L'avantage des fonds? La di-ver-si-fi-ca-tion!

La répartition des risques est un atout majeur des fonds de placement. Surtout pour les néophytes boursiers.

Pour les investisseurs qui estiment que le risque des actions individuelles est trop grand, les fonds de placement constituent une alternative. En raison de leur diversification, le risque encouru est plus faible. Mais la prestation d'un fonds n'est pas l'autre, de sorte qu'il faut être critique avant de faire son choix.

Petite mise, plus faibles coûts

Un fonds de placement est un portefeuille diversifié de titres (actions, obligations, etc.). Pour l'investisseur, un fonds de placement présente pas mal d'avantages.

D'abord, vous pouvez miser un minimum dans un panel très large de valeurs. Or, si vous deviez acheter les actions investies dans ce fonds de manière individuelle, non seulement vous devriez miser plus gros sur chaque action, mais en plus, les frais de transaction seraient bien plus élevés. De plus, la diversification d'un fonds offre une certaine stabilité, surtout si vous envisagez un placement en actions. Vous ne pouvez en effet pas injecter tous vos deniers dans une seule action. Il est primordial que vous répartissiez les risques sur l'achat de plusieurs actions.

Ensuite, ces fonds de placement sont gérés par des professionnels. Les gestionnaires de fonds suivent de près les marchés financiers et peuvent donc réagir promptement lorsque les circonstances de marché évoluent.

Si vous n'êtes pas familiarisé avec les marchés boursiers, il vaut mieux confier la gestion à des experts. Enfin, avec des fonds de placement, vous avez également plus facilement accès à des marchés que l'investisseur particulier ne pourrait, seul, aborder. Ainsi, vous pouvez facilement acheter un fonds d'actions indonésiennes alors qu'acheter des valeurs indonésiennes individuelles n'est pas chose des plus aisées. Cela demande des recherches importantes et ça coûte de l'argent. Il y a naturellement un revers à la médaille. Le désavantage principal des fonds de placement est que la diversification des risques peut atténuer le rendement du portefeuille.

Le choix d'un fonds

Sur le marché belge, il y a plus de 5.000 fonds de placement disponibles. Ces derniers sont émis par plus de 100 institutions financières. Globalement, ils se répartissent en 7 types de fonds de placement. Les fonds obligataires, qui comme leur nom l'indique investissent exclusivement en obligations, constituent la catégorie la plus importante en Belgique. Ils représentent 27 % du patrimoine géré en fonds de placement. Les fonds d'actions et fonds assortis d'une garantie de capital prennent chacun environ 25% du marché à leur compte. Ensuite, on recense les fonds mixtes qui investissent tant en obligations qu'en actions, les fonds immobiliers, les fonds monétaires et les fonds divers, parmi lesquels on retrouve par exemple les fonds à effet de levier. La première étape à réaliser pour choisir un fonds de placement est de déterminer dans quel type d'investissement vous voulez investir. A cet égard, vous devez donc cerner votre profil de risque et votre horizon de placement (quel terme?). Plus votre horizon de placement est long et plus la prise de risque peut être importante. Le degré de risque d'un fonds de placement est mentionné dans la fiche technique de la plupart des fonds de placement. Dans leur prospectus d'émission simplifié. Les classes de risques vont de 0 à 6, cette dernière étant la plus risquée. Mais même si vous avez opté pour une catégorie bien déterminée, il reste à choisir le nom du fonds et du gestionnaire! Plus de 30 institutions financières hébergent ainsi un fonds de placement investi en actions belges. C'est important car les différences en termes de rendement peuvent être importantes. les frais d'entrée et de gestion, entre autres, peuvent aussi sensiblement varier. Attention: ce n'est pas parce que les frais de gestion sont plus élevés chez un gestionnaire que le fonds est mieux géré. Les fonds plus chers ne prestent (souvent) pas mieux. Jetez donc un ?il aux frais avant de jeter votre dévolu sur un fonds en particulier. Plus important encore que les frais: le rendement potentiel. Les différences de rendement entre les fonds peuvent être grandes. Le meilleur fonds d'actions belges a ainsi vu sa valeur d'inventaire grimper de 120 % ces 5 dernières années. Le moins bon, de 30%. Hélas, les prestations du passé n'augurent pas celles du futur. Ce n'est pas pour autant qu'il faille négliger ces performances passées. Elles donnent des indications sur la consistance d'un gestionnaire. S'il preste bien régulièrement, la probabilité est tout de même plus importante que la prestation soit correcte à l'avenir. Analysez donc la prestation d'un fonds sur différentes périodes et comparez la à celles d'autres fonds de même catégorie. Si vous n'êtes pas familier des marchés financiers, cela ne signifie pas nécessairement que vous devez vous décharger sur votre banque. Comme lors de l'achat d'une voiture, il convient d'avoir un ?il critique et d'investiguer préalablement le marché des fonds.

Peter Van Maldegem (Netto/Tijd)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés