Etilux accélère son plan stratégique (video)

Quentin Gemoets, Administrateur délégué de Etilux

Interview express en visioconférence pour prendre la température auprès de quelques patrons qui nous livrent leur vision de leur business sous confinement. Quentin Gemoets, administrateur délégué de Etilux n'attendra pas la relance, il ira la chercher!

Issue de l'étiquetage, la société liégeoise est devenue de plus en plus technologique avec le temps. Elle repose aujourd'hui sur quatre piliers: l'étiquetage, la traçabilité, l'audiovisuel et les équipements de protection. "Cette diversification nous permet aujourd'hui d'assez bien résister à la crise. Nous avons perdu 30 à 40% de notre volume d'activité, mais certaines activités compensent le recul des autres. C'est le cas notamment dans l'étiquetage et la signalétique, très demandés dans le cadre des mesures de distanciation sociale", commente Quentin Gemoets, administrateur délégué. 

"La diversification nous permet d'assez bien résister à la crise" | Etilux sous confinement

La société familiale, qui vient de passer de la génération du fondateur à la suivante, devra sans doute acter une perte de 2 millions de chiffre d'affaires cette année. Mais Gemoets s'affiche assez confiant pour la reprise. "Le télétravail est clairement une pratique qui devrait s'installer. Cela représente une opportunité réelle pour notre division audiovisuelle." "Nous sommes plus que jamais convaincus que c'est le moment d'accélérer notre plan stratégique. Et d'investir plutôt que de désinvestir. Il faut accélérer pour actionner davantage les leviers de la croissance future."

Plus généralement, Gemoets insiste sur l'opportunité que peut représenter une crise. "Il y a une situation un peu paradoxale d'une situation où il faut réagir dans l'urgence, mais aussi où il faut prendre de la hauteur ou du recul pour s'interroger." Et le résultat doit être une "simplification durable". "Cela nous permettra de nous concentrer sur l'essentiel!" 

Lire également

Publicité
Publicité