Publicité
Publicité

À +2,3°C, l'Europe est le continent qui se réchauffe le plus vite

En 2022, la sécheresse a notamment touché la Zélande, où les agriculteurs ne pouvaient pas irriguer, faute d'eau douce disponible. ©Arie Kievit

Le réchauffement reste bien plus rapide en Europe que dans le reste du monde, souligne une nouvelle étude internationale. Sa dynamique reste mal comprise.

D’année en année, le constat se confirme: l’Europe est le continent qui se réchauffe le plus rapidement au monde – depuis les années 1980, les températures y ont augmenté deux fois plus que la moyenne planétaire. L’an dernier encore, les thermomètres affichaient 2,3°C de plus que les valeurs moyennes de la période préindustrielle, alors que, à l'échelle mondiale, le réchauffement frôlait 1,2°C. Le constat est dressé dans un rapport publié lundi par l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et du service Copernicus pour le changement climatique (C3S).

En 2022, l'Europe a connu son été le plus chaud jamais enregistré, et plusieurs pays ont connu leur année la plus chaude – en Belgique, le record de 12,2°C de température moyenne annuelle déjà atteint en 2020 a été égalé. 2022 aura notamment été la 4e année de sécheresse consécutive dans la péninsule ibérique et la 3e dans les Pyrénées et les Alpes – les glaciers y ont d'ailleurs connu une perte de masse jamais mesurée en une seule année.

Publicité

Plus de 16.000 morts

Le stress lié aux vagues de chaleur aura été l'un des principaux facteurs de surmortalité liée aux conditions météo, faisant 16.365 morts selon le rapport, qui reprend les chiffres de la base de données EM-DAT de l’UCLouvain. Cela représente plus de la moitié du nombre de victimes recensées à travers le monde l’an dernier dans cette base de données (387 catastrophes naturelles ont causé la mort d’au moins 30.704 personnes et affecté 185 millions d'autres). Mais ces chiffres sont à prendre avec précaution: les vagues de chaleur sont moins fréquemment signalées en Afrique qu'en Europe, "le sous-rapportage dans les régions moins riches crée un biais géographique potentiel", indique Niko Speybroeck, épidémiologiste à l'UCLouvain, qui travaille sur cette base de données.

Le rapport reprend aussi des estimations de pertes économiques: les dégâts directement mesurables sont estimés à 2,13 milliards de dollars US en Europe, en quasi-totalité liés à des tempêtes.

"On est 10 ans en avance par rapport aux pires scénarios du GIEC."

Xavier Fettweis
ULiège

Plus vite que ne l'anticipent les modèles

Non seulement le climat se réchauffe plus rapidement en Europe qu'ailleurs dans le monde, mais cette évolution est aussi bien plus rapide que ne le prévoyaient jusqu’ici les modèles météorologiques. "On est 10 ans en avance par rapport aux pires scénarios du GIEC", rappelle le climatologue de l’ULiège Xavier Fettweis. Cette succession d’années très chaudes est notamment associée aux changements de circulation atmosphérique. "C'est ce qui explique que le réchauffement s'emballe en Europe: les étés sont beaucoup plus anticycloniques", poursuit le climatologue.

Mais ces changements sont encore trop récents pour que la communauté scientifique puisse s’accorder ou non pour conclure que les modèles de très long terme doivent être revus: une hypothèse serait que la différence entre températures prévues et observées résulte d’une variabilité naturelle du climat, auquel cas on pourrait attendre un retour à des températures moins élevées en Europe au cours de la prochaine décennie. "Mais une autre possibilité est que c’est le changement climatique qui induirait un changement de circulation": le réchauffement avancerait significativement plus vite qu’anticipé.

En attendant, des chercheurs évaluent les conséquences d’un réchauffement qui serait durablement accéléré par un changement de circulation atmosphérique : "Il faudrait par exemple multiplier par deux la fonte du Groenland", indique Fettweis. La calotte groenlandaise a perdu environ 5.000 milliards de tonnes de glace en quarante ans, contribuant à l'élévation du niveau moyen des océans de 14,9 mm.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité