Pourquoi l'internet est-il si cher en Belgique?

Le ministre de l'économie Marc Verwilghen va demander à l'IBPT d'étudier si les conditions du marché sont respectées dans le secteur de l'Internet à haut débit.

(belga) Une étude commandée par le gouvernement confirme que les prix pratiqués en Belgique pour l'accès à l'Internet à haut débit sont plus importants que la moyenne des prix pratiqués dans les pays européens.

Le ministre PS de l'Intégration sociale Christian Dupont propose "de mandater explicitement le régulateur national, l'Institut belge des Postes et Télécommunications (IBPT), pour concentrer une partie de ses ressources à la création des conditions nécessaires à une concurrence libre et équitable sur le marché du haut débit".Le ministre de l'Economie et des Télécoms, Marc Verwilghen, va demander à l'IBPT d'effectuer une analyse sur l'accès des nouveaux opérateurs au marché de l'Internet. Il s'agira d'examiner pourquoi il est tellement difficile pour les nouveaux opérateurs de pénétrer le marché belge.

L'étude du gouvernement conclut en effet que le niveau élevé des tarifs en Belgique pour le haut débit est dû au manque de concurrence.

Dans trois catégories de vitesse sur quatre, le prix le plus bas proposé en Belgique est au-dessus de la moyenne européenne. A 8 mégabits par seconde, le prix le plus bas en Belgique est significativement plus haut que le prix offert en France ou aux Pays-Bas.

Il est de 15 euros en France, 20 euros aux Pays-Bas et près de 40 euros en Belgique pour une moyenne européenne de 33,5 euros.Selon les résultats de l'étude présentée jeudi, les opérateurs alternatifs utilisant le "dégroupage" de la boucle locale (qui utilisent l'accès Belgacom) ne semblent pas en position de reprendre des parts de marché à l'opérateur historique et aux câblo-opérateurs.L'étude a été réalisée par le bureau "Analysys" basé en Angleterre.

Elle compare la situation de 35 opérateurs dans 6 pays.Le ministre Christian Dupont a une nouvelle fois plaidé jeudi pour la mise sur pied d'un système de tarif social pour l'Internet. Le PS entend faire figurer cette revendication dans le prochain accord de gouvernement s'il est amené à participer à la future majorité fédérale.Christian Dupont et Peter Vanvelthoven ont rappelé jeudi la mise en oeuvre du Plan national de lutte contre la fracture numérique.Selon Marc Verwilghen, l'étude d'Analysys dément la perception qu'ont les consommateurs belges des prix de l'Internet à haut débit, régulièrement qualifiés "d'extrêmement élevés". Nous sommes "légèrement" au-dessus de la moyenne, a précisé le ministre Open Vld.Christian Dupont a mis en évidence les conséquences d'une offre Internet à haut débit onéreuse. Il s'agit d'un des grands défis de demain. "Les offres d'emploi se retrouvent sur Internet". Si tout le monde ne peut y accéder, il y a un danger de "fracture sociale", a-t-il précisé.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés