Des plans à coup de milliards pour échapper à la récession "Corona"

En Italie, le gouvernement de Giuseppe Conte a débloqué 7,5 milliards d'euros pour gérer la crise et faire face aux conséquences économiques. ©Photo News

L'Italie débloque 7,5 milliards d'euros pour faire face à l'impact économique du Covid-19. Les États-Unis sortent 8,3 milliards de dollars. Les plans budgétaires se multiplient.

Le nombre de personnes contaminées par le Covid-19 grimpe de jour en jour. On approche des 100.000 cas et plus de 80 pays sont désormais touchés. Face à l'épidémie, les dirigeants prennent des mesures. Sanitaires bien sûr, mais aussi économiques. 

Chez nous, c'est un plan de soutien aux indépendants et aux entreprises qui est prévu. Du classique. Il y a aussi les réponses monétaires. La Fed a réduit ses taux de 50 points de base. Elle n'est pas la seule: la Banque du Canada, notamment, a fait de même. En Europe, la marge est limitée, mais certains experts pensent que la BCE pourrait abaisser son taux de dépôt de 10 points de base, à -0,60%. Ce genre de thérapie, censée susciter les investissements, ne suffira pas sur des marchés de plus en plus atones.

Le programme budgétaire italien

Certains pays sont déjà passés à l'étape supérieure en enclenchant un programme budgétaire. L'Italie, pays le plus touché en Europe, avec plus de 100 morts, a mis en place un plan de 7,5 milliards d'euros pour faire face à l'épidémie et ses conséquences, qui seront lourdes pour ce pays où le tourisme, paralysé par l'épidémie, compte pour 13% du PIB. Ce plan fera grimper le déficit à 2,5% en 2020 (au lieu des 2,2% prévus).

L'argent servira d'abord à soulager les services sanitaires, la Protection civile, mais aussi à soutenir les revenus des familles, ainsi qu'à des mesures d'amortissement social et de soutien aux entreprises. Le gouvernement italien a déjà prévenu la Commission européenne en espérant sa compréhension.

Quid des autres pays européens? La réflexion est lancée, mais rien encore d'effectif. Les ministres des Finances de la zone euro ont ainsi, dans la semaine, explicitement envisagé la possibilité de recourir à l'arme budgétaire pour relancer la croissance.

8,3 milliards aux USA

Aux États-Unis, où au moins 12 personnes sont mortes du Covid-19, on a déjà dégainé l'arme budgétaire face à la menace sanitaire: 8,3 milliards de dollars ont été débloqués jeudi par le Congrès pour financer un plan d'urgence. Celui-ci doit soutenir l'action des pouvoirs publics et prévoit de financer la recherche et le développement de vaccins, de traitements médicaux, ainsi que les services médicaux à distance.

Pour l'instant, la Chine, où 80.500 personnes ont été contaminées, dont plus de 3.000 mortellement, a juste lancé un plan de soutien aux petites et moyennes entreprises, encourageant les banques à leur octroyer des prêts préférentiels. Pas encore de plan de relance massif, donc. Singapour et Hong-Kong ont, eux aussi, déjà annoncé des aides financières... 

Lire également

Publicité
Publicité