1. Dossiers
  2. Coronavirus
live

Les plaines de jeux peuvent rouvrir pour les moins de 12 ans

Les plaines de jeux extérieures seront à nouveau accessibles aux enfants jusqu'à 12 ans inclus dès mercredi. Les autorités communales, provinciales et régionales pourront décider elles-mêmes si les aires de jeux de quartier et les espaces de grande taille dans les parcs pourront rouvrir.
  • Ce qu'il faut retenir de ce mardi

    Le bilan sanitaire belge du jour: ces dernières 24 heures, 198 nouveaux cas ont été rapportés, 39 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées et 23 nouveaux décès sont à déplorer. 

    ► Selon Sciensano et l'Institut de médecine tropicale, 8,4% des professionnels de la santé ont développé des anticorps contre le nouveau coronavirus début mai

    ► Quelque 200 établissements horeca installés sur le territoire de la Ville de Bruxelles ont demandé jusqu'à présent, sans attendre la décision sur leur future réouverture, une extension de terrasse pour autoriser un accès à un nombre significatif de clients en respectant les règles de distanciation sociale

    ► La Commission nationale française de l'informatique et des libertés (Cnil) a donné son feu vert à la mise en place de StopCovid, l'application de traçage de contacts pour smartphones voulue par le gouvernement pour lutter contre l'épidémie du coronavirus. 

    ► "Le secteur hospitalier risque de perdre cinq à sept milliards dans cette crise. Nous sommes en fait dans la situation de Brussels Airlines mais personne n'en parle", affirment dans Le Soir Philippe Leroy, directeur du CHU Saint-Pierre à Bruxelles, et Sylvianne Portugaels, CEO du CHR La Citadelle à Liège. Sans intervention publique, le bilan des hôpitaux devrait passer dans le rouge.

    ► L'Association belge des syndicats médicaux (ABSyM) a demandé au gouvernement d'autoriser la mise à disposition des tests sérologiques pour l'ensemble de la population.

    La baisse des exportations de biens et services des entreprises belges pourrait atteindre 92 milliards d'euros en valeur absolue (101 milliards de dollars) par rapport à 2019, selon la dernière étude de l'assureur-crédit Euler Hermes. Il s'agirait d'un recul historique provoqué par la crise du coronavirus.

    ► La commission des Finances de la Chambre a approuvé, à l'unanimité moins l'abstention du PTB, le projet de loi qui couvre les crédits fédéraux pour avril, mai et juin. Le texte accorde un milliard d'euros à la provision interdépartementale afin de faire face aux dépenses urgentes de la crise. Une grande partie sera affectée aux dépenses sanitaires, a indiqué le ministre du Budget, David Clarinval (MR).

    ► La CGSP organisera plusieurs actions symboliques dans les hôpitaux publics de Belgique ce mercredi pour réclamer un refinancement des soins de santé et une revalorisation des métiers, annonce-t-elle. Le syndicat socialiste demande au gouvernement fédéral de fixer rapidement un agenda de concertation sociale.

    ► Le président Emmanuel Macron a annoncé mardi un plan à plus de 8 milliards d'euros pour soutenir l'industrie automobile française durement touchée par la crise du coronavirus, avec l'objectif de faire du pays le premier producteur de "véhicules propres" en Europe. 

    Les plaines de jeux extérieures seront à nouveau accessibles aux enfants jusqu'à 12 ans inclus dès mercredi. Les autorités communales, provinciales et régionales pourront décider elles-mêmes si les aires de jeux de quartier et les espaces de grande taille dans les parcs pourront rouvrir, peut-on lire sur le site www.info-coronavirus.be.

  • Le Brésil, le Pérou et le Chili, nouvel épicentre de la pandémie

    La propagation du coronavirus "s'accélère" au Brésil, au Pérou et au Chili, a prévenu mardi une agence régionale de l'Organisation mondiale de la santé, appelant ces pays à ne pas relâcher les mesures destinées à ralentir les contaminations.

    "En Amérique du Sud, nous sommes particulièrement inquiets étant donné que le nombre de nouveaux cas enregistré la semaine dernière au Brésil est le plus haut sur une période de sept jours, depuis le début de la pandémie", a déclaré Carissa Etienne, directrice de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), basée à Washington. "Le Pérou et le Chili ont aussi enregistré des taux élevés, signe que la propagation s'accélère dans ces pays", a-t-elle ajouté. 

    L'Amérique latine et les Caraïbes comptent désormais 774.767 cas officiels de contaminations au nouveau coronavirus et plus de 41.600 morts, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 21h. Le nombre quotidien de nouvelles contaminations a dépassé celui de l'Europe et des États-Unis, faisant du continent latino-américain "sans aucun doute" le nouvel épicentre de la pandémie, selon l'OPS.

  • L'Allemagne prolonge ses règles de distanciation jusqu'au 29 juin

    L'Allemagne prolonge jusqu'au 29 juin ses règles de distanciation pour contenir l'épidémie de nouveau coronavirus, a annoncé mardi le gouvernement d'Angela Merkel. Jusqu'à dix personnes, ou deux familles, pourront se réunir "dans des lieux publics", ont décidé le gouvernement et les 16 États régionaux, qui recommandent de "maintenir le nombre de personnes avec lesquelles on a des contacts aussi bas que possible" et de privilégier les réunions "à l'extérieur", a annoncé le gouvernement fédéral dans un communiqué.

  • Les enfants jusqu'à 12 ans inclus pourront retrouver les plaines de jeux dès mercredi

    Les plaines de jeux extérieures seront à nouveau accessibles aux enfants jusqu'à 12 ans inclus dès mercredi. Les autorités communales, provinciales et régionales pourront décider elles-mêmes si les aires de jeux de quartier et les espaces de grande taille dans les parcs pourront rouvrir, peut-on lire sur le site www.info-coronavirus.be.

    L'accès aux plaines de jeux est réservé aux enfants jusqu'à 12 ans inclus. Les adultes qui les accompagnent doivent respecter les règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d'une distance d'un mètre cinquante entre chaque personne.

    Par ailleurs, pour les aires de jeux de grande taille dans les parcs, l'accès doit être limité à maximum 20 enfants à la fois. 

    En ce qui concerne les plaines de jeux situées dans les infrastructures d'intérêt culturel ou d'intérêt naturel, celles-ci sont accessibles à la condition qu'elles soient surveillées par l'exploitant, qui empêche tout afflux. Quant aux plaines de jeux intérieures, elles ne peuvent pas encore rouvrir. 

  • L'Italie enregistre 78 nouveaux décès

    En Italie, 78 nouveaux décès dus au coronavirus ont été enregistrés en 24 heures, rapporte mardi l'agence de presse Ansa. Lundi, 82 nouveaux décès avaient été enregistrés. Il y a eu 397 nouvelles infections, portant le total à ce niveau à 230.555 personnes dans la péninsule. Enfin, 521 personnes sont en soins intensifs, 20 de moins que 24 heures plus tôt.

    32.995
    décès
    Ce chiffre est le plus faible depuis le 2 mars mais il porte néanmoins le total à 32.995 décès.

  • Avancées pour les artistes à la Chambre

    La commission des Affaires sociales de la Chambre a approuvé mardi en première lecture une proposition de loi du PS qui vise à soutenir les artistes et techniciens. Elle instaure notamment une "période blanche" du 13 mars au 31 décembre 2020, soit une forme de gel de la situation qui permet aux bénéficiaires du statut d'artiste de le conserver.

    "Le retour à une situation normale dans le secteur artistique ne semble pas envisageable rapidement. Afin de ne pas pénaliser les travailleurs du secteur, qui ont déjà énormément de mal à obtenir et parfois conserver le statut d'artiste, cette période blanche aura cours du 13 mars au 31 décembre. Elle permet de soutenir les artistes et techniciens, qui n'ont pas pu travailler normalement avec la crise sanitaire", a expliqué la députée Ludivine Dedonder (PS).

  • Quelque 4.000 étudiants passeront leurs examens à l'Ancienne Belgique

    L'Ancienne Belgique (AB) ouvrira ses portes du mardi 2 juin au vendredi 3 juillet, non pas pour accueillir des fans de musique en délire mais bien des étudiants néerlandophones nerveux de passer leurs examens. La salle de concert bruxelloise cherchait une alternative à son activité musicale mise en sourdine à cause du coronavirus.

    De leur côté, les auditoires des campus ne peuvent plus accueillir autant d'étudiants en même temps puisqu'il faut respecter la distanciation sociale.

  • Aucune nouvelle officielle des masques en tissu de la société luxembourgeoise Avrox

    Le ministère de la Défense se refusait toujours mardi à tout commentaire sur la livraison d'un premier lot de masques de protection en tissu (1,5 million sur les 15 millions commandés) par la société luxembourgeoise Avrox, qui aurait dû intervenir dimanche, alors que des parlementaires s'impatientent.

    "Il n'y aura pas de commentaire tant que la commande ne sera pas arrivée complètement", a indiqué le cabinet du ministre de la Défense, Philippe Goffin (MR), à l'agence Belga, tout en laissant entendre à demi-mot qu'un premier lot avait été livré.

    M. Goffin avait annoncé dimanche midi qu'une première livraison de 1,5 million de masques fournis par Avrox, l'une des deux sociétés retenues début mai par la Défense pour la commande de masques en tissu, en vertu d'un contrat passé le 5 mai, était prévue le jour-même pour être stockés, avant distribution à partir du 9 juin, à la caserne Major Housiau de Peutie (Vilvorde).

  • Le secteur du tourisme demande des directives claires pour la réouverture

    Le bureau de tourisme de Flandre occidentale Westtoer demande de déterminer une date pour la reprise du secteur touristique et des directives claires dans le contexte du coronavirus. Le secteur a lui-même déjà pris des mesures afin de garantir la sécurité des visiteurs mais souhaite plus de précisions afin de se préparer au mieux à la reprise.

    Le secteur du camping a ainsi édicté un ensemble de mesures afin d'accueillir au mieux les campeurs. Un protocole a aussi été rédigé par les gestionnaires de logements de vacances et les agences de location. "Tout le secteur attend encore le feu vert des autorités. Tous sont prêts à rouvrir de manière sûre", explique la députée provinciale et présidente de Westtoer, Sabien Lahaye-Battheu.

  • Plus de 120 mds USD d'aides des Etats aux compagnies aériennes dans le monde (Iata)

    Les aides apportées par les États pour permettre la survie des compagnies aériennes terrassées par la crise du coronavirus ont atteint à mi-mai 123 milliards de dollars, a annoncé mardi l'Association internationale du transport aérien (Iata). 

    Les soutiens ont été attribués notamment sous formes de prêts (50,4 milliards), d'aides à l'emploi (34,8 milliards), de prêts garantis (11,5 milliards) ou d'injection de capitaux (11,2 milliards), selon l'organisation. Sur le total de 123 milliards de dollars, 67 vont devoir être remboursés et le montant total de la dette du secteur s'élèvera à "près de 550 milliards, soit une augmentation massive de 28%", selon l'Iata. 

  • France: le plan de soutien à l'automobile dépasse les 8 milliards d'euros

    Le président Emmanuel Macron a annoncé mardi un plan à plus de 8 milliards d'euros pour soutenir l'industrie automobile française durement touchée par la crise du coronavirus, avec l'objectif de faire du pays le premier producteur de "véhicules propres" en Europe.

    "L'État apportera un peu plus de 8 milliards d'euros d'aide au secteur", a déclaré M. Macron, en visite dans une usine de l'équipementier Valeo à Etaples (Pas-de-Calais). Il a annoncé l'objectif de "faire de la France la première nation productrice de véhicules propres en Europe en portant à plus d'un million par an sous cinq ans la production de véhicules électriques, hybrides rechargeables ou hybrides" dans le pays.

  • L'Europe met fin aux restrictions sur l'exportation de matériel de protection

    L'Union européenne a mis fin aux restrictions sur les exportations de matériel de protection contre le coronavirus, estimant disposer désormais d'un stock suffisant pour le personnel de santé, même en cas de résurgence de l'épidémie.

    Depuis le 15 mars, une autorisation était nécessaire pour pouvoir exporter de tels équipements vers un pays extérieur au bloc communautaire. Le mois dernier, ce programme a été amendé pour ramener les restrictions aux seuls masques, lunettes de protection, visières et vêtements comme les blouses. Une exemption sur les restrictions a également été accordée aux Balkans occidentaux (Croatie, Bosnie-Herzégovine, Albanie, Kosovo, Macédoine du Nord, Monténégro et la Serbie).

    Selon la Commission européenne, plus de 1.300 demandes d'autorisation lui ont été soumises le mois dernier et 95% d'entre elles ont été approuvées. Les pays de l'UE ont ainsi exporté 13 millions de masques, un million de vêtements de protection et 350.000 lunettes et visières. 

  • Des actions symboliques dans les hôpitaux publics mercredi

    La CGSP organisera plusieurs actions symboliques dans les hôpitaux publics de Belgique ce mercredi pour réclamer un refinancement des soins de santé et une revalorisation des métiers, annonce-t-elle. Le syndicat socialiste demande au gouvernement fédéral de fixer rapidement un agenda de concertation sociale.

     Mercredi, les travailleurs du secteur public de la santé formeront notamment une chaîne humaine devant l'ISPCC de Charleroi et observeront une minute de silence au CHR de la Citadelle à Liège. Des assemblées générales seront organisées à proximité d'autres établissements hospitaliers tandis que des tracts seront également distribués.

    Les actions de la CGSP pourraient se durcir si la concertation sociale ne démarre pas, prévient le syndicat.

  • La hausse de l'endettement risque de relancer les craintes de sorties de l'euro (BCE)

    Les craintes de sorties de l'euro des pays les plus lourdement endettés du fait de l'impact du nouveau coronavirus risquent de croître sur les marchés si des mesures pour limiter le fardeau ne sont pas prises, a mis en garde mardi la BCE.

    "Si les mesures prises au niveau national ou européen étaient jugées insuffisantes pour préserver la viabilité de la dette (dans certains pays), l'évaluation par le marché du risque de redénomination (soit de sortie de l'euro, Ndlr) pourrait encore augmenter", indique un rapport semestriel de l'institution sur la stabilité financière.

    Les niveaux d'endettement dans les pays de la zone euro devraient augmenter de manière significative, entre 7 et 22 points de pourcentage environ, en 2020, poussant la proportion de dette publique par rapport au Produit intérieur brut (PIB) de la région de 86% en 2019 à près de 103% en 2020, explique l'institution.

  • Eurowings supprime 300 emplois et réduit sa flotte

    La compagnie aérienne Eurowings, qui appartient comme Brussels Airlines à Lufthansa, va supprimer 300 de ses 1.000 emplois de bureau, a annoncé mardi son patron Jens Bischof. La flotte active sera réduite de 139 à 90 avions.

      Selon M. Bischof, l'activité dans le secteur aérien pourrait ne revenir au niveau d'avant coronavirus qu'en 2023. Eurowings veut dès lors réduire ses coûts de 30%. 

  • Les exportations belges risquent de chuter de plus de 90 milliards d'euros en 2020

    -92 milliards
    d'euros
    La baisse des exportations de biens et services des entreprises belges pourrait atteindre 92 milliards d'euros en valeur absolue (101 milliards de dollars) par rapport à 2019, selon la dernière étude de l'assurance-crédit Euler Hermes. Il s'agirait d'un recul historique provoqué par la crise du coronavirus.

    La Belgique occupe la 12e place du classement établi par Euler Hermes en termes de pertes attendues à l'export, derrière l'Italie (-101 milliards de dollars également) et devant la France (-98 milliards). Les pays qui devraient subir les plus grosses pertes au commerce extérieur sont la Chine (-275 milliards de dollars), les États-Unis (-246 milliards), l'Allemagne (-239 milliards), le Royaume-Uni (-167 milliards), la Russie (-160 milliards), le Japon (-159 milliards) et les Pays-Bas (-147 milliards).

    Les secteurs les plus touchés au niveau mondial par les pertes d'exportations de biens seront par ailleurs ceux de l'énergie (-733 milliards de dollars), des métaux (-420 milliards) et de l'automobile (-270 milliards). Au contraire, les secteurs Software & IT (+51 milliards) ainsi que pharmaceutique (+27 milliards) enregistreront une augmentation des exportations, prévoit Euler Hermes.

    Selon des prévisions publiées début mai, la Commission européenne indiquait s'attendre à une baisse de 10,6% des exports belges de biens et services en 2020. Les importations devraient néanmoins diminuer dans les mêmes proportions, la balance commerciale est donc attendue quasiment à l'équilibre

  • Fin des accès limités aux halls des départs et arrivées à Brussels Airport

    Les halls des départs et des arrivées à Brussels Airport sont à nouveau accessibles aux personnes déposant ou venant chercher des voyageurs, indique l'aéroport. Quiconque déambule dans le terminal est cependant tenu de porter un masque bucco-nasal, rappelle-t-il.

