endormie.

La mue de certains animaux a aussi été bouleversée par la douceur des températures. Ils ont perdu leurs poils d'hiver dès février et se sont trouvés à découvert lorsque les températures ont de nouveau baissé fin mars, a souligné Mme Meyer.

Durant l'hibernation, les animaux ralentissent leur métabolisme jusqu'à des niveaux très bas. La température de leurs corps et la respiration s'abaissent graduellement. Ces animaux utilisent leurs réserves de graisse, stockées pendant la belle saison.

Parmi les animaux hibernants figurent notamment les marmottes, les loirs, les lérots, les hérissons, les grenouilles, les lézards, ainsi que certains hamsters, souris, poissons et chauve-souris.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect