Publicité
Publicité
Publicité

L'ancien ministre de la Justice Van Quickenborne nie des actes illégaux dans le projet JustSign

L'ancien ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) réagit à une enquête judiciaire concernant un service lié à son cabinet. Les accusations de fraude sont fausses, a-t-il déclaré au journal Het Laatste Nieuws.