Publicité

Un "Big One" en Californie ferait 150 milliards de dollars de dégâts

Le séisme de grande ampleur promis à la Californie (ouest) dans les décennies à venir ferait pour environ 150 milliards de dollars de dégâts, le dixième du PIB de l'Etat, ont indiqué mardi des universitaires et experts américains.

(afp) Lors d'une conférence à l'Université de Californie du sud (USC) de Los Angeles, destinée à marquer l'année du 150e anniversaire du dernier "Big One" à avoir touché la région, ces spécialistes ont une nouvelle fois insisté sur la nécessité de se préparer à cette catastrophe inéluctable.

Les importantes ruptures de la partie sud de la faille de San Andreas se produisent environ tous les siècles et demi. Or, la dernière en date, le tremblement de terre d'El Tejon, s'était produit en 1857. Sa magnitude était de 7,9, mais il n'avait tué que deux personnes.

La Californie à l'époque ne comptait toutefois que 360.000 âmes, un chiffre qui a centuplé depuis; le temps pour la faille d'accumuler une énergie dont la libération aura des conséquences dévastatrices pour la région de Los Angeles et San Diego, l'une des principales mégalopoles du monde avec 18 millions d'habitants.

"On pourrait dire que la faille de San Andreas dans son segment sud est enceinte de neuf mois" a expliqué Thomas Jordan, directeur du Centre de sismologie de Californie du sud.

A l'échelle géologique, cela veut dire que dans les 30 ans à venir, "la probabilité de voir se produire séisme de très grande ampleur est d'entre 30 et 70%, selon la façon dont on la mesure", a souligné M. Jordan.

De son côté, Patricia Grossi, chercheuse spécialisée dans les risques sismiques pour la société de consultants Risk Management Solutions, a estimé que le tremblement de terre d'El Tejon, s'il se reproduisait aujourd'hui, ferait pour 150 milliards de dollars de dégâts, soit un dixième du produit intérieur brut de l'Etat de Californie, ou l'équivalent du PIB israélien.

Pour le bilan humain, ce type de tremblement de terre ferait environ 150 morts et 5.000 blessés, a estimé Mme Grossi.

Le directeur du Département de préparation aux situations d'urgence de Los Angeles, Ellis Stanley, a une nouvelle fois appelé le public à se préparer au "Big One".

"Le prochain très grand séisme sur la faille de San Andreas sera notre Katrina", a-t-il dit en référence au cyclone qui avait dévasté la Nouvelle-Orléans (Louisiane, sud) fin août 2005. "L'impact sur la société sera dévastateur. Après ce genre de tremblement de terre, la vie ne sera plus comme avant", a-t-il prévenu.

"Le cyclone Katrina a montré les résultats d'une absence de préparation à une catastrophe régionale (...) le gouvernement ne peut aider tout le monde, donc la clé est de se préparer au niveau individuel", a-t-il noté.

De son côté, Lucy Jones, sismologue à l'Institut national de géophysique américain (USGS) a expliqué que la rupture de la partie sud de la faille de San Andreas, qui traverse toute la Californie du nord au sud, produirait une secousse qui durerait plusieurs minutes.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés