Facebook à la peine pour modérer les contenus

Facebook est en manque de modérateurs pour filtrer le contenu de son fil d'actualité. ©AFP

Avec des contenus provenant de sites reconnus identifiés comme des "Fake News" et des modérateurs au chômage technique, Facebook n'arrive plus à modérer correctement sa plateforme.

La modération des contenus qui sont affichés sur le fil d’actualité de Facebook est effectuée en grande partie par des humains. Généralement, Facebook engage des sous-traitants dans chaque pays pour effectuer ce travail. Avec les consignes de confinement et de télétravail qui ont cours dans la plupart des pays, Facebook doit renoncer à modérer une bonne partie des contenus faute de personnel.

Comme si cela ne suffisait pas, Facebook a depuis le début de la crise des soucis pour identifier les contenus fiables ou non à propos de coronavirus.

Le réseau social avait réussi à maintenir une partie de ses effectifs opérationnels, notamment en Irlande où se situe son siège, mais les effectifs de son sous-traitant local ont obtenu, après négociations, de pouvoir rentrer chez eux. On pourrait penser qu’il s’agit d’une activité parfaitement compatible avec le télétravail, mais apparemment pas, puisque selon nos informations, il faut un niveau d’accès et de sécurité à la plateforme très élevé et uniquement disponible sur les ordinateurs fixes installés au sein des bureaux des différents sous-traitants.

Facebook a donc dû se résigner à annoncer "que le contrôle de la plateforme serait limité durant l’épidémie de Covid-19". Une déclaration qui signifie concrètement qu’il faudra beaucoup plus de temps ou qu’il sera parfois impossible de faire retirer un contenu offensant, violent, insultant ou discriminatoire. Facebook espère trouver une partie de la solution en mettant son intelligence artificielle sur le coup. Comme si cela ne suffisait pas, Facebook a depuis le début de la crise des soucis pour identifier les contenus fiables ou non à propos de coronavirus.

Lire également

Publicité
Publicité