Benoît Drèze (cdH): "Un échec"

"L'objectif des 200.000 emplois n'est pas atteint. Sur quatre ans (2003-2006), on a créé 115.000 emplois nets supplémentaires. Mais le chômage a augmenté de 90.000 unités. Et le taux d'emploi n'atteint que 60,9% au lieu de 65% promis."

(l'écho) "C'est donc un échec." Le verdict de Benoît Drèze, député de l'opposition cdH, est sans appel. "Le gouvernement a multiplié les réductions de charges, y a mis des moyens considérables mais n'a progressé ni en termes d'emploi, ni en formation, ni en recherche", tranche-t-il. "A notre sens, l'emploi peu qualifié doit être soutenu en priorité. Or, seulement 11% des baisses de charges ciblent les bas salaires", déplore encore le député liégeois.

Benoît Drèze parle d'un "enthousiasme" initial, notamment via l'organisation d'une conférence pour l'emploi. Mais cet enthousiasme a été "vite déçu". Le député cdH dénonce encore: "on n'a pas donné toutes ses chances à un fédéralisme de coopération." Problème supplémentaire, selon lui : l'emploi non marchand a été le parent pauvre de la coalition.

Les intentions et les objectifs du "Pacte" étaient "louables", estime-t-il. "Mais le gouvernement avait promis que ce n'était qu'un premier pas. On attend toujours le suivant. Surtout, les mesures prises ont été stigmatisantes", regrette Benoît Drèze, qui aurait préféré un "bonus pension" pour les travailleurs qui acceptent de prolonger leur carrière. L'accompagnement individualisé des chômeurs est une bonne chose, pour le cdH. "Mais il manque l'autre volet. Il faut mettre un peu plus de pression sur le demandeur d'emploi mais aussi créer de l'emploi supplémentaire. Il y a une forme de déséquilibre: trop de bâtons, pas assez de carottes." Benoît Drèze a encore un regret: "tous les gouvernements disent qu'ils vont simplifier les différentes mesures sur l'emploi. Mais ils ne le font pas." A.Nx

Publicité
Publicité

Echo Connect