Publicité
Publicité
chronique

Et si l'Italie avait raison, tout au moins en partie…

La Commission européenne se trompe peut-être en se focalisant sur le seul niveau du déficit et non sur la croissance, disent des économistes.