Sarkozy "meilleur espoir" pour la France, selon le Times

Le candidat de droite à l'élection présidentielle française, Nicolas Sarkozy, représente "le meilleur espoir" pour la France et devrait passer au second tour avec une avance confortable, estime lundi le quotidien britannique de centre-droit, le Times.

(afp) Le journal, sous le titre "Une chance pour la France: Sarkozy reste le meilleur espoir pour des réformes fondamentales", consacre un éditorial à la présidentielle française.

En dépit d'un virage à droite "transparent et pas totalement crédible", dans le but d'attirer les électeurs du candidat de l'extrême-droite Jean-Marie Le Pen, l'ancien ministre de l'Intérieur "reste de loin le candidat le plus convaincant", écrit le Times."Il comprend la nécessité de restaurer les relations avec l'Amérique, d'affronter l'extrémisme et l'aliénation dans les ghettos d'immigrants, de réduire les impôts et de faire tourner une économie (tournant) au ralenti", ajoute le journal, qui estime qu'il "mérite d'entrer au deuxième tour avec une grosse avance".Le Times relève toutefois qu'une partie de l'attrait pour Sarkozy provient "de la faiblesse de ses rivaux".

Le journal qualifie ainsi la candidate socialiste Ségolène Royal "de poids léger lunatique, de débatteur incohérent et de gauchiste vieux jeu avec peu de compréhension de comment les clichés et le dogmatisme du socialisme ont été un échec pour le pays dans le passé".Le Times note toutefois que Mme Royal a "de la séduction, de la fraîcheur et le courage d'être la première femme candidate sérieuse" à la présidence. Si elle parvient à passer le premier tour le 22 avril, "sa campagne vacillante peut prendre un nouveau dynamisme et une nouvelle légitimité", estime encore le quotidien.

Quant au candidat centriste François Bayrou, il est pour le Times "un personnage terne, qui peut bénéficier de suspicions viscérales (suscitées) par les deux autres, mais reste avec de vieilles idées sur l'intervention de l'Etat et reste vague sur comment il pourrait former un gouvernement avec une base politique aussi étroite".

Photo belga

Publicité
Publicité

Echo Connect