15% des élèves inatteignables en ligne pendant le confinement

Le réseau de l'enseignement libre espère pouvoir atteindre les enfants ne possédant pas d'ordinateurs chez eux en passant, notamment, par le prêt de matériel. ©REUTERS

Au cours des trois semaines de confinement, les enseignants du réseau libre ne sont pas parvenus à entrer en contact avec 15% de leurs élèves via l'informatique. Dans l'hypothèse d'un confinement prolongé, le SeGEC planche sur des solutions pour les atteindre.

Depuis le 16 mars, les cours en présentiel sont suspendus dans les écoles du pays. Alors que l’incertitude quant à leur reprise persiste, le Secrétariat général de l’enseignement catholique (SeGEC) a mené une enquête sur les nouvelles pratiques développées par les établissements scolaires ces trois dernières semaines. L’objectif? Obtenir une photographie précise de la situation dans le réseau libre, mais aussi réfléchir à des pistes si le confinement devait se poursuivre.

Le SeGEC suggère d'encourager le don d'anciens ordinateurs, d'envisager le prêt des PC disponibles dans les écoles ou encore de tabler sur les smartphones.

Premier constat: 92% des écoles ont développé de nouvelles pratiques en raison de la situation engendrée par l’épidémie de Covid-19. Dans 8% des établissements par contre, cela n’a pas été possible. Comment l’expliquent-ils? Deux raisons principales: l’insuffisance de l’équipement des familles et le manque de formation des enseignants.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

"Globalement, dans 80 à 85% des situations, des contacts avec les familles s'établissent par le biais informatique, souligne le directeur général du SeGEC, Étienne Michel. Nous avions besoin de connaître l'ampleur du manque à combler. Maintenant, on sait qu'il est de 15% dans le secondaire."

Les propositions du SeGEC

Fort de ses constats, le SeGEC a élaboré des propositions afin de maintenir une interaction entre les enseignants et leurs classes dans l'hypothèse d'un confinement prolongé. Pour pallier le manque d'équipement de certains, il suggère d'encourager le don d'anciens ordinateurs, d'envisager le prêt des PC disponibles dans les écoles ou encore de tabler sur les smartphones, dont 95% des élèves des écoles les plus défavorisées disposeraient.

Lire également

Publicité
Publicité