La culture et le sport plongés dans le coma pour 3 semaines

Cinémas, salles de concert, théâtres vont devoir rester portes closes pendant au moins trois semaines. ©BELGA

Salles de concerts, théâtres, terrains de sport... Tous sont plongés dans un coma artificiel. Les carnavals encore prévus passent aussi à la trappe. Au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles, une réunion est prévue ce vendredi pour voir quelle réaction apporter à la décision du gouvernement fédéral.

Comme pour l'horeca, la vie culturelle et sportive belge est placée sous coma artificiel. Jusqu'au 3 avril, toute activité récréative, sportive, culturelle ou folklorique, qu’elle soit extérieure ou intérieure, intime ou de masse, est supprimée. La mesure a été annoncée jeudi soir par la Première ministre Sophie Wilmès dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus en Belgique.

Une réunion est prévue ce vendredi après-midi au sein du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. À l'ordre du jour: les mesures décidées, mais également d'éventuelles mesures d'accompagnement du secteur.

> Suivez l'évolution de la situation en Belgique et dans le monde en direct sur notre Live

Un secteur qui s'organise

Ces derniers jours, le monde de la culture au sens large s'était déjà attelé à la prise de mesures. Mercredi, le CEO de Sportpaleis Group avait annoncé l'annulation jusqu'au 31 mars de tous les concerts prévus au Sportpaleis et à la Lotto Arena d’Anvers, ainsi qu’à Forest National.

La fermeture de ses salles de cinéma jusqu'à la fin du mois ne sera pas sans effet sur les résultats financiers de Kinepolis.

Jeudi, avant l'annonce des mesures fédérales, d'autres salles avaient annoncé l'annulation de leurs événements: Flagey, l'Ancienne Belgique, le Botanique, le Théâtre Royal flamand... Le groupe Kinepolis a aussi annoncé, jeudi soir, la fermeture de ses salles de cinéma jusqu'à la fin du mois, ce qui ne sera pas sans effet sur ses résultats financiers. 

Toutes ces mesures sont prolongées jusqu'aux vacances de Pâques.

Chez Pairi Daiza, où la saison devait reprendre le 21 mars, une fermeture prolongée jusqu'au samedi 4 avril est aussi annoncée. Aux zoos d'Anvers et de Planckendael, on se dit toujours dans l'attente d'informations sur une éventuelle fermeture. Les parcs restent donc pour l'instant ouverts. "Nous demandons toutefois aux visiteurs de se tenir à un mètre de distance les uns des autres et de ne pas payer en espèces", a indiqué le porte-parole Ilse Segers.

Sites de vacances

Autres lieux de loisir, les parcs de vacances Center Parcs (De Vossemeren, Erperheide, Les Ardennes, Park De Haan) et Sunparks (Kempense Meren, et Oostduinkerke) annoncent la fermeture des sites belges. Les personnes actuellement en route vers l'un de ces parcs seront simplement renvoyées chez elles dès ce vendredi.

Le sport sous cloche

Le secteur sportif n'échappe pas à cette mise sous cloche. Les matchs de foot la ProLeague, un temps annoncés à huis clos, sont suspendus jusqu'au 3 avril. Il en va de même pour toute autre rencontre sportive que ce soit au niveau amateur ou professionnel. Reste à voir ce qu'il adviendra, sur la scène européenne, de l'Euro 2020 ou, sur la scène internationale, des JO de Tokyo. Une décision est attendue dans les prochains jours. 

Et que dire des salles de sports? De nombreuses communes ont fermé l'accès aux complexes sportifs sur leur territoire. Les établissements thermaux, piscines et autres lieux de détente resteront aussi fermés jusqu'au 3 avril. 

Les salles de sport de Basic Fit ne seront plus accessibles à partir de ce vendredi à 22h30 jusqu'au 3 avril inclus. 

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

Voyages à l'étranger suspendus, événements annulés, activité ralentie: la propagation du nouveau coronavirus affecte de plus en plus la vie quotidienne des Belges, inquiets, mais aussi l'économie dans son ensemble.

> Toutes les infos dans notre dossier

 

Lire également

Publicité
Publicité