90.000 tests Covid devraient être réalisés chaque jour à l'automne

Sciensano recommande un nombre journalier de 70.000 tests pour l'automne. ©Photo News

Philippe de Backer (Open Vld) a défendu devant la Chambre, ce mardi, le plan destiné à augmenter la capacité du testing en Belgique.

La commission Santé de la Chambre se réunissait ce mardi afin d’aborder la situation de la pandémie de coronavirus. À l’approche de la rentrée scolaire et face à la hausse des cas de contamination, la question du testing était centrale. 30.000 tests sont actuellement réalisés chaque jour selon Sciensano alors que l'institut de santé publique recommande une capacité de 70.000 pour l’automne. Le ministre en charge du matériel destiné à lutter contre le coronavirus, Philippe De Backer (Open Vld), a détaillé le plan d’attaque de la task force qu’il dirige afin d’augmenter le nombre de tests en Belgique jusqu’à 90.000 par jour.

"Le Fédéral a négocié auprès des fournisseurs un nombre de réactifs beaucoup plus élevé qu’il y a quelques semaines, et cela de 50% à 250%, selon les fournisseurs."
Philippe De Backer
Ministre fédéral

Pour ce faire, entre 5 et 10 millions d’incitants financiers ont été débloqués par les autorités fédérales afin d’assurer un stock pour trois mois du composé réactif nécessaire et autres matériels indispensables pour la réalisation des tests. "Des hôpitaux parlent toujours de pénurie de réactif. Mais le Fédéral a quand même négocié auprès des fournisseurs un nombre de réactifs qui est beaucoup plus élevé qu’il y a quelques semaines, et cela de 50% à 250%, selon les fournisseurs", défend le ministre De Backer. À terme, la capacité de testing des laboratoires cliniques devrait atteindre 45.000 à 50.000 tests par jour.

Les laboratoires des hôpitaux universitaires mobilisés

Le reste de l’augmentation du nombre de tests doit être permise par la mise en place de la plateforme nationale bis: un réseau de sept laboratoires d’hôpitaux universitaires en lien avec les laboratoires cliniques. 50 millions d’euros ont été investis dans des machines, du réactif et du personnel. "Dans 4 à 6 semaines les machines seront installées et, fin septembre, nous disposerons d’une capacité de 80.000 à 90.000 tests par jour", affirme De Backer qui juge que le Fédéral a fait ce qu’il devait faire pour soutenir les Régions dans leur compétence de prévention.

50
millions d'euros
Le Fédéral a récemment investi 50 millions d'euros supplémentaires dans des machines, du réactif et du personnel.

"Chaque entité doit prendre ses responsabilités", estime ensuite le ministre qui rappelle que l’augmentation des capacités de testing doit être accompagnée d’une hausse des prélèvements dans les centres de triage.

Prudence envers le vaccin russe

Interpellée quant à elle au sujet du vaccin russe contre le coronavirus, Spoutnik V, la ministre fédérale de la Santé publique, Maggie De Block, estimait qu'il était impossible de se prononcer à ce sujet au vu du manque de données dont disposent l'Agence européenne et l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. La ministre s'est dit par contre attentive à l'accord conclu vendredi dernier entre la Commission européenne et la firme pharmaceutique AstraZeneca qui assure la livraison de 300 millions de doses de son vaccin contre le coronavirus SARS-CoV-2.

Lire également

Publicité
Publicité