      Depuis le 24 mars, seules les personnes qui voyagent étaient autorisées à entrer dans l'aéroport de Zaventem. Il n'était en outre plus possible d'attendre quelqu'un dans le hall des arrivées.  

  • Un nouveau milliard d'euros pour faire face à l'urgence de la crise

    La commission des Finances de la Chambre a approuvé, à l'unanimité moins l'abstention du PTB, le projet de loi qui couvre les crédits fédéraux pour avril, mai et juin. Le texte accorde un milliard d'euros à la provision interdépartementale afin de faire face aux dépenses urgentes de la crise. Une grande partie sera affectée aux dépenses sanitaires, a indiqué le ministre du Budget, David Clarinval (MR).

  • Tracing: seul un malade du Covid-19 sur cinq a été contacté

    Seul un malade atteint du Covid-19 sur cinq a été contacté pour cartographier ses derniers contacts avec d'autres personnes, parmi les 99 patients encore souffrant qui ont participé au dixième volet d'une vaste enquête menée par l'ULB, l'UAntwerpen, ainsi que les universités de Hasselt et de Louvain. Ce nouveau volet, auquel 70.000 Belges ont participé et dont les résultats ont été publiés ce mardi, portait sur le système de traçage des contacts (contact tracing).

    En théorie, chaque personne testée positive au nouveau coronavirus devrait être appelée par téléphone afin de retracer ses récents contacts personnels et ainsi alerter ceux qui auraient pu être à leur tour contaminés. Le système ne semble cependant pas encore au point puisque, selon cette étude, seul un répondant malade sur cinq a bien été contacté. Par ailleurs, 77% des participants estiment que les employés des magasins doivent porter un masque et, pour 57%, cette obligation doit également valoir pour les clients.

    En outre, six élèves sur 10 désirent que l'usage du masque soit imposé à l'école.

    Le onzième volet de l'étude inter-universitaire est lancé ce mardi et se concentrera sur les plus jeunes. Les parents d'enfants âgés de 6 à 12 ans sont invités à y répondre, tandis qu'une version simplifiée de l'enquête est disponible pour permettre à ces enfants de répondre eux-mêmes aux questions.

  • Le bilan belge des dernières 24 heures

    57.455
    Cas confirmés en Belgique
    Le lundi 25 mai, 198 nouveaux cas ont été rapportés. 93 patients résident en Flandre, 89 en Wallonie et 16 à Bruxelles. Le nombre total de cas confirmés s’élève à 57.455.

    • 1.302 patients sont actuellement hospitalisés en Belgique après avoir contracté le coronavirus. 39 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées au cours des dernières 24 heures. 

    249 patients se trouvent en soins intensifs, soit une diminution de 2 patients en un jour.

    15.320 patients sont sortis de l’hôpital (+23) et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars.

    9.334 décès au total ont été rapportés, soit une augmentation de 23 décès par rapport au bilan de la veille.  

    graph coronavirus

    Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

    La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

    Par thématique:

  • Plus de 10 milliards de dollars de promesses de dons pour la recherche

    La campagne de levée de fonds pour financer la recherche internationale sur les tests, les traitements et les vaccins contre le nouveau coronavirus a franchi le seuil des dix milliards de dollars, indique la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Le compteur de cette initiative lancée le 4 mai s'établit désormais à 10,4 milliards de dollars, soit 9,5 milliards d'euros, grâce aux promesses de contributions faites à travers le monde par des gouvernements, des institutions, des fondations ou des individus.

    "Excellent résultat, nous avons atteint un premier jalon dans le marathon des donateurs pour la réponse mondiale au coronavirus, pilotée par la Commission européenne", a-t-elle noté sur son compte twitter. Cette opération, boudée par les États-Unis, qui doit se poursuivre jusqu'à la fin du mois de mai, s'inscrit dans le cadre du plan d'action international contre la pandémie lancé fin avril par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour accélérer un accès équitable, à travers le monde, aux outils de lutte contre cette crise sanitaire.  

  • Ryanair promet d'aller en justice contre Lufthansa

    Ryanair envisage de contester en justice le paquet d'aides publiques reçu par Lufthansa de la part des autorités allemandes. Selon Michael O'Leary, le patron de la compagnie irlandaise, le soutien allemand permettra à Lufthansa de "s’engager dans des ventes inférieures aux coûts", ce qui risque de rendre la situation délicate pour Ryanair et de "fausser massivement la concurrence".  

  • Avis défavorable en France à l'hydroxychloroquine

    Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) recommande de "ne pas utiliser l'hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19" hors essais cliniques, que ce soit seule ou associée à un antibiotique

    L'instance avait été saisie par le ministre de la Santé Olivier Véran samedi après la parution d'une étude pointant l'inefficacité et les risques de ce médicament pour les malades du Covid-19. 

    Dans le même temps, l'Agence du médicament a indiqué qu'elle "souhaite suspendre" désormais les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine en France. 

  • L'ABSyM demande des tests sérologiques pour l'ensemble de la population

    L'Association belge des syndicats médicaux (ABSyM) a demandé au gouvernement d'autoriser la mise à disposition des tests sérologiques pour l'ensemble de la population. "Lorsque les stocks ne sont pas mis en danger, le Belge a le droit de savoir s'il est atteint ou non par le coronavirus", estime l'ABSyM. Elle souligne, en effet, que dans un Arrêté royal, le gouvernement interdit la réalisation du test si le patient est hors critères de dépistage définis par Sciensano. "Cela signifie en clair qu'un employeur qui voudrait dépister son personnel (en l'occurrence ici, la Stib) ou qu'un citoyen qui voudrait connaître son statut pour quelque raison que ce soit ne serait pas autorisé à le faire", regrette l'association.

    Les seules possibilités pour le citoyen d'effectuer ce test, sont soit de mentir à son médecin pour rentrer dans les critères, soit de faire le dépistage dans les pays voisins comme l'Allemagne ou le Luxembourg, pointe l'ABSyM. L'association explique que le motif avancé pour cette interdiction est le risque de pénurie. "Si ce risque est bien réel pour le testing PCR, il n'existe aucun risque de pénurie concernant les sérologies", selon l'organisation. "La décision d'interdire au public les tests sérologiques est donc non pas liée à une pénurie mais semble être un acte exclusivement politique de la part de la ministre De Block. 

  • Nouveau record de décès en Russie

    La Russie a annoncé, ce mardi, avoir enregistré 174 décès dus au coronavirus en 24 heures, un record malgré le tassement des contaminations et un autre record, celui du nombre de guérisons. 

    Au total, 3.807 personnes sont décédées sur les 362.342 cas enregistrés en Russie, qui font du pays le troisième au monde en termes de contaminations, derrière les États-Unis et le Brésil. 

  • 5,5 millions de cas confirmés dans le monde

    5.505.307
    Cas confirmés dans le monde
    Au moins 5.505.307 cas d'infection, parmi lesquels 346.188 décès, ont été recensés, notamment en Europe, continent le plus touché avec 2.047.401 cas et 172.824 décès, ainsi qu'aux États-Unis (1.662.768 cas, dont 98.223 décès). Le nombre de cas déclarés dans le monde a doublé en un mois et plus de 1 million de nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés sur les 11 derniers jours.

  • Feu vert en France à l'application de traçage de contacts StopCovid

    La Commission nationale française de l'informatique et des libertés (Cnil) a donné son feu vert à la mise en place de StopCovid, l'application de traçage de contacts pour smartphones voulue par le gouvernement pour lutter contre l'épidémie du coronavirus.

    Dans son avis publié mardi, la Cnil estime que l'application respecte les différentes dispositions législatives relatives à la protection de la vie privée, et formule quelques dernières recommandations pour sa mise en place. L'application StopCovid permettra à un utilisateur de garder la trace des autres utilisateurs croisés pendant les deux dernières semaines (à moins d'1 mètre, pendant au moins 15 minutes).

    StopCovid ne sera disponible qu'à titre strictement volontaire. L'application fonctionne sans géolocalisation, mais sur la base de la technologie Bluetooth, qui permet aux appareils électroniques de communiquer entre eux à courte distance. 

  • Des anticorps chez 8,4% des professionnels de la santé

    Selon Sciensano et l'Institut de médecine tropicale, 8,4% des professionnels de la santé ont développé des anticorps contre le nouveau coronavirus début mai.

    Autrement dit, les professionnels de la santé ont développé environ deux fois plus d'anticorps contre le Covid-19 que la population adulte saine, où seules 4,3% des personnes en ont développés, précise l'étude menée en collaboration avec la Croix-Rouge section Flandre et le Service du Sang. 

    Sciensano relève que la présence d'anticorps chez les soignants est plus faible que ce qui était attendu, vu leur exposition au virus.

  • L'Allemagne souhaite lever l'avis de voyage négatif pour 31 pays

    Le gouvernement allemand veut lever les avis de voyage négatifs pour 31 pays européens à partir du 15 juin prochain si la situation sanitaire le permet. Outre les 26 pays de l'UE - dont la Belgique -, la Grande-Bretagne, l'Islande, la Norvège, la Suisse et le Liechtenstein figurent dans la liste, rapporte l'agence de presse DPA. Le gouvernement allemand doit se prononcer demain/mercredi à ce sujet. Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas (SPD) avait émis, le 17 mars dernier, un avertissement mondial pour les voyages touristiques en raison de la propagation rapide du nouveau coronavirus. Cet avis de voyage global devrait être troqué pour des conseils par destination où le risque sera abordé pays par pays. 

    Afin de prévenir au maximum les touristes allemands d'une infection au coronavirus, le gouvernement d'Angela Merkel souhaite établir un certain nombre de critères communs, en concertation avec l'Union européenne. La levée de la mise en garde sur les voyages devrait relancer le tourisme transfrontalier en Europe. 

  • Le projet belge de tracing recalé par l'Autorité de protection des données

    Dans une note que L’Echo a pu consulter, l’Autorité de protection des données démonte le projet de loi sur la gestion des données issues du contact tracing qui doit être voté ce mardi au Parlement. Il serait en infraction avec la législation européenne.

  • 200 demandes d'extension de terrasses adressées à la Ville de Bruxelles

    Quelque 200 établissements horeca installés sur le territoire de la Ville de Bruxelles ont demandé jusqu'à présent, sans attendre la décision sur leur future réouverture, une extension de terrasse pour autoriser un accès à un nombre significatif de clients en respectant les règles de distanciation sociale, a indiqué lundi soir l'échevin des Affaires économiques de la Ville Fabian Maingain (DéFI). Interrogé sur ce point par Bianca Debaets (cdH/CD&V) et Clémentine Barzin (MR) lors de la longue séance du conseil communal, M. Maingain a précisé que la grande difficulté dans ce dossier résidait dans l'inconnue qui persiste sur les modalités de réouverture de ces établissements. 

    "À ce stade, si l'annonce de la confirmation et les modalités seront connues le 3 juin, il est impossible de mettre en place cette mesure dans un délai aussi court pour le 8 juin. J'attire d'ailleurs l'attention du Conseil et des divers partis politiques présents au Fédéral qu'une annonce aussi tardive des conditions de réouverture aura un impact encore plus important pour le secteur qui devra s'adapter à celles-ci dans un délai intenable", a-t-il souligné. 

    Dans ce contexte, le département des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles a décidé d'anticiper la décision du Fédéral concernant à la fois les dates et les modalités d'ouverture. Il a ainsi mis un formulaire d'inscription en ligne pour permettre aux établissements horeca qui le souhaitent de marquer leur intérêt pour une extension de terrasse dans le cadre du déconfinement. Cette opportunité pourrait être exploitée notamment dans les zones dites de rencontre telles que celles du centre de la capitale. 

    Bruxelles n'est pas la seule ville à envisager cette possibilité. À l'occasion de la première réunion de la plate-forme de relance pour le secteur Horeca prévue vendredi, la possibilité d'étendre des terrasses ou d'utiliser des piétonniers à Liège sera évoquée, a indiqué lundi soir Elisabeth Fraipont, échevine en charge du Commerce, lors du conseil communal de la Cité ardente.

  • Le secteur hospitalier risque de perdre 5 à 7 milliards d'euros

    "Le secteur hospitalier risque de perdre cinq à sept milliards dans cette crise. Nous sommes en fait dans la situation de Brussels Airlines mais personne n'en parle", affirment dans Le Soir Philippe Leroy, directeur du CHU Saint-Pierre à Bruxelles, et Sylvianne Portugaels, CEO du CHR La Citadelle à Liège. Sans intervention publique, le bilan des hôpitaux devrait passer dans le rouge.

    "En 2019, 33% des établissements étaient déjà dans cette situation. Si rien n'est fait, fin 2020, ce sera 100%", assure Yves Smeets directeur général de la Fédération hospitalière Santhéa. C'est essentiellement l'effondrement du volume d'actes médicaux passés et à venir qui est à l'origine de la situation: sans consultation, pas d'imagerie médicale, pas d'honoraires, pas de remboursement du coup de bistouri par l'Inami, pas de marge sur la pharmacie et les implants, alors que les frais fixes, eux, restent.

    Si l'activité a repris, elle ne représente plus qu'un tiers ou la moitié de son niveau normal. 

    Au CHU Saint-Pierre, la perte s'élève à 4 millions d'euros en mars, 9 millions en avril, 10 en mai. Et probablement 4 à 6 millions d'euros en plus chaque mois d'ici la fin de l'année. Total: 50 à 60 millions d'euros de chiffre d'affaires en moins sur un budget de 300 millions d'euros.

    À la Citadelle, la perte devrait se monter à 70 millions d'euros dont 20 "à charge" des médecins indépendants (des honoraires non perçus) et 50 à charge du budget de l'hôpital.

    En élargissant leur propre situation, les deux patrons d'hôpitaux estiment que la crise coûtera à l'ensemble des hôpitaux du pays quelque cinq milliards d'euros dans un scénario optimiste et jusqu'à 7 milliards dans un scénario pessimiste. 

    Réaction chez la ministre de la Santé Maggie De Block: "Pas de commentaire. On discute avec le secteur. Quand on aura quelque chose à annoncer, on l'annoncera". "Mais en attendant les pertes financières sont abyssales et les hôpitaux ne reçoivent aucun message rassurant", déplore Yves Smeets chez Santhea.

    ©Photo News

  • Ce qu'il faut retenir de la journée de lundi

    ► Le bilan sanitaire belge établi lundi: 250 nouveaux cas ont été rapportés, 27 personnes ont été hospitalisées et 32 nouveaux décès sont à déplorer. 

    ► La ministre de l'Emploi Nathalie Muylle (CD&V) propose de prolonger le chômage temporaire comme conséquence de la crise sanitaire du coronavirus jusque fin août. Le système de chômage temporaire a coûté 1,3 milliard d'euros en mars et avril, alors que les projections estimaient ce coût à 3 milliards d'euros.

    ► L'organisation patronale flamande Voka suggère davantage de flexibilité pour atténuer les conséquences économiques négatives de la crise du coronavirus. Notre article: Reporter les vacances d'été, la bonne idée?

    ► Brussels Airlines, qui reprendra une partie de ses vols commerciaux à partir du 15 juin prochain, proposera un programme adapté et réduit pour cet été. Les détails des vols prévus.

     Le rétablissement de la distanciation sociale et des mesures mises en place lors de la période de confinement que nous avons connue en Belgique seraient les seuls moyens de rompre les chaînes de transmission du Sars-Cov-2 en cas de nouvelle vague, si le dépistage et le traçage ne suffisent pas, a affirmé Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19. Il n'est cependant pas certain que ces mesures soient appliquées de la même manière, au vu des connaissances et techniques dont nous disposons actuellement.

    ► Ryanair souhaite se séparer de 30 membres du personnel de cabine en Belgique dans le cadre des 3.000 suppressions d'emplois annoncées au début du mois. Le salaire des autres travailleurs belges de la compagnie irlandaise seront rabotés de 10%, ce à quoi les syndicats répondent: "Ce n'est pas comme ça que ça marche en Belgique". Plus d'infos: Ryanair veut dégraisser en Belgique, mais… sans procédure Renault?

     

    ► L'Espagne lèvera à partir du 1er juillet les mesures de quarantaine imposées aux voyageurs en provenance d'autres pays pour lutter contre l'épidémie de nouveau coronavirus, indique le gouvernement, soucieux de relancer le secteur du tourisme.

    ► Les terrasses pourront rouvrir dès mercredi au Luxembourg, les cafés, restaurants et cinémas, dès vendredi, a indiqué lundi le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel lors d'une conférence de presse. Ces ouvertures sont bien sûr conditionnées au respect des gestes barrières (port du masque et distance sociale).

    ► L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé lundi avoir suspendu "temporairement" les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine qu'elle mène avec ses partenaires dans plusieurs pays, par mesure de précaution.

    ► Les ministres de l'Enseignement des trois Communautés examinent avec les experts fédéraux en charge du déconfinement (GEES) la possibilité d'assouplir les règles de distanciation sanitaire à l'école, a indiqué lundi le ministre flamand Ben Weyts.

  • Bonjour et bienvenue dans ce direct

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés