Les D'Ieteren créent un fonds de solidarité avec l'augmentation du dividende

Le siège de D'Ieteren, rue du Mail à Ixelles. ©Saskia Vanderstichele

L'augmentation de 15 centimes du dividende 2019 de D'Ieteren est annulée pour constituer un fonds de solidarité pour les collaborateurs qui souffriraient des conséquences du nouveau coronavirus.

Il y a trois semaines, la CEO de Solvay, Ilham Kadri avait décidé de mettre en place un fonds de solidarité pour ses travailleurs dans le cadre de la crise du nouveau coronavirus. C'est désormais au tour de D'Ieteren de constituer un tel fonds de solidarité pour ses collaborateurs qui auraient à souffrir des conséquences du Covid-19, quelles soient financières, sanitaires ou autres.

Pour ce faire, D'Ieteren a donc décidé de se passer des 15 centimes de dividende supplémentaires prévus par action et de rester finalement au niveau de dividende de l'année passée (un euro par action)."Les moyens récoltés par le programme permettront d’aider les collègues les plus vulnérables dans un esprit de solidarité et de reconnaissance. Il complète les initiatives des différentes sociétés du groupe qui se mobilisent déjà localement", détaille le CEO Francis Deprez.

Chez Solvay, les cadres dirigeants se sont portés volontaires pour alimenter leur fonds à hauteur de 15% de leur salaire du reste de l'année. Solvay versera également une somme équivalente à toutes les contributions des salariés. Enfin, le conseil d’administration invite les actionnaires à verser un tiers de leur dividende final (équivalent à 0,75 euro par action) à ce fonds.

Fonds ouvert aux dons anonymes

Chez D'Ieteren, le fonds est ouvert aux contributions des administrateurs, des dirigeants et des collaborateurs du groupe. Plusieurs dons ont déjà été promis, mais ils sont anonymes. Avec son empreinte globale, D'Ieteren sait que des collaborateurs du groupe seront impactés. La société a notamment sa filiale Moleskine basée à Milan et Belron, maison-mère de Carglass, a une empreinte globale. Le fonds a pour vocation d'aider les collaborateurs de toutes les sociétés du groupe.

"D’Ieteren s’efforce de réduire la portée de l’incertitude et d’accompagner ses collaborateurs dans ces temps."
Conseil d'administration de D'Ieteren

"Le Groupe D’Ieteren s’appuie depuis 215 ans sur l’engagement et le dévouement de ses collaborateurs. Dans un contexte aussi nouveau que celui d’une pandémie mondiale, l’envergure des dommages est incertaine. Le soin des autres étant une des cinq valeurs fondamentales du groupe, D’Ieteren s’efforce de réduire la portée de l’incertitude et d’accompagner ses collaborateurs dans ces temps", a communiqué le conseil d'administration de D'Ieteren. 

Un groupe de travail avec administrateurs et collaborateurs a donc été mis sur pied au sein de la société pour décider maintenant quels seront les axes d'aide de ce fonds de solidarité. 

Pour rappel, les actionnaires familiaux de D'Ieteren possèdent, via leurs véhicules Nayarit et SPDG, 57,5% de la compagnie et plus de 61% des droits de vote. Une telle décision vient donc directement des familles D'Ieteren et Périer.

Lire également

Publicité
Publicité