La construction devrait voir validée sa demande de chômage technique

Le secteur souhaite une extension du chômage temporaire parce que la distanciation physique n'est pas toujours possible.

Le soleil brille, les oiseaux chantent. Et on les entend gazouiller autour des chantiers, particulièrement silencieux. C’est du moins le constat rapide fait sur plusieurs chantiers du Brabant wallon où on semble avoir débrayé anticipativement sans attendre des précisions sur le mode d’emploi à suivre.

"D'ici la fin de la semaine, à mon avis, l'arrêt va se généraliser dans le secteur."
Adel Yahia
Immobel

Un mode d’emploi qui doit notamment être cadré par la Confédération Construction. Celle-ci réitère sa demande d'extension du chômage temporaire pour force majeure pour toutes les entreprises de construction qui souhaitent suspendre leurs activités "lorsque le maître d'ouvrage l'a décidé ou lorsque l'entrepreneur interrompt le chantier, car il ne peut pas garantir la sécurité, la main-d’œuvre ou l'approvisionnement en matériaux. Suite aux mesures fédérales prises mardi soir, rien de plus logique afin de préserver la santé publique", répète Robert de Mûelenaere, l’administrateur délégué de la Confédération Construction.

Pour lui, la distanciation sociale imposée par le confinement "ne peut pas toujours être appliquée sur les chantiers et dans les transports de et vers ceux-ci. En outre, il n'est pas facile de télétravailler dans notre secteur", insiste-t-il.

D’après la Confédération, une partie significative des entreprises de construction devra donc fermer leurs portes à la suite du renforcement des mesures. Une prévision confirmée à la source: "La situation n'est pas tenable. On a déjà stoppé plusieurs chantiers. Et d'ici la fin de la semaine, à mon avis, l'arrêt va se généraliser dans le secteur", lâche Adel Yahia, le directeur du développement au sein du groupe Immobel.

Selon nos informations, l’Onem aurait reçu consigne de valider le chômage technique dans le secteur pour force majeure durant la période de confinement

Lire également

Publicité
Publicité