Un passager voulait faire s'écraser un vol de Brussels Airlines (HLN)

Un Français qui voulait faire s'écraser un avion de Brussels Airlines reliant Bruxelles à Toulouse, samedi matin, a pu être maîtrisé par des passagers, rapporte mardi Het Laatste Nieuws, qui a eu confirmation de la compagnie aérienne belge.

(belga) Les faits se sont déroulés sur un vol Bruxelles-Alger, avec escale à Toulouse.

"Le Français qui était assis à côté de moi a déclaré qu'il voulait faire s'écraser l'avion. Il a dit: "Je vais entrer dans le cockpit, m'emparer du levier de commande et nous écraser". Nous pensions qu'il blaguait", a raconté un passager, Peter Vanderdonckt, au quotidien flamand. "Mais un peu plus tard, il a réellement tenté de pénétrer dans le cockpit", a-t-il poursuivi. Deux autres Français ont réussi à le maîtriser. Geert Sciot, le porte-parole de Brussels Airlines, a confirmé l'incident. "Selon le rapport du commandant de bord, l'homme était psychologiquement perturbé. Il a déclaré à la police qu'il voulait être le "poète de Dieu".

Il risque un an de prison et 1.000 euros d'amende", a indiqué le porte-parole. Selon lui, l'homme ne serait jamais parvenu à entrer dans le cockpit. "Depuis les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, une porte de 30 centimètres d'épaisseur sépare le cockpit de l'espace passagers. Elle ne s'ouvre que si le chef de cabine introduit un code ou si le commandant appelle, du moins après qu'il eut regardé par un oeilleton si la situation est sûre".

Photo belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés