Une majorité de Flamands attachés à une Belgique unie (sondage)

Alors que les partis politiques flamands réclament toujours plus d'autonomie pour la Flandre, voire l'indépendance, une large majorité des Belges néerlandophones sont favorables à l'actuel système fédéral ou même à un système plus centralisé, selon un sondage publié lundi.

(afp) A trois mois des élections législatives en Belgique, l'enquête du quotidien La Libre Belgique et de la chaîne publique francophone RTBF met à mal certains clichés sur la supposée volonté séparatiste des habitants du nord du royaume.Seuls 11% des Flamands interrogés se disent "partisans d'une indépendance de la Flandre", que réclame pourtant le Vlaams Belang (l'Intérêt flamand), un parti nationaliste crédité de près de 25% des intentions de vote en Flandre par les instituts de sondage.Alors que autres partis flamands, sans être séparatistes, réclament que de nouveaux pouvoirs soient transférés à la région flamande après les législatives de juin, seuls 15% des sondés sont partisans d'une "régionalisation plus poussée" du système fédéral belge.

A contrario, 23% des Flamands interrogés sont satisfaits du système fédéral mis en place progressivement en Belgique depuis les années 1970 et ne souhaitent pas de nouvelles réformes institutionnelles.Un majorité de Flamands (51%) seraient même partisans d'un retour à la "Belgique unie", le système qui a prévalu de l'indépendance du royaume en 1830 à la création et au développement des trois Régions belges (Wallonie, Flandre, Bruxelles) ces trente dernières années.

Par ailleurs, alors que la famille royale est souvent accusée par les médias flamands d'être plus proche des francophones, 51% des sondés souhaitent que l'on ne change rien aux pouvoirs actuels du roi et 8% demandent même plus de prérogatives pour le souverain.Dix-sept pour cent veulent que l'on supprime la monarchie et 24% que l'on réduise les pouvoirs du roi.

Photo belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés