Banques | Des risques subsistent pour le secteur financier

La rentabilité du secteur bancaire belge est estimée à 8,6%.

Bonne nouvelle: les banques belges ont de manière générale enregistré l’an dernier de meilleurs résultats que la zone euro en moyenne. La rentabilité du secteur bancaire belge, calculée sur base du rendement des fonds propres, est estimée à 8,6%, ce qui est notablement supérieur à la moyenne européenne. En se concentrant davantage sur l’octroi de crédits, souligne la Banque nationale, les banques sont toutefois confrontées à une concurrence plus vive, qui pèse sur leurs marges bénéficiaires et va de pair avec un assouplissement des conditions de crédit.

Le Brexit offre des opportunités pour le secteur financier belge.

Le rapport souligne aussi que les banques font face à une hausse des coûts des investissements et à des charges de plus en plus lourdes. La BNB ajoute que si les taux d’intérêt devaient se maintenir encore longtemps à leur bas niveau, cela pèserait sur le secteur.

Par ailleurs, le suivi des cyber-risques pour les infrastructures de marchés et les banques qualifiées de systémiques constitue une priorité pour la Banque nationale.

Pour ce qui est du Brexit, en dépit de ses nombreux effets négatifs, il offre des opportunités pour le secteur financier avec l’arrivée d’un certain nombre de grands (ré)assureurs et prestataires de services de paiement soumis au contrôle de la BNB. Dans ce contexte, souligne le rapport, il est important de lever les obstacles qui entravent encore le développement d’un secteur financier diversifié.

Les analyses économiques de la Banque nationale

Lire également

Publicité
Publicité