Publicité

Quinze soldats britanniques de moins de 15 ans envoyés en Irak

Quinze soldats britanniques âgés de moins de 18 ans ont été envoyés combattre en Irak depuis juin 2003, en violation du protocole des Nations unies sur les droits des enfants, a reconnu dimanche le gouvernement britannique.

(ap) Selon le ministre de la Défense Adam Ingram, très embêté, la "grande majorité" de ces jeunes soldats étaient à moins d'une semaine de leur 18ème anniversaire quand ils ont été déployés ou ont quitté le théâtre des opérations moins d'une semaine après y être arrivés.

Il y avait parmi eux quatre jeunes filles et aucun d'entre eux n'avait moins de 17 ans. "Moins de cinq soldats de 17 ans ont été déployés pour une période de plus de trois semaines", a-t-il ajouté dans une réponse écrite à la Chambre des communes.

Aucun adolescent n'a été envoyé en Irak depuis juillet 2005 et de nouvelles mesures sont en place pour garantir qu'aucun moins de 18 ans n'est envoyé en zone de guerre.

"Malheureusement, ces procédures ne sont pas infaillibles, et la pression pesant sur les unités ont eu pour conséquence que dans un petit nombre de cas, des soldats ont été par inadvertance déployés en Irak avant leur 18ème anniversaire".

Seuls en Europe, les Britanniques peuvent entrer dans l'armée à 16 ans, si leurs parents sont d'accord. Une disposition dénoncée par certains défenseurs des droits des enfants.

En juin 2003, Londres a ratifié le protocole additionnel à la Convention des Nations unies sur les droits des enfants relative à l'implication des enfants dans les conflits armés. Le texte interdit la participation directe aux hostilités des soldats de moins de 18 ans.

Sarah Teather, élue de l'opposition libérale, a estimé cependant l'information "choquante", jugeant que le Premier ministre Tony Blair devrait présenter des excuses à ces 15 adolescents.

"C'est une faute inexcusable du gouvernement, qui révèle un niveau choquant d'incompétence", a-t-elle déclaré. "C'est pour de bonnes raisons que nous avons des règles interdisant d'envoyer les moins de 18 ans au feu. Il n'est pas possible que des gens aussi jeunes soient mentalement ou émotionnellement préparés à affronter un bain de sang à l'échelle de ce qui se passe en Irak", a-t-elle dénoncé.

La Grande-Bretagne compte actuellement environ 7.000 hommes en Irak, où plus de 120 soldats britanniques sont morts depuis le début de la guerre en 2003.

La "Coalition internationale pour mettre fin à l'utilisation des enfants-soldats" rappelle que des enfants-soldats britanniques sont morts aux Malouines ou lors de la première guerre du Golfe et qu'une cinquantaine de moins de 18 ans ont servi dans le contingent britannique de la KFOR au Kosovo.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés