Publicité

SLA réclame un fonds de solidarité pour investir dans la recherche

L'asbl Ligue SLA (pour Sclérose Latérale Amyotrophique) estime que la recherche sur cette maladie mortelle avance beaucoup trop lentement et que trop peu de moyens financiers sont libérés pour la recherche.

(belga) Elle plaide dès lors pour la création d'un fonds de solidarité au profit de chercheurs belges qui se consacrent à la recherche sur des maladies orphelines et incurables, a-t-on appris mercredi dans un communiqué.

La première réunion de la plate-forme de concertation formelle consacrée aux médicaments, qui rassemble le gouvernement belge et l'industrie pharmaceutique, a eu lieu le 12 décembre dernier. Une des actions qui a été proposée est la poursuite des efforts à encourager les investissements en recherche et développement, indique la Ligue SLA.

La Ligue estime que la recherche sur la Sclérose Latérale Amyotrophique, une maladie mortelle qui touche quelque 384.000 personnes dans le monde, avance beaucoup trop lentement et que trop peu de moyens financiers sont libérés pour les travaux spécifiques de recherche. Elle plaide dès lors pour la création d'un fonds de solidarité, dans lequel les entreprises pharmaceutiques, de concert avec les pouvoirs publics, verseraient au profit de chercheurs belges, qui se consacrent à la recherche sur des maladies orphelines et incurables.

Pour la Ligue, il faut convaincre l'industrie pharmaceutique à investir dès que possible dans les recherches au profit de groupe-cibles. Même si la Ligue sait que l'industrie n'y est pas prête, car il n'y a pas de rendement immédiat.

La Ligue craint par ailleurs que l'apparition de médicaments génériques ne fasse également diminuer le prix des produits originaux, ce qui fera encore plus hésiter l'industrie pharmaceutique à investir dans des groupes-cibles. La baisse du prix des médicaments laissera encore moins d'espace à la recherche sérieuse, souligne la Ligue SLA.

La Ligue demande que les autorités publiques réinvestissent dès lors une partie des moyens récupérés des médicaments génériques et de la diminution des prix dans la recherche de bonne qualité, entre autre par la voie d'un fonds de solidarité, qui devra également être alimenté par les entreprises pharmaceutiques.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés