Un curé critiqué pour utiliser sa voiture de sport pour évangéliser

Une association d'automobilistes portugaise a demandé au pape Benoît XVI de rappeller à l'ordre un curé qui cherche à attirer les jeunes vers l'Eglise grâce à sa voiture de sport et n'hésite pas à dépasser les limites de vitesse."Les fins justifient-elles tous les moyens? ", s'interroge l'Association des citoyens automobilistes (Acam), qui milite pour la sécurité routière.

(afp) Le but du père Rodrigues de "toucher les masses" est "admirable" mais certains moyens "ne vont-ils pas à l'encontre de cet objectif", s'interroge l'association qui s'inquiète des valeurs véhiculées par ce curé. Le père Antonio Rodrigues, 42 ans s'était vanté dans la presse d'avoir déjà roulé à 210 km/h sans avoir été arrêté par la police. L'Acam demande à l'Eglise de prendre position sur les "graves" propos du prêtre et sur son "étrange manière d'évangéliser, éthiquement indéfendable".

De son côté, l'intéressé juge démesuré tout ce bruit. "Il s'agit d'une réaction inutile laissant entendre que je roule sur les routes avec le plaisir morbide de mettre en danger la sécurité des gens", a déclaré le curé au quotidien Correio da Manha. "J'aime les voitures de sport, mais je conduis avec prudence", a-t-il assuré. Plusieurs de ses paroissiens ont pris sa défense. "Sa voiture est une bombe, mais Monsieur le curé est prudent et ne va pas trop vite.

Bien sûr, les jeunes sont attirés par ce bolide", a déclaré Manuel Edmundo au journal Diario de Noticias. "Nous allons voir la voiture et nous parlons avec le curé qui a toujours du temps pour nous", a expliqué un jeune homme âgé de 19 ans. "Les prêtres ont de plus en plus de paroisses à leur charge. La crise des vocations les oblige à cumuler les paroisses, les messes et les kilomètres. Ils ont besoin de se déplacer de façon rapide et sûre", a relevé le Diario de Noticias.

Photo belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect