1. Dossiers
  2. Coronavirus
live

727 nouveaux décès et plus de 110.000 infections en Italie

L'Italie a annoncé mercredi 727 décès supplémentaires dus au Covid-19 en 24 heures, ce qui porte à 13.155 le nombre des personnes tuées. Un total de 110.574 infections (en ce compris les guérisons et les décès) ont été enregistrées à ce jour.
  • Merci de nous avoir suivi

    Ce direct est terminé. Pour suivre les dernières informations sur la pandémie de coronavirus ce jeudi, rendez-vous ici.

  • Ce qu'il faut retenir de la journée

    • Ces dernières 24 heures, le SPF Santé publique a enregistré 560 nouvelles hospitalisations et déplore 123 nouveaux décès. Parmi ceux-ci, 56 étaient en Flandre, 24 à Bruxelles et 43 en Wallonie. Ce qui porte le total de décès à 828, en Belgique. Il y a actuellement 4.995 patients à l'hôpital, dont 1.088 en soins intensifs (+67 patients en 24 heures). Parmi ces derniers, 834 nécessitent une assistance respiratoire (+48). Depuis le début de la pandémie sur notre sol, 2.132 patients ont pu quitter les hôpitaux, 436 ces dernières 24 heures, un nombre important qui n'avait pas encore été atteint.
    • Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, 106 résidents de maisons de repos de Wallonie ont perdu la vie, affirme le député cdH Georges Dallemagne sur la base d'un rapport de l'Aviq (Agence wallonne pour une vie de qualité) reçu d'une source wallonne. Cela représente un tiers de l'ensemble de décès répertoriés au sud du pays.
    • La COP26 sur le climat qui devait se tenir à Glasgow en novembre est reportée en raison de la pandémie de coronavirus, a annoncé le gouvernement britannique.
    • Dans l'Etat américain de New York, près de 391 personnes sont décédées des suites du Covid-19 en 24 heures. Au moins 1.941 personnes infectées par le coronavirus sont décédées et au moins 83.712 personnes ont été testées positives dans l'État de New York. Les Etats-Unis ont dépassé ce mercredi la barre des 200.000 cas recensés de coronavirus. La pandémie a fait au moins 4.361 morts dans le pays, premier dans le monde en nombre de cas déclarés d'infections (203.608).
    • La France a passé la barre des 4.000 personnes décédées du coronavirus dans les hôpitaux, avec 4.032 décès enregistrés depuis un mois, dont 509 au cours des dernières 24 heures, nouveau bilan quotidien le plus élevé. De son côté, l'Italie a annoncé 727 décès supplémentaires dus au Covid-19 en 24 heures, ce qui porte à 13.155 le nombre des personnes tuées par le coronavirus dans la péninsule. Un total de 110.574 infections (en ce compris les guérisons et les décès) ont été enregistrées à ce jour. Quant à l'Espagneelle a enregistré un nouveau record quotidien de 864 morts du nouveau coronavirus en 24 heures, passant la barre des 9.000 morts. Le pays a passé la barre des 100.000 cas officiellement enregistrés, bien que le rythme de nouvelles infections continue à baisser.
    • La capacité de tests pour dépister le Covid-19 "s'élèvera à environ 10.000 d'ici la fin de la semaine", assure le cabinet du ministre Philippe De Backer, en charge de la taskforce consacrée à l'approvisionnement en dispositifs médicaux dans le cadre de la crise du coronavirus. D'ici quelques jours débuteront également 20.000 tests dans les maisons de repos. Le nombre de tests réalisés a atteint 4.250 mardi, soit une forte hausse par rapport à la veille. >> Lire 20.000 tests dans les maisons de repos
    • Le gouvernement bruxellois a décidé de reporter l'ajustement budgétaire consacré à l'ensemble de ses politiques à la fin de l'été. L'ajustement budgétaire initial dont les travaux avaient commencé sera concentré dans les prochaines semaines sur l'impact de la crise liée à la pandémie de Covid-19.
  • La COP26 de Glasgow reportée

    La COP26 sur le climat qui devait se tenir à Glasgow en novembre est reportée en raison de la pandémie de coronavirus, annonce le gouvernement britannique.

    "Compte tenu de l'impact mondial et continu du COVID-19, la tenue d'une COP26 ambitieuse et inclusive en novembre 2020 n'est plus possible", a détaillé le gouvernement sur son site internet, précisant que le sommet aura lieu en 2021 dans la ville écossaise, à une date communiqué ultérieurement.

  • Un bébé de 6 semaines meurt du Covid-19 aux Etats-Unis

    Un bébé de six semaines, qui n'a pas pu être ranimé après avoir été hospitalisé en fin de semaine dernière, est décédé du coronavirus dans le Connecticut, a indiqué ce mercredi le gouverneur de cet Etat voisin de New York, Ned Lamont.

    "Les tests ont confirmé hier soir que le bébé était positif au Covid-19. Ca fend le coeur. Nous pensons qu'il s'agit de l'une des personnes les plus jeunes à travers le monde à décéder des complications dues au Covid-19", a ajouté le gouverneur sur son compte Twitter.

  • Un mort sur trois en Wallonie est un résident de maison de repos (Georges Dallemagne)

    Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, 106 résidents de maisons de repos de Wallonie ont perdu la vie, affirme le député cdH Georges Dallemagne sur la base d'un rapport de l'Aviq (Agence wallonne pour une vie de qualité) reçu d'une source wallonne. Le document, qui existe depuis 24 heures, a été transmis mardi aux autorités fédérales.

    Le chiffre de 106 décès concerne les "maisons de repos" et "maisons de repos et de soins", Résidences-services, court séjour, établissements d'hébergement pour personnes en situation de handicap et maisons de soins psychiatriques et les hébergements non agréés. Cela représente un tiers de l'ensemble de décès répertoriés au sud du pays.

    "Je reçois des informations selon lesquelles la situation est hors de contrôle dans certaines maisons de repos", ajoute l'élu, également médecin. "On sous-estime largement la situation." D'ici quelques jours débuteront 20.000 tests dans les maisons de repos, a annoncé le ministre fédéral Philippe De Backer. "C'est un pas en avant, mais ce n'est pas du tout à la hauteur des besoins", selon Georges Dallemagne, qui dénonce notamment le fait qu'une même personne ne pourra être testée qu'une seule fois. "Il va aussi falloir venir avec un soutien très important au personnel, dont une partie devra probablement être placée en quarantaine. J'en appelle à la mise en place d'un plan mobilisant le Protection civile, la Croix-Rouge et la Défense."

  • 905.589
    cas d'infection
    Au moins 905.589 cas d'infection, parmi lesquels 45.719 décès, ont été détectés dans 187 pays et territoires, notamment aux États-Unis (203.608 cas, dont 4.476 morts), où la pandémie progresse actuellement le plus rapidement, en Italie (110.574 cas), pays le plus durement touché en nombre de décès avec 13.155 morts, en Espagne (102.136 cas, dont 9.053 morts) et en Chine (81.554 cas, dont 3.312 morts), berceau de la pandémie.

  • Enquête demandée au comité P sur l'appel à l'aide des parents de la victime de 12 ans

    Le bourgmestre de Gand Mathias De Clercq (Open Vld) a demandé au Comité P d'enquêter sur l'appel à l'aide émis par les parents de la jeune fille de 12 ans décédée samedi des suites du Covid-19. La décision fait suite à certains rapports faisant état de possibles problèmes linguistiques ou d'autres malentendus lorsque la mère a contacté les services d'urgence.

    "Il est important que toutes les parties soient entendues", dit M. De Clercq. Afin d'analyser le déroulement et le traitement précis de l'appel à l'aide, M. De Clercq demande une enquête au comité P, l'organe de contrôle externe sur la police en Belgique.

  • Presque 2.000 personnes décédées des suites du Covid-19 dans l'État de New York

    Dans l'Etat américain de New York, près de 391 personnes sont décédées des suites du Covid-19 en 24 heures. Au moins 1.941 personnes infectées par le coronavirus sont décédées et au moins 83.712 personnes ont été testées positives dans l'État de New York.

    Le gouverneur Andrew Cuomo estime que les infections atteindront leur pic à la fin du mois d'avril et ajoute que son État aura besoin de 110.000 lits d'hôpitaux spéciaux ainsi que de 37.000 respirateurs artificiels.

    Les Etats-Unis ont dépassé ce mercredi la barre des 200.000 cas recensés de coronavirus. La pandémie a fait au moins 4.361 morts dans le pays, premier dans le monde en nombre de cas déclarés d'infections (203.608).

  • La police de Bruxelles-Ouest a sanctionné près de 1.500 infractions aux mesures Covid-19

    La zone de police Bruxelles-Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Jette, Ganshoren, Berchem-Sainte-Agathe et Koekelberg) a dressé, depuis le 18 mars, 1.368 amendes administratives pour non respect des mesures liées au Covid-19 et 78 procès-verbaux pour la mise en danger de la santé publique.

    Elle a de plus identifié 20 récidivistes, parmi lesquels deux seront jugés rapidement dans le cadre de l'approche graduelle du parquet de Bruxelles.

    Environ un tiers (25) des procès-verbaux ont été établis à charge de commerces qui étaient en infraction, à savoir des cafés, restaurants, magasins d'alimentation ou encore des salles de sport. De plus, 12 commerces ont fermé leur établissement après avoir reçu un avertissement des services de police. Au total, 37 commerces ont été constatés en infraction aux mesures de fermeture prises pour limiter la propagation du virus.

    Par ailleurs, trois commerçants ont été interpellés pour vente illégale de masques faciaux et de gel pour les mains, qui ont été saisis. Ils ont été attribués par le parquet de Bruxelles à l'hôpital UZ Brussel (masques) et à la zone de police locale (gel pour les mains).

  • Melexis retire son dividende final

    La société Melexis, qui développe des puces électroniques pour le secteur automobile, a décidé de retirer son dividende final en raison de la crise liée au coronavirus. Le dividende de l'exercice 2019 avait été fixé à 1,30 euro brut par action mais avait déjà été versé en octobre via un acompte. Il n'y aura donc pas d'indemnité supplémentaire pour les actionnaires.

    Melexis a également retiré ses prévisions pour le reste de l'exercice. Au premier trimestre, l'entreprise aurait réalisé un chiffre d'affaires de 138 millions d'euros. Les résultats trimestriels définitifs seront publiés le 29 avril.

  • Plus de 4.000 décès enregistrés à l'hôpital en France, +509 en 24 heures

    La France a passé ce mercredi la barre des 4.000 personnes décédées du coronavirus dans les hôpitaux, avec 4.032 décès enregistrés depuis un mois, dont 509 au cours des dernières 24 heures, nouveau bilan quotidien le plus élevé, a annoncé le directeur général de la Santé.

    Au total, 24.639 personnes sont désormais hospitalisées, soit 1.882 de plus que mardi. Parmi elles, l'afflux de cas lourds en réanimation se poursuit avec plus de 6.000 personnes en réanimation: 6.017 (+452), soit "plus que la capacité initiale de la France" avant que les hôpitaux n'augmentent leurs capacités, a précisé le Pr Jérôme Salomon.

  • Engie retire ses prévisions 2020 et annule son dividende

    Le géant de l'énergie Engie retire ses prévisions pour 2020 et annule son dividende compte-tenu de la pandémie du coronavirus. "Etant impossible à ce stade d'estimer précisément l'impact de la crise sur les états financiers du groupe en raison de l'incertitude sur sa durée et sa gravité, Engie retire ses objectifs financiers préalablement fixés pour l'année 2020", indique le groupe dans un communiqué.

    Pour 2020, Engie tablait jusqu'alors sur un bénéfice net récurrent entre 2,7 et 2,9 milliards d'euros, sur la base d'un excédent brut d'exploitation (Ebitda) en croissance (10,5 milliards à 10,9 milliards d'euros).

    Le conseil d'administration a par ailleurs décidé d'annuler le dividende de 0,80 euro par action qui devait être versé au titre de 2019. Mais il a affirmé "l'engagement d'Engie de verser un dividende à l'avenir".

  • La direction de Delhaize fait un pas vers les syndicats

    Une réunion s'est tenue cet après-midi entre direction et syndicats de Delhaize. La direction a consenti à quelques gestes supplémentaires: sur le plan sanitaire, elle propose la distribution de masques de protection parmi le personnel et la fermeture des supermarchés en zones touristiques le dimanche. Au niveau pécuniaire, elle parle d'un relèvement des chèques-repas de 0,55 euro durant un an (jusque fin février 2021) et d'un "petit effort" supplémentaire sur les bons de réduction pour le personnel. Ces contre-propositions seront présentées ce vendredi au personnel.

    Actuellement, entre 20 et 25% du personnel, selon les magasins, est en congé de maladie. Selon le porte-parole de l'enseigne, la situation reste gérable, d'autant que ce chiffre s'est stabilisé. L'enseigne s'efforce de pallier les effectifs manquants en recourant à des intérimaires et via des réaffectations en interne. 

    Chez Colruyt, les négociations sociales auront lieu ces jeudi (employés) et vendredi (ouvriers).

  • Pas de courses cyclistes avant le 1er juin

    L'Union Cycliste Internationale (UCI) a prolongé la suspension des épreuves cyclistes jusqu'au 1er juin 2020 à cause de la pandémie de Covid-19.

    "A la suite de la réunion, au vu de la gravité de la situation sanitaire dans le monde, l'UCI et ses parties prenantes ont décidé à l'unanimité d'étendre la suspension des compétitions cyclistes jusqu'au 1er juin 2020, et ce jusqu'à nouvel ordre. L'UCI a également décidé que cette prolongation vaudrait pour toutes les disciplines cyclistes et toutes les catégories de coureurs", pouvait-on lire dans le communiqué.

  • 727 nouveaux décès et plus de 110.000 infections en Italie

    L'Italie a annoncé ce mercredi 727 décès supplémentaires dus au Covid-19 en 24 heures, ce qui porte à 13.155 le nombre des personnes tuées par le coronavirus dans la péninsule.

    Un total de 110.574 infections (en ce compris les guérisons et les décès) ont été enregistrées à ce jour.

  • Tui annule tous ses voyages jusqu'au 10 mai inclus

    Le tour-opérateur Tui annule tous ses voyages jusqu'au 10 mai inclus. Cette décision concerne les voyages en avion ainsi que les vacances en voiture et les citytrips.

    La compagnie précise que les vacanciers dont le voyage est annulé recevront un bon de valeur correspondant au montant payé, utilisable à une date ultérieure.

  • Les possibilités de consultations vidéo élargies à d'autres spécialités

    Les patients pourront à présent bénéficier de consultations vidéo avec de nouveaux prestataires de soins, annonce le cabinet de la ministre de la Santé publique, Maggie De Block. Il s'agit des psychiatres, psychologues, dentistes, logopèdes, kinésithérapeutes, sages-femmes, diététiciens, ergothérapeutes et éducateurs en diabétologie. L'INAMI a donc adapté certaines règles de l'assurance soins de santé en conséquence.

    Le tarif pour des avis téléphoniques est de 20 euros mais le patient ne paie rien, ajoute le cabinet de la ministre. Les prestataires de soins facturent directement à la mutualité via le régime du tiers payant. Les consultations vidéo, elles, sont facturées au même tarif qu'une consultation classique.

    Les prestataires de soins peuvent choisir d'appliquer le régime du tiers payant. Dans les deux cas, le prestataire de soins ne peut pas facturer des frais supplémentaires ou des suppléments au patient. Jusqu'à présent, la mesure concernait les médecins généralistes, les psychologues et orthopédagogues cliniciens.

  • Les saisonniers de Walibi et de Pairi Daiza entre "attente" et chômage temporaire

    Le parc d'attractions Walibi et le parc animalier Pairi Daiza mettent leurs saisonniers "en attente" et gèlent le recrutement des étudiants en attendant l'évolution de la situation sanitaire actuelle. Les saisonniers qui devaient débuter leur travail lors de la réouverture de Walibi, le 5 avril, se retrouvent désormais sans emploi en raison de la crise du coronavirus, qui oblige le parc d'attraction à rester fermé pour une période indéfinie. Si une partie du personnel fixe est en télétravail, la majorité se trouve actuellement au chômage temporaire. Selon la porte-parole de Walibi, les conséquences financières de la fermeture prolongée du parc entraîneront des "pertes conséquentes".

    L'entretien des jardins et des animaux empêche le parc animalier Pairi Daiza de fermer ses portes au personnel, dont la moitié est actuellement complètement ou partiellement au chômage temporaire, selon la porte-parole. "Nous n'avions pas encore commencé le recrutement des étudiants mais pour l'instant, tout est gelé. Les saisonniers qui ont été engagés avant le 17 mars, c'est-à-dire au moment où le gouvernement a pris les mesures de protection, pourront bénéficier du chômage temporaire." Selon la porte-parole de Pairi Daiza, l'entretien du parc - alors que celui-ci n'engrange pas de recettes - coûterait 100.000 euros par jour depuis le 21 mars.

  • La barre des 10.000 tests par jour atteinte "d'ici la fin de la semaine"

    La capacité de tests pour dépister le Covid-19 "s'élèvera à environ 10.000 d'ici la fin de la semaine", assure le cabinet du ministre Philippe De Backer, en charge de la taskforce consacrée à l'approvisionnement en dispositifs médicaux dans le cadre de la crise du coronavirus. D'ici quelques jours débuteront également 20.000 tests dans les maisons de repos. Le nombre de tests réalisés a atteint 4.250 mardi, soit une forte hausse par rapport à la veille.

    Cette capacité "continuera à augmenter fortement dans les prochains jours, maintenant que les livraisons fonctionnent à pleine puissance", indique le cabinet de De Backer dans un communiqué. "Les laboratoires universitaires et cliniques continuent à augmenter leur capacité. Cela nous permet d'augmenter le nombre de prélèvements d'échantillons dans les hôpitaux et les centres de tri, mais également d'étendre les tests vers les maisons de repos, comme demandé par le Risk Management Group", se félicite le cabinet.

    L'objectif de 10.000 tests quotidiens, annoncé depuis plusieurs jours, sera atteint d'ici la fin de la semaine. A la même échéance sera lancée une phase de 20.000 tests dans les maisons de repos, "en étroite collaboration avec les Régions, qui transmettront des listes de personnes à la taskforce sur base de symptômes Covid-19".

    Toujours d'ici à la fin de la semaine, 1.500 à 3.000 tests permettant de donner un résultat dans l'heure (Rapid) pourront être effectués. Les premiers hôpitaux ont été livrés et un stock stratégique a été créé, précise-t-on. Il y a suffisamment de matériel d'échantillonnage disponible en Belgique pour pouvoir augmenter le nombre de tests, "pour autant que les dates prévues de livraison des commandes soient respectées", indique encore le cabinet.

  • La Febiac demande des mesures de soutien pour l’auto

    En Belgique, depuis le 13 mars, les garages sont à l’arrêt sauf pour les urgences. Si bien que l’activité est de fait au point mort. Les immatriculations de voitures neuves en mars sont en baisse de plus de 47% et celles du premier trimestre de 18,2% et ceci alors que mars est généralement le meilleur mois de l’année. Celui où les vendeurs de voitures récoltent les fruits de leurs lourds investissements au Salon de l’auto de janvier.

    Alors que l’on se dirige vers un mois d’avril complètement à l’arrêt également, le secteur automobile va faire grise mine cette année. "Des mesures de soutien et de transition sont par ailleurs plus que nécessaires dans le secteur automobile. Notamment en raison du capital immobilisé croissant des stocks de véhicules vendus, mais impossibles à livrer et dans l’attente d’un redémarrage sûr des opérations dès que les conditions sanitaires le permettront", insiste la Febiac dans son communiqué mensuel sur les immatriculations.

  • Wimbledon purement et simplement annulé

    Le mythique tournoi de tennis de Wimbledon, troisième levée du Grand Chelem et considéré comme le plus prestigieux des rendez-vous de la saison, n'aura pas lieu en 2020.

    L'organisation a dû se contraindre à annuler sa 134e édition à cause de la pandémie de coronavirus. C'est la première annulation du tournoi londonien depuis la Seconde guerre mondiale. Le tournoi sur gazon devait débuter le 29 juin dans la capitale anglaise mais n'aura pas résisté.

    En outre, les circuits de tennis professionnels ATP et WTA sont suspendus jusqu'au 13 juillet. La direction de Roland-Garros a ainsi déjà annoncé que le tournoi du Grand Chelem sur terre battue sera reporté de quatre mois pour se tenir en septembre.

  • Les championnats de football bouclés début août?

    L'Union des associations européennes de football (UEFA) indique ce mercredi avoir reporté toutes les rencontres internationales prévues en juin, à la suite d'une visioconférence organisée avec les secrétaires généraux des 55 associations membres.

    Tous les autres matches de compétitions de l'UEFA, dont la Ligue des champions et l'Europa League, sont toujours reportés jusqu'à nouvel ordre, et ce toujours à cause de la pandémie de coronavirus.

    Les matches amicaux internationaux et les barrages pour l'Euro prévus en juin seraient reportés à l'automne, ce qui donnerait plus de temps pour boucler les championnats nationaux. L'UEFA veut que ces derniers soient terminés pour le 3 août.

    En Belgique, la Pro League doit se réunir demain pour décider de la suite du calendrier du championnat et de la Coupe.

  • Un site pour vérifier les disponibilités des médicaments en pharmacie

    Pharmastock, c'est l'idée de Martin Renchon, le mari d'une pharmacienne. Comme les médecins, les pharmaciens sont en première ligne depuis le début de la crise du coronavirus. Manque de masques, de gel désinfectants mais pas seulement. Les pharmaciens font face à de nombreuses demandes, qui ont avoir ou non avec le Covid-19. 

    "Le but est d'aider les pharmaciens en les libérant d’une charge de travail afin qu’ils puissent se concentrer sur leur vrai métier. Cela permet aussi de limiter les déplacements inutiles et une potentielle propagation du virus", explique Martin Renchon.

  • Le report des interventions et des examens non urgents devient problématique pour l'ABSyM

    Le report des consultations, des examens et des interventions non urgents à la suite de la prolongation des mesures prises par le Conseil national de sécurité pour limiter la propagation du Covid-19 devient problématique, avertit mercredi l'Association belge des syndicats médicaux (ABSyM) par communiqué. Dans une lettre adressée à la Ministre de la Santé publique Maggie De Block et à Sciensano, l'ABSyM demande de réviser la notion d'urgence et de non urgence afin d'éviter au maximum les dommages collatéraux.

    "Les patients atteints de maladies chroniques se sentent actuellement abandonnés par leur médecin généraliste et spécialiste. Les médecins, quant à eux, sont face à un dilemme déontologique et moral lorsqu'ils doivent refuser ces consultations à leurs patients"
    ABSyM

  • L'Allemagne prolonge ses mesures de restriction au moins jusqu'au 19 avril

    L'Allemagne va prolonger au moins jusqu'au 19 avril ses mesures de restriction des contacts sociaux pour endiguer la pandémie de nouveau coronavirus, a annoncé mercredi Angela Merkel. "Les restrictions de contact sont prolongées au moins jusqu'au 19 avril, nous ferons une nouvelle évaluation le mardi après Pâques", a indiqué la chancelière allemande à l'issue d'une audio-conférence avec les dirigeants des 16 régions.

  • Une Corona-App pour traquer les contacts avec les porteurs du virus

    Un consortium de chercheurs européens est en train de mettre au point une application qui devrait permettre à tout un chacun d'être informé s'il a été en contact avec un porteur du coronavirus. L'anonymat serait garanti. Le but est de développer un protocole totalement anonymisé de suivi et d'alerte, basé sur la technologie Bluetooth.

  • Préavis de grève à la police

    Les syndicats CSC, SNPS et SLFP ont déposé un préavis de grève courant du 12 au 19 avril pour la police fédérale afin de protester contre des mesures jugées insuffisantes de protection des agents contre le coronavirus. "Nous avons beaucoup de mal à obtenir des réponses des autorités, on a estimé nécessaire le dépôt d'un préavis pour amener les autorités à la table des négociations", explique Stéphane Deldicque, vice-président de la CSC Services publics.

    La police s'inquiète quant à sa protection alors que les agents se retrouvent "en première ligne" pour contrôler le respect des mesures de confinement. "Nous savons qu'il y a une pénurie de masques, on est conscients qu'il n'y en a pas pour tout le monde et il est normal que le secteur de la santé soit prioritaire", souligne M. Deldicque. Mais les policiers, en contrôlant le confinement, permettent aux hôpitaux de ne pas être surchargés.

    En outre, depuis qu'ils peuvent verbaliser les personnes enfreignant les règles de confinement, "ils se retrouvent au contact" et risquent d'être exposés au coronavirus. Ils demandent dès lors à être équipés de matériel de protection. N'obtenant pas de réponses satisfaisantes, un préavis de grève a été déposé. "On monte d'un cran. On ne vise que la police fédérale pour l'instant. Si nous obtenons une réponse satisfaisante lors des négociations qui auront lieu en début de semaine prochaine, nous retirerons le préavis de grève. Sinon, nous déposerons des préavis de grève visant chaque zone de police", prévient le syndicaliste.

    Une réunion mardi avec les autorités a particulièrement mis le feu aux poudres, explique le vice-président de la CSC Services publics. "Un académicien a tenu un discours parlant de fatalité et remettant même en doute l'utilité des masques", a déploré M. Deldicque.

  • Remplissez-vous les conditions pour reporter votre crédit hypothécaire?

    Febelfin a précisé les conditions nécessaires pour bénéficier d'un report de remboursement de crédit hypothécaire. Elles réduisent considérablement l'accès à bon nombre d'emprunteurs comme les investisseurs ou ceux détenant une résidence secondaire. 


  • Le Vadot du jour

    Et ne manquez pas tous les dessins de Vadot publiés dans L'Echo durant le mois de mars 

  • Les vols à Brussels Airport ont diminué de 40% en mars

    En mars, 10.888 vols ont eu lieu à Brussels Airport, soit 40% de moins que lors de la même période l'an dernier, ressort-il des chiffres de batc.be, un site d'informations sur le trafic aérien développé par Brussels Airport Company et Skeyes. 

  • Plusieurs professionnels de la santé remboursés pour leurs consultations à distance

    Les dentistes, logopèdes, kinésithérapeutes, sages-femmes, diététiciens, éducateurs en diabétologie et ergothérapeutes peuvent facturer leurs consultations à distance pendant la crise sanitaire du Covid-19, a décidé l'Inami, l'Institut national d'assurance maladie-invalidité. Une réglementation similaire s'appliquait déjà aux médecins généralistes et aux psychologues de première ligne. Les mesures concernant les honoraires, la fréquence des prestations et le ticket modérateur varient selon les professions.

  • Une substance permettant de contrôler les tests de dépistage développée à Geel

    Des scientifiques du Centre commun de recherche (JRC) de l'UE, qui a entre autres des implantations à Bruxelles et à Geel, ont développé une substance de contrôle permettant de vérifier l'efficacité de tests de dépistage du coronavirus SARS-CoV-2. Il s'agissait d'un élément-clé qui manquait encore pour s'assurer d'une gestion efficiente des dépistages, pointe la Commission européenne mercredi.

  • Le gouvernement bruxellois envisage un soutien aux entreprises de titres-services

    Le PS, par le voix de son chef de groupe à la Chambre Ahmed Laaouej, demande au gouvernement fédéral de mettre fin temporairement aux activités des aides-ménagères en titres-services. La FGTB, la CSC et la CGSLB ont dénoncé mercredi, dans un communiqué commun, que certaines entreprises de titre-services rappellent les aides-ménagères au travail, en pleine crise sanitaire liée au coronavirus. Le Parti Socialiste demande au gouvernement de "prendre attitude".

    Le gouvernement bruxellois se prononcera dans les prochains jours sur de nouvelles mesures en faveur des entreprises de titres-services de la capitale et de leur personnel, sous la forme d'une prime forfaitaire et d'une aide au maintien à l'emploi pour les aides-ménagères, a annoncé mercredi le ministre bruxellois de l'Emploi Bernard Clerfayt (DéFI).

  • La Région-capitale met le cap sur un "ajustement budgétaire corona" et reporte le reste

    Le gouvernement bruxellois a décidé de reporter l'ajustement budgétaire consacré à l'ensemble de ses politiques à la fin de l'été. L'ajustement budgétaire initial dont les travaux avaient commencé sera concentré dans les prochaines semaines sur l'impact de la crise liée à la pandémie de Covid-19 et des mesures annoncées dans ce contexte, a affirmé jeudi le ministre bruxellois des Finances Sven Gatz.

    Le ministre Open Vld répondait, comme ses collègues du gouvernement aux nombreuses questions de députés bruxellois réunis par vidéoconférence en commission mixte dans le cadre du suivi des pouvoirs spéciaux confiés à l'équipe Vervoort.

  • La chaîne de mode belge e5 Mode demande une protection contre ses créanciers

    La chaîne belge de vêtements E5 Mode a demandé au tribunal des sociétés de Termonde d'entamer la procédure "loi sur la continuité de l'entreprise", annonce-t-elle mercredi. L'entreprise est durement touchée par la crise du coronavirus et ne voit pas d'autre solution que de demander une protection contre ses créanciers. La chaîne compte 56 magasins en Flandre et 12 en Wallonie.

  • 2.352
    morts
    Le Royaume-Uni a enregistré en une journée 563 décès supplémentaires de patients atteints par le coronavirus, nouveau triste record marquant une nette accélération de la pandémie et portant le bilan à 2.352 morts. Près de 30.000 cas ont été testés positifs (29.474, soit 4.324 cas supplémentaires).

  • La Flandre accorde un nouveau soutien à ses entrepreneurs, mais "nous ne pourrons jamais compenser toutes les pertes", dit Jambon

    Les entrepreneurs flamands qui subissent une réduction de leur chiffre d'affaires d'au moins 60% en raison de la crise du Covid-19 sans être contraints à la fermeture recevront une compensation unique de 3.000 euros, a décidé mercredi le gouvernement flamand.

    Celui-ci avait déjà décidé précédemment d'allouer une prime unique de 4.000 euros à tous les commerces contraints à la fermeture, sans intervention pour ceux qui restaient ouverts tout en souffrant durement de la situation.

    "Le gouvernement flamand ira chercher loin dans ses poches pour aider financièrement les entreprises et les personnes, mais il ne pourra jamais compenser toutes les pertes. Nous n'avons pas assez d'argent pour cela. Le gouvernement n'est pas en mesure de compenser toute la différence."
    Jan Jambon
    ministre-président flamand

  • Les voyages annulés seront finalement remboursés aussi en cash

    La ministre Muylle (CD&V) a revu sa copie, suite à la levée de boucliers concernant sa décision initiale de ne permettre les remboursements de voyages annulés que sous la forme de bons à valoir. Désormais, les voyageurs concernés auront à nouveau le choix: un bon d'échange valide 12 mois ou un remboursement en espèces, mais seulement après 12 mois.

  • Analyse | "Donald Trump fait tout ce qu'il ne faut pas faire"

    Aux États-Unis, la barre des 4.000 victimes du coronavirus a officiellement été dépassée. Et 865 personnes ont perdu la vie en 24h, un record. Donald Trump, qui a longtemps mis en doute l'importance du Covid-19, a effectué cette nuit une courbe rentrante, prévenant les Américains que les prochaines semaines allaient être "très très douloureuses".

    Analyse d'une (mauvaise) gestion de crise avec Tanguy Struye, professeur de relations internationales à l'UCLouvain.

  • Ne pas hésiter à contacter son médecin pour autre chose que le Covid-19

    Les autorités sanitaires ont souligné mercredi l'importance de continuer à se faire soigner pour d'autres maux que le coronavirus. "Passez simplement un coup de téléphone avant", a conseillé Emmanuel André, porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19.

    Il apparaît que certaines personnes suivies pour d'autres maladies que le coronavirus hésitent aujourd'hui à se rendre à l'hôpital ou chez le médecin, soit parce qu'elles ont peur de déranger un système sous pression, soit parce qu'elles ont peur de se faire infecter, a rapporté l'expert.

    "C'est évidemment quelque chose qu'il ne faut pas faire. Quand vous devez bénéficier de soins, vous devez vous rendre chez le médecin. Nous vous demandons simplement de passer un coup de téléphone pour qu'il puisse vous orienter sur la meilleure façon d'apporter une continuité dans vos soins."

  • L'Espagne a passé la barre des 100.000 cas officiellement enregistrés

    864 morts
    en 24 heures
    L'Espagne a annoncé mercredi avoir enregistré un nouveau record quotidien de 864 morts du nouveau coronavirus en 24 heures, passant la barre des 9.000 morts. Le pays a passé la barre des 100.000 cas officiellement enregistrés, mais le rythme de nouvelles infections continue à baisser.

  • Une étude de l'UMons confirme la perte de goût et d'odorat comme symptômes majeurs

    Une étude prospective européenne coordonnée par l'Université de Mons (UMons) confirme que la perte soudaine des sens du goût et de l'odorat représente un symptôme important de l'infection au nouveau coronavirus. Près de 90% des patients sondés ont présenté ces troubles, a indiqué l'UMons mercredi.

  • Pour quand le pic est-il prévu?

    Emmanuel André, porte-parole interfédéral pour la lutte contre le Covid-19 explique avoir remarqué par le passé une diminution de la notification de l'information pendant le week-end, et c'est normal

    Aujourd'hui, d'après ses explications, les chiffres observés consolident l'évolution observée depuis un certain nombre de jours. Une évolution où l'on voit que la force de l'épidémie diminue peu à peu. "Mais c'est évidemment trop tôt aujourd'hui pour faire des prédictions absolues sûres quand aura lieu ce pic ou plutôt ce plateau. Mais nous savons que les mesures que nous prenons et la tendance que nous observons vont dans le bon sens aujourd'hui", précise Emmanuel André.

    "Je veux encore insister sur les chiffres du nombre de personnes qui doivent encore être hospitalisées ces jours-ci et qui restent très élevés. Il faut absolument maintenir tous les efforts pour garder cette situation le plus possible sous contrôle et cela concerne chacun, dans sa famille, dans son entourage."

  • Le bilan des dernières 24 heures

    Les porte-paroles interfédéraux pour la lutte contre le Covid-19 ont tenu leur point presse journalier. 

    • Ces dernières 24 heures, le SPF Santé publique a enregistré 560 nouvelles hospitalisations et déplore 123 nouveaux décès. Parmi ceux-ci, 56 étaient en Flandre, 24 à Bruxelles et 43 en Wallonie. Ce qui porte le total de décès à 828, en Belgique. 
    • Il y a actuellement 4.995 patients à l'hôpital, dont 1.088 en soins intensifs (+67 patients en 24 heures). Parmi ces derniers, 834 nécessitent une assistance respiratoire (+48).
    • Depuis le début de la pandémie sur notre sol, 2.132 patients ont pu quitter les hôpitaux, 436 ces dernières 24 heures, un nombre important qui n'avait pas encore été atteint.

    Aujourd'hui, 54% des lits prévus dans le cadre de cette épidémie sont occupés. 

    En ce qui concerne les tests de laboratoire, pour la journée de mardi, 4.255 tests ont été réalisés, c'est une augmentation par rapport à ce que les médecins étaient capables de faire dans les jours et les semaines précédentes. Parmi ceux-ci, 1.189 ont été testés positifs ces dernières 24 heures (688 en Flandre, 128 à Bruxelles, 349 en Wallonie. Pour 24 personnes, les informations sont à consolider). Depuis le début de l'épidémie, 57.031 tests ont été réalisés.

     

    À ce jour, la Belgique compte donc 13.960 cas détectés de coronavirus.

     

      "Les mesures ne sont pas agréables, mais ont un seul but: veiller à la santé de tout le monde, que chacun puisse bénéficier des soins adéquats au moment où il/elle en a besoin. Le nombre de morts de ces dernières 24 heures est très important. Chaque mort est un mort de trop. Le rapport quotidien montre de manière pénible que la situation est très sérieuse."
      Benoit Ramacker
      Porte-parole du Centre de crise

    • Je n'ai pas de symptômes après 15 jours, puis-je sortir du confinement?

      Surtout pas, préviennent les experts. Un certain nombre de personnes pensent être à l'abri du virus dès lors que la période de confinement dure désormais depuis plus longtemps que le temps d'incubation maximal du virus, estimé à deux semaines. Elles se trompent.

      Le confinement consiste à morceler la société en tout petits groupes. En sortant de chez vous, vous recréez des ponts entre ces petits groupes. "Si nous faisons cela, le virus va recommencer à circuler", prévient Emmanuel André, virologue. Vous risquez de contracter le virus. Ou de contaminer les autres. En effet, précise Emmanuel André: "Il reste dans la société un grand nombre de personnes qui portent le virus sans le savoir. Elles peuvent toujours contaminer les autres, même après la période d'incubation de 15 jours."

    • Grogne dans la distribution, déjà quatre magasins de Delhaize fermés

      Faute d'accord sectoriel, les syndicats de la grande distribution négocient enseigne par enseigne pour une prise en compte de la pression et des risques encourus par le personnel. Un accord a déjà été conclu chez Aldi et Colruyt. Alors que les syndicats présentaient l'accord ce matin aux salariés de Delhaize, ceux-ci l'ont jugé insuffisant, indique-t-on à la CNE.

      Que propose la direction? Ils reçoivent 5 jours de congés supplémentaires et une revalorisation des chèques repas et de leur carte client. Mais ce n'est pas suffisant pour le personnel. Il exige une prime.

      "Nos travailleurs veulent aussi fermer une heure plus tôt le soir pour pouvoir souffler", précise-t-on à la CNE. Sur le terrain, on note en effet que les magasins se vident des clients en fin de journée, "là où en journée, nous avons besoin de mains pour réassortir".

      La direction s'engage à fermer ses magasins une heure plus tôt (à 20h donc) le vendredi. Proposition insuffisante pour le personnel. "La santé n’a pas de prix, mais aujourd’hui les travailleurs demandent un juste retour du risque qu’ils prennent tandis que leur entreprise engrange des chiffres d’affaires mirobolants."

      Les magasins Delhaize de Flagey (Ixelles), Westland (Anderlecht), Veeweyde (Anderlecht) sont donc restés portes closes. À la liste s'ajoute celui de Jambes (Namur). Les syndicats craignent que cette grogne fasse tache d'huile au fur et à mesure que le personnel sera informé.

      La grogne pourrait aussi toucher Carrefour, dont le personnel sera également informé dans les prochains jours.

    • Les généralistes redoutent une "deuxième vague" et en appellent au gouvernement

      Malgré leurs nombreux appels à l’aide, les médecins généralistes ne sont toujours pas satisfaits de l’attitude du gouvernement fédéral, à lire le courrier daté du 31 mars rédigé par le Collège de médecine générale (CMG) à l’attention de la Première ministre, Sophie Wilmès (MR). "Nous n’avons été que très partiellement entendus et aujourd’hui, l’heure est encore plus grave", y lit-on en référence à un premier appel lancé le 5 mars.

      L’inquiétude? Les généralistes "vont devoir affronter la sortie d’hospitalisation des patients Covid-19+, la décompensation de patients chroniques polypathologiques sans surveillance clinique rapprochée depuis plusieurs semaines, les patients en maison de repos et de soins infectés ou pas par le Covid-19. Ils vont devoir sortir de leur cabinet. Pour les protéger dans cette tâche, qu’avez-vous prévu? Nous devons le savoir. Nous y avons droit et nous ne sommes pas les seuls."

      Les médecins demandent "de l’aide" et le matériel adéquat pour faire face à cette "deuxième vague qui, si elle n’est pas gérée, ira grossir le flot de ceux qui rejoignent l’hôpital avec ce que cela entraînera inévitablement comme conséquences en termes de surcharge des services".

      Le CMG réclame également un commandement "unique et clair" qui communique de manière transparente sur les stratégies adoptées face à la pandémie. Et "qui sache réquisitionner le matériel nécessaire et le mettre à disposition des soignants via un système fédéral et efficace". (Mathieu Colleyn)

      ©AFP

    • 30.000 morts
      en Europe
      La pandémie de nouveau coronavirus a tué 30.063 personnes en Europe, dont plus des deux tiers en Italie (12.428 décès) et en Espagne (8.189 décès). La France suit ce triste podium avec 3.523 décès.

    • Info L'Echo | Le Fédéral veut geler les procédures de faillites

      Il est sans doute trop tôt pour connaître l’ampleur de l’impact que la crise actuelle du coronavirus aura sur les entreprises. Certaines PME, moins fragiles, passeront le cap. D’autres, dont l’activité économique est gelée par les mesures de confinement, risquent la faillite. D’où l’idée qui germe au sein du gouvernement fédéral d’instaurer un moratoire sur les faillites à venir. C'est à l'étude au cabinet du ministre Ducarme (MR).

    • Moody's abaisse ses perspectives pour Brussels Airport

      À la lumière de la crise du coronavirus, l'agence de notation Moody's a revu à la baisse ses perspectives pour Brussels Airport de stables à négatives. L'agence souligne que le secteur aérien est l'un des plus touchés par la pandémie en raison de la limitation des voyages. Moody's s'attend à une baisse du trafic passagers d'au moins 30% à Brussels Airport. Néanmoins, précise Moody's, Brussels Airport reste un acteur majeur avec un fort potentiel de reprise après la crise.

    • Signalements en hausse d'escroqueries à la cellule anti-blanchiment

      Au cours des dernières semaines, 650 signalements de flux d'argent suspects ont été soumis à la cellule anti-blanchiment, soit un nombre au dessus de la moyenne, rapporte De Tijd, qui pointe entre autres des cas d'escroqueries liées à des masques ou gels hydroalcooliques. La cellule anti-blanchiment reçoit des signalements de la part d'une trentaine de secteurs et professions, dont les banques, les bureaux de change, Bpost, les notaires ou les comptables. La semaine passée, l'organe a enregistré 650 signalements, soit plus que la moyenne de 500 hebdomadaires. En janvier, celle-ci était même de 400.

        Si l'économie régulière est au ralenti en raison de la crise du coronavirus, l'économie sous-terraine, elle, fleurit. "Les signalements les plus récents concernaient différentes escroqueries qui y sont liées", selon Kris Meskens, secrétaire général de la cellule anti-blanchiment. "Il s'agit de promesses de livraisons de masques ou de gels hydroalcooliques, pour lesquelles un acompte a déjà été versé sans qu'aucun produit ne soit livré. Des fraudes avancées jouent donc du stress et de la panique de la population".

    • Trump et Bolsonaro admettent l'ampleur de la crise

      Donald Trump a demandé à ses concitoyens de se préparer, à l'instar de l'Europe, à des semaines "très, très douloureuses" face à la pandémie de coronavirus, qualifiée par l'ONU de pire crise à laquelle l'humanité ait été confrontée depuis 1945. Près des trois-quarts des Américains vivent désormais confinés. A New York, une douzaine de tentes dressées dans Central Park se préparent à accueillir des malades. Une scène aux allures hollywoodiennes, et pourtant bien réelle.

      Après avoir initialement balayé les risques qu'encourt son pays, Donald Trump a mis en garde mardi, d'un ton grave, ses compatriotes: "Ce seront deux semaines très, très douloureuses."

      "Je veux que chaque Américain soit prêt pour les jours difficiles qui nous attendent".
      Donald Trump

      Son homologue brésilien Jair Bolsonaro, qui avait lui aussi minimisé la pandémie en la qualifiant de "grippette", a lui aussi fait marche arrière et l'a qualifiée de "plus grand défi de notre génération". 

    • 865 morts aux États-Unis en une journée, un record

      Le nouveau coronavirus a tué un nombre record de 865 personnes aux Etats-Unis au cours des dernières 24 heures, selon le comptage mardi soir de l'université Johns Hopkins, qui fait référence. Le record du nombre de morts en 24 heures a été observé le 27 mars en Italie (969 décès). Cette forte accélération du nombre de décès aux États-Unis porte à 4.080 décès le bilan total depuis le début de la pandémie.

      Les États-Unis sont par ailleurs, de loin, le pays du monde comptant le plus grand nombre de cas recensés (189.624), soit 24.743 de plus en une journée, d'après les chiffres de l'université, actualisés en continu. Á noter cependant que le nombre de cas recensés dépend évidemment... du nombre de tests qu'un pays est en mesure ou choisit de faire.

    • Ce qu'il faut retenir de la journée de mardi

      ► En Belgique, 485 personnes ont été hospitalisées au cours des dernières 24 heures. Au total, 4.920 lits sont occupés par des personnes atteintes du Covid-19, dont 1.021 en soins intensifs (+94 en un jour, soit 53% de la capacité actuelle). 168 personnes ont pu quitter l'hôpital sur la journée de lundi. 705 décès sont à déplorer depuis le début de l'épidémie, soit 98 de plus en un jour. 94 autres décès ont été rapportés des jours précédents. Une jeune fille de 12 ans fait partie des victimes. C'est la plus jeune victime recensée en Europe à ce jour.

      ► Le gouvernement wallon a retenu la société Deltrian International S.A., basée à Fleurus, pour établir une ligne de production de masques chirurgicaux, ainsi que le groupement de 3 entreprises (Sterigenics, AMB Ecosteryl, Lasea), de 2 centres de recherche (Materia Nova et CentexBel) et du CHU de Liège pour mettre en place une filière de décontamination des masques en Wallonie. >> Les détails ici Une unité de production de 30 millions de masques en Wallonie

      ► Contre le coronavirus, pas de mesures d'exception ad vitam aeternam: la Commission européenne a fait une piqûre de rappel démocratique, au lendemain d'un vote à Budapest attribuant des pouvoirs quasi illimités à Viktor Orban

       Près de 500 patients sont morts du coronavirus dans les hôpitaux français ces 24 dernières heures, soit une nouvelle hausse record depuis le début de l'épidémie, qui porte le bilan total à 3.523 morts. L'Italie a, elle, annoncé 837 décès supplémentaires. La propagation de l'épidémie poursuit toutefois son ralentissement dans le pays, qui déplore au total 12.428 morts, de loin le chiffre le plus haut dans le monde.

      ► Les communes bruxelloises vont continuer à constater les infractions aux règles liées au coronavirus, malgré le fait qu'il apparaît que ces amendes administratives n'entrent actuellement pas dans un cadre légal.

      ► L'Alliance européenne des hôpitaux universitaires (EUHA), dont fait partie l'UZ Leuven, tire la sonnette d'alarme mardi face au manque de médicaments vitaux pour soigner les patients atteints du coronavirus.

      ► Le président du MR Georges-Louis Bouchez a suggéré de défiscaliser un total de 360 heures supplémentaires par an pour les travailleurs de la grande distribution. >> Les détails ici De Croo met une prime de 1.000 euros maximum sur la table pour la grande distribution

      ► Près d'un salarié belge sur deux (44%) travaille désormais à domicile, alors qu'un sur trois (33%) ne peut plus travailler du tout pour le moment, en raison de la fermeture de son entreprise.

      ► La Fédération des étudiants francophones (FEF) n'est pas partisane d'une éventuelle prolongation de l'année académique jusqu'à la mi-juillet, estimant que celle-ci pourrait être source d'inégalité et de précarité pour les étudiants. Lire > Le coronavirus met les examens sur la sellette

      ► La baisse des nouveaux cas de contamination dans plusieurs pays asiatiques ne permet pas pour autant un relâchement, a insisté Takeshi Kasai, le directeur régional de l'OMS pour le Pacifique Ouest. Selon lui, la pandémie de coronavirus est "loin d'être terminée" dans la région Asie-Pacifique.

      ► Une cargaison de 800 respirateurs et d'autres équipements médicaux est arrivée ce mardi à Liège Airport en provenance de Chine. Offerte par les fondations Alibaba et Jack Ma, du nom du fondateur du géant de l'e-commerce, elle sera distribuée dans plusieurs pays européens.

      ► Après Aldi, c'est au tour de Colruyt d'agir en l'absence d'un accord commun entre Comeos et les représentants syndicaux des travailleurs de la grande distribution. >> Les détails ici Les négociations sociales aboutissent chez Aldi et Colruyt

    • Bonjour et bienvenue dans ce direct

      Merci de nous suivre. 

      Si vous voulez retrouver le déroulé de la journée de mardi, c'est par ici.

    Plus sur Les Marchés

    Messages sponsorisés