Publicité
Publicité

Changemakers | Hentrac, la start-up qui soulage les entreprises du stress lié à la durabilité

Lucas Hendrickx a fondé Hentrac il y a deux ans. ©katrijn van giel

Bon nombre d’entreprises doivent toujours piocher manuellement dans leurs données pour savoir dans quelle mesure leur chaîne d’approvisionnement et de production est durable. Le logiciel d'Hentrac permet d’automatiser cette recherche et de la rendre plus claire. L'entreprise est l’une des nominées pour Changemakers, un prix décerné par L’Echo et De Tijd à des entreprises qui génèrent un impact positif sur l’environnement.

Comment une entreprise peut-elle être sûre que l’énergie et les matières premières vertes qu’elle produit sont effectivement vertes ? C’est la question que se pose Aquafin. D’ici deux ans, cette entreprise flamande de traitement des eaux entend pouvoir transformer en biogaz et en phosphore toutes les boues provenant des eaux usées de quatre millions de Flamands.

Quelle quantité de CO2 le transport de ces boues émet-il ? Et est-il encore possible d’en retracer l’origine ? Pour trouver une réponse à ce type de questions, Aquafin a lancé récemment un projet pilote avec Hentrac, une jeune entreprise technologique campinoise nominée par Changemakers. "Ce que nous proposons, c’est une espèce de logiciel comptable pour le reporting durable", explique Lucas Hendrickx, son fondateur.

Publicité

"Nous extrayons de très nombreuses infos des logiciels utilisés par les entreprises pour gérer leurs processus et nous les associons à des données liées à la durabilité."

Lucas Hendrickx
Fondateur de la start-up Hentrac

Un reporting automatisé

Souvent, les entreprises disposent déjà de la technologie nécessaire pour collecter et analyser automatiquement les données financières. Pour les données relatives au développement durable, ce n’est généralement pas le cas, alors que les réglementations en la matière ne cessent de se durcir. "Aujourd’hui, les entreprises doivent savoir, au niveau de la production, d’où viennent leurs matériaux et dans quelle mesure ils ont été produits de manière durable", poursuit Lucas Hendrickx.

"Pensons, par exemple, à un navire venu livrer du biodiesel. Souvent, ce diesel est contenu dans des dizaines de cargaisons différentes, souvent d’origines variées. Actuellement, la plupart de ces informations doivent encore être collectées manuellement, mais grâce à notre logiciel, ce reporting peut être automatisé. Nous extrayons de très nombreuses infos des logiciels utilisés par les entreprises pour gérer leurs processus et nous les associons à des données liées à la durabilité."

"Nous sommes conscients que notre plateforme ne prendra tout son sens que si elle fonctionne à grande échelle. Pour nous, en tant que start-up, c’est d’emblée le principal obstacle."

Lucas Hendrickx
Fondateur de la start-up Hentrac

Un intérêt croissant de la part des entreprises

Lucas Hendrickx a fondé Hentrac il y a deux ans. Mais la prise de conscience de la nécessité pour les entreprises de fournir de plus en plus de données sur la durabilité et leur impact climatique s’est faite bien avant, explique-t-il. Le déclic s’est produit au Liberia, où il était allé travailler dans une plantation d’huile de palme après ses études. "C’est là que j’ai vu à quel point une entreprise devait s’occuper de reporting et combien cela pouvait être stressant."

La décision de lancer Hentrac a été prise après des entrevues avec Monument Chemical, un groupe chimique américain opérant dans le port d’Anvers, et qui cherchait également des moyens d’extraire toutes les données utiles de sa chaîne d’approvisionnement. "Ensuite, tout s’est enchaîné", poursuit Lucas Hendrickx. "Nous travaillons également avec un producteur de chocolat. Dans un premier temps, l’accent était mis sur la sécurité alimentaire, mais maintenant, nous travaillons aussi sur la durabilité."

Lucas Hendrickx constate un intérêt croissant de la part des entreprises et des organisations. "Mais pour l’instant, nous pouvons toujours assurer notre propre croissance. Nous sommes toutefois intéressés par d’éventuels partenariats avec des sociétés de conseil, qui sont aussi de plus en plus souvent consultées sur des questions de durabilité. Nous sommes conscients que notre plateforme ne prendra tout son sens que si elle fonctionne à grande échelle. Pour nous, en tant que start-up, c’est d’emblée le principal obstacle. Pour atteindre cette échelle, il est nécessaire d’avoir de gros clients. Mais ces clients potentiels exigent que vous ayez d’abord fait vos preuves."

Hentrac
  • Fondée en 2022 par Lucas Hendrickx.
  • Les premiers projets pilotes ont été lancés en 2023, le logiciel a été commercialisé cette année.
  • Le chiffre d’affaires attendu pour 2024 s’élève à 136.000 euros.
  • Vise à atteindre 50 clients d’ici 2026.
Dossier | Changemakers

L'Echo et De Tijd lancent le prix "Changemakers". Le gagnant? Une entreprise qui opère la transition environnementale la plus exemplaire.

Publicité
©Filip Ysenbaert
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité