1. Dossiers
  2. Coronavirus
live

Plus de 7.000 morts au Royaume-Uni, Boris Johnson "va mieux"

Le Royaume-Uni a enregistré 938 morts du coronavirus en 24 heures, un record, portant le bilan total de la pandémie à plus de 7.000 décès. Par ailleurs, l'état de santé de Boris Johnson, contaminé par le Covid-19 et en soins intensifs depuis lundi, "s'améliore", a annoncé le ministre des Finances.
  • Ce qu'il faut retenir de la journée

    • L'épidémie de coronavirus a fait 10.869 morts au total en France depuis le début de l'épidémie, soit 541 décès de plus en 24 heures. Par ailleurs, le confinement des Français "va être prolongé" au-delà du 15 avril, sans que l'on sache encore jusqu'à quelle date. L'Italie, pays le plus endeuillé au monde par l'épidémie de Covid-19, a enregistré, elle, de nouveaux chiffres encourageants. Les 542 nouveaux décès enregistrés ce mercredi, pour un total de 17.669, représentent en effet une baisse par rapport à mardi quand 604 morts supplémentaires avaient été enregistrés en 24 heures, et à lundi (636). Les Etats-Unis ont dépassé eux la barre des 400.000 cas recensés. La pandémie a fait au moins 12.912 morts dans le pays, en passe de devenir le nouvel épicentre de la maladie. Quant au Royaume-Uni, il a enregistré 938 morts en 24 heures, un record, portant le bilan total de la pandémie à plus de 7.000 décès.
    • En Belgique, 1.209 nouveaux cas ont été rapportés. Le nombre total de cas confirmés s’élève à 23.403. Dans les hôpitaux, un total de 5.688 patients ont été admis, dont 487 nouveaux patients en une journée. Au total, 1.276 patients se trouvent en soins intensifs, soit une augmentation de 16 patients au cours des 24 dernières heures. 4.681 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars, soit une augmentation de 524 au cours des 24 dernières heures. Au total, 2.240 décès ont été signalés, soit une augmentation de 205 au cours des 24 dernières heures. Lire Dans les maisons de repos, "le tsunami est en train de démarrer"
    • Les services de soins intensifs des hôpitaux belges disposent actuellement de suffisamment de lits mais ne sont pas prêts pour un afflux supplémentaire de malades atteints du Covid-19. "Nous ne nous y attendons pas non plus si les mesures continuent à être respectées mais si on rouvre les cafés cet afflux surviendra", affirme Geert Meyfroidt, président de l'association belge de médecine intensive.
    • La commune d'Auderghem (sud-est de Bruxelles) a décidé de recommander officiellement le port du masque à ses habitants. "Je sais que ce n'est pas la position officielle de la ministre fédérale de la Santé", a regretté à ce propos le bourgmestre de la commune, Didier Gosuin (DéFI). "Mais si le Collège de médecine générale recommande le port du masque et qu'il peut aider à nous protéger les uns des autres, je pense qu'il n'y a aucune raison de ne pas l'utiliser", a-t-il déclaré.
    • La Commission européenne a invité ce mercredi les Etats membres à prolonger jusqu'au 15 mai l'interdiction des voyages non essentiels vers l'UE, qui avait été décidée le 17 mars pour un mois en raison de la pandémie de coronavirus.
  • Le confinement des Français "prolongé"

    Le confinement des Français "va être prolongé" au-delà du 15 avril et Emmanuel Macron s'exprimera lundi peu après 20H pour présenter ses décisions concernant la lutte contre l'épidémie durant les prochaines semaines, a indiqué l'Elysée ce mercredi soir. La présidence n'a pas précisé la nouvelle durée du confinement, un sujet que pourrait aborder le chef de l'Etat en ce lundi de Pâques, dans cette quatrième allocution télévisée depuis le 12 mars.

  • Au moins 10.869 morts en France, +541 en 24 heures

    L'épidémie de coronavirus a fait 10.869 morts au total en France depuis le début de l'épidémie, soit 541 décès de plus en 24 heures, a indiqué ce mercredi le directeur général de la Santé français, Jérôme Salomon. Ce nouveau bilan ne comprend toutefois pas de nouveaux chiffres en provenance des Ehpad et autres établissements médico-sociaux, qui n'ont pu être actualisés en raison d'un "problème technique", a-t-il précisé.

  • Une Task force interfédérale pour les groupes vulnérables mise sur pied

    Les ministres de la Lutte contre la pauvreté, Nathalie Muylle, et de l'Intégration sociale, Denis Ducarme, ont mis sur pied une "Task Force groupes vulnérables", a annoncé ce dernier en commission mixte des Affaires sociales et de l'Economie de la Chambre. "Avec cette nouvelle task force, nous voulons mieux cerner les problèmes des personnes vulnérables en ces temps de corona. En unissant nos forces avec les régions, les experts et la société civile, nous voulons obtenir un tableau aussi complet que possible", indique Nathalie Muylle (CD&V).

    "La Task Force 'groupes vulnérables' aura pour objectif de dresser une analyse précise de la situation et de mettre en place de nouveaux outils pour améliorer encore davantage l'accompagnement et le soutien des bénéficiaires dans ce contexte difficile", souligne le ministre Ducarme (MR).

    Ce groupe de travail est composé des ministres fédéraux de la Lutte contre la pauvreté, de l'Intégration sociale et des Affaires sociales et des ministres régionaux de la Pauvreté et de l'Action sociale. Elle se réunira pour la première fois la semaine prochaine. Elle sera également assisté par un groupe de travail Impact social Covid-19 composé de représentants des administrations. "En outre, il existe également un groupe de consultation qui apportera une contribution pertinente sur le terrain et qui est composé d'experts d'organisations de la société civile. Ce groupe se réunira pour la première fois demain", précisent les deux ministres.

  • Airbus réduit d'un tiers sa cadence de production d'avions

    Airbus réduit d'un tiers sa cadence de productions d'avions pour pouvoir répondre à la demande de ses clients tout en adaptant ses capacités à l'évolution du marché mondial de l'aéronautique face à la crise du coronavirus, selon un communiqué du groupe publié ce mercredi.

    "Nos clients, les compagnies aériennes, sont lourdement affectées par le Covid-19. Nous adaptons notre production à leur nouvelle situation et travaillons sur des mesures opérationnelles et financières pour faire face à cette réalité", a commenté le patron d'Airbus, Guillaume Faury, cité dans le communiqué.

  • Les bureaux de poste fermés durant le week-end de Pâques

    Les bureaux de poste seront fermés durant le week-end de Pâques, indique bpost. Vendredi, les bureaux seront bien ouverts et le courrier, les journaux et les colis distribués normalement. Samedi, les agences seront fermées, à l'instar de tous les samedis depuis le début des mesures de confinement prises pour endiguer la propagation du coronavirus, et les journaux et colis distribués normalement. Dimanche, comme habituellement, pas de distribution de colis, de courrier et de journaux. Lundi, jour férié, les bureaux de poste seront aussi fermés et il n'y aura pas de distribution.

    Les points poste et point Kariboo seront, eux, accessibles conformément aux heures d'ouverture des commerces dans lesquels ils sont établis.

  • 60.325
    morts
    La pandémie de coronavirus a tué 60.325 personnes (pour 762.625 cas) en Europe, soit plus de 70% des décès dans le monde. L'Italie (17.669 décès) et l'Espagne (14.555) sont les pays européens les plus touchés, suivis de la France (10.328) et du Royaume-Uni (7.097), qui a enregistré ce mercredi un nombre record de décès.

  • Auderghem recommande le port du masque à l'ensemble de sa population

    La commune d'Auderghem (sud-est de Bruxelles) a décidé de recommander officiellement le port du masque à ses habitants. "Je sais que ce n'est pas la position officielle de la ministre fédérale de la Santé", a regretté à ce propos le bourgmestre de la commune, Didier Gosuin (DéFI). "Mais si le Collège de médecine générale recommande le port du masque et qu'il peut aider à nous protéger les uns des autres, je pense qu'il n'y a aucune raison de ne pas l'utiliser", a-t-il déclaré.

    Face à la pénurie de masques chirurgicaux, la commune a invité sa population à utiliser des masques en tissu. Elle a donc également décidé de mettre en place un réseau de production "locale" fondé sur la solidarité entre habitants de la commune qu'elle invitera sous peu à prendre contact avec elle, pour les volontaires à la fabrication. Pour la fabrication des masques, elle les renvoie vers le tutoriel validé par le SPF Santé publique: https://faitesvotremasquebuccal.be.

    La commune d'Auderghem organisera la distribution, en accordant la priorité aux personnes qui en ont le plus besoin.

  • Nouveaux chiffres encourageants en Italie

    L'Italie, pays le plus endeuillé au monde par l'épidémie de Covid-19, a enregistré de nouveaux chiffres encourageants, notamment une baisse sur 24 heures du nombre de décès et de malades en soins intensifs.

    Les 542 nouveaux décès enregistrés ce mercredi, pour un total de 17.669, représentent une baisse par rapport à mardi quand 604 morts supplémentaires avaient été enregistrés en 24 heures, et à lundi (636).

    Le nombre de malades en soins intensifs, 3.693, poursuit pour le 5ème jour d'affilée sa baisse et se situe désormais au niveau du 26 mars.

    De même, le nombre de personnes guéries atteint avec 2.099 "un record" sur 24 heures, s'est félicité le chef de la protection civile Angelo Borrelli.

    La région la plus durement touchée reste la Lombardie avec plus de la moité des décès italiens, 9.722, et plus de 53.000 cas, alors que l'ensemble de la péninsule en a enregistré 139.422.

  • Plus de 400.000 cas de coronavirus recensés aux Etats-Unis, près de 13.000 morts

    Les Etats-Unis ont dépassé la barre des 400.000 cas recensés de coronavirus.

    La pandémie a fait au moins 12.912 morts dans le pays, en passe de devenir le nouvel épicentre de la maladie. Le cap des 300.000 cas déclarés y avait été franchi samedi.

    De son côté, l'Etat de New York a enregistré un nouveau record de décès, avec 779 morts en 24 heures, mais la progression de la pandémie se stabilise, a indiqué le gouverneur Andrew Cuomo. Les mesures de confinement et d'arrêt des activités non essentielles "marchent", a affirmé le gouverneur.

    Quelque 586 personnes ont été hospitalisées lors des dernières 24 heures, un nombre proche de celui enregistré les trois jours précédents mais sensiblement inférieur à ce que l'Etat a connu entre le 25 mars et le 3 avril, avec plus de 1.000 hospitalisations quotidiennes (sauf le 27 avril).

  • 938 morts de plus en 24 heures au Royaume-Uni, un record, plus de 7.000 en tout

    Le Royaume-Uni a enregistré 938 morts du coronavirus en 24 heures, un record, portant le bilan total de la pandémie à plus de 7.000 décès.

    Au total, le Covid-19 a tué 7.097 personnes au Royaume-Uni et contaminé officiellement 60.733 personnes, selon ce bilan.

    Par ailleurs, l'état de santé du Premier ministre britannique Boris Johnson, contaminé par le Covid-19 et en soins intensifs depuis lundi, "s'améliore", a annoncé le ministre des Finances. Le dirigeant conservateur est toujours en soins intensifs mais sa situation "s'améliore", il peut "s'asseoir sur son lit" et "parler" avec les soignants, a déclaré le ministre Rishi Sunak.

  • 170.000 masques pour la police

    Quelque 170.000 masques sont disponibles pour la police, a indiqué le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem, en commission de l'Intérieur de la Chambre. Face à l'absence d'équipement de protection des policiers, les syndicats de police ont déposé la semaine passée un préavis de grève qu'ils ont suspendu à la suite d'une concertation avec le ministre.

    De Crem (CD&V) a obtenu du comité ministériel restreint de pouvoir commander via son département des masques, les policiers ne faisant pas partie des catégories prioritaires de la task force matériel médical présidée par le ministre Philippe De Backer (Open Vld). Environ 120.000 masques étaient déjà disponibles à la police et 50.000 nouveaux masques ont été commandés et livrés aussi bien aux policiers fédéraux que locaux. Dans les deux cas, il s'agit de masques chirurgicaux.

    Une nouvelle commande a été passée pour un montant de 3,9 millions d'euros, portant à la fois sur des masques chirurgicaux et des masques à pièce faciale filtrante FFP1 et FFP2, protégeant le porteur et ceux qu'il côtoie. Elle devrait être suffisante pour les trois mois à venir, selon le cabinet du ministre.

  • Une étude universitaire confirme que les gens reportent leur visite chez le médecin

    De nombreuses personnes souffrant de problèmes de santé autres que le coronavirus ne sollicite pas l'avis d'un médecin en ce moment, ressort-il de la 4e vague d'une vaste enquête menée par l'ULB, l'UAntwerpen, ainsi que les universités d'Hasselt et de Louvain. Ces personnes craignent de surcharger l'agenda de leur médecin ou d'être contaminées par le coronavirus lors de la consultation.

    23% des répondants avouent un problème de santé mais préfèrent, en raison de la crise sanitaire, postposer leur visite. Parmi les répondants, 52% déclarent qu'ils ne peuvent actuellement pas consulter leur médecin, physiothérapeute ou dentiste pour leur problème de santé. Plus de 40% repoussent leur visite afin de ne pas surcharger le personnel soignant, 23% en raison de leur crainte d'être contaminés par le coronavirus.

    De plus en plus de monde connaît quelqu'un d'infecté: pour 38% il s'agit d'un membre de la famille, d'un ami ou d'un collègue direct. 12% des participants à l'enquête connaissent quelqu'un qui a dû être hospitalisé, 5% connaissent un malade qui n'a pas survécu.

  • Bruxelles veut prolonger jusqu'au 15 mai l'interdiction des "voyages non essentiels" vers l'UE

    La Commission européenne a invité ce mercredi les Etats membres à prolonger jusqu'au 15 mai l'interdiction des voyages non essentiels vers l'UE, qui avait été décidée le 17 mars pour un mois en raison de la pandémie de coronavirus.

    "L'expérience des Etats membres et d'autres pays exposés à la pandémie montre que les mesures en oeuvre pour combattre la propagation du virus requièrent plus que 30 jours pour être efficaces", a indiqué la Commission dans un communiqué.

  • Les cloches de toutes les églises sonneront dimanche midi pour Pâques

    Les cloches de toutes les églises du pays sonneront ce dimanche à midi à l'occasion de la fête de Pâques et ce à l'appel des évêques de Belgique. L'épidémie de coronavirus empêche, en effet, les fidèles de se rassembler dans les églises pour célébrer ensemble l'une des principales fêtes chrétiennes. "Puissent-elles être un signe de réconfort et d'espérance pour les victimes du coronavirus et leurs proches. Puissent-elles encourager ceux qui luttent contre le virus, en particulier tous les soignants. Puissent-elles nous unir tous les uns aux autres. Cette année aussi, nous célébrerons Pâques", indiquent les évêques dans leur message.

    Les fidèles pourront également suivre les différentes célébrations liturgiques par le biais de la radio, de la télévision et sur internet, les cérémonies religieuses publiques étant annulées jusqu'au 19 avril inclus en raison de la pandémie de coronavirus, précise Tommy Scholtes, le porte-parole de la conférence épiscopale. Les églises restent par ailleurs ouvertes pour la prière individuelle et le recueillement, sauf décision contraire de la commune.

  • Les banques seront fermées pendant le week-end de Pâques

    Les banques seront fermées pendant le week-end de Pâques. Concrètement, les rendez-vous ne seront pas possibles les vendredi 10 et lundi 13 avril. Pour respecter les mesures de confinement, la plupart des banques ne travaillent plus que sur rendez-vous (en semaine, entre 9h et midi).

    Les paiements digitaux et la banque en ligne seront eux possibles, également les jours de fermeture. Les consommateurs peuvent donc payer digitalement sans aucun problème (avec leur smartphone ou par carte).

  • La Belgique va tester le transfert de plasma de patients guéris

    Les hôpitaux belges entameront prochainement des essais cliniques consistant à transfuser du plasma sanguin de personnes guéries du coronavirus vers des patients infectés. La Croix-Rouge de Belgique sera en charge de la collecte de plasma qui devrait débuter la semaine prochaine.

    L'approche thérapeutique vise à récolter les anticorps produits par les personnes guéries, contenus dans le plasma sanguin, et de les transférer chez des personnes qui présentent des formes sévères de la maladie. "Elle existe en médecine depuis plusieurs décennies et elle a montré une certaine efficacité dans certains cas", a expliqué ce mercredi Emmanuel André, porte-parole interfédéral Covid-19, lors de la présentation du bulletin épidémiologique quotidien.

    Plusieurs pays ont également entamé des essais cliniques pour tester cette approche thérapeutique, notamment la France et les Etats-Unis.

  • Les soins intensifs pas prêts pour un afflux supplémentaire en Belgique

    Les services de soins intensifs des hôpitaux belges disposent actuellement de suffisamment de lits mais ne sont pas prêts pour un afflux supplémentaire de malades atteints du Covid-19. "Nous ne nous y attendons pas non plus si les mesures continuent à être respectées mais si on rouvre les cafés cet afflux surviendra", affirme Geert Meyfroidt, président de l'association belge de médecine intensive.

    Geert Meyfroidt, chef de service aux soins intensifs de l'UZ Leuven, constate que les malades du Covid-19 entrent aux soins intensifs pour une longue période. "On parle d'une durée de séjour de trois semaines ou plus. Les gens qui y sont maintenant y seront encore dans deux semaines, donc", dit-il. Ce temps de séjour long entraîne un premier pic sous forme de plateau. Le fait que le nombre de lits en soins intensifs soit encore suffisant s'explique par le fait que la population respecte les mesures de précaution.

    Actuellement, il y a également moins d'admissions en soins intensifs, ce qui n'empêche pas Geert Meyfroidt de penser qu'il ne serait pas intelligent d'assouplir les mesures maintenant. "Avant de le faire, il faut s'assurer que le système hospitalier soit prêt", selon lui.

  • La dégressivité des allocations de chômage gelée du 1er avril au 30 juin

    La dégressivité des allocations de chômage sera gelée du 1er avril au 30 juin. C'est ce qu'a indiqué en commission des Affaires sociales et de l'Economie la ministre Nathalie Muylle.

    Compte tenu de la situation, les demandeurs d'emploi ne sont pas en position de postuler. La mesure est prévue actuellement pour une période de trois mois, du 1er avril au 30 juin. Une prolongation sera envisagée si nécessaire.

    Les personnes bénéficiant actuellement du "statut d'artiste" verront le délai (un an) dans lequel ils doivent justifier leur travail pour le maintien de leurs droits prolongé.

    D'autres mesures sont sur la table des partenaires sociaux réunis au sein du groupe des 10. Il est notamment proposé de neutraliser les heures prestées par les étudiants jobistes pendant cette période de trois mois, afin qu'elles ne soient pas comptabilisées dans leur limite annuelle fixée à 475 heures, d'autoriser un quota d'heures supplémentaires exonérées de cotisations sociales et fiscales ou encore d'une suspension temporaire de limite pour les contrats à durée déterminée.

    Par ailleurs, la ministre a ajouté que selon les premières estimations 900.000 personnes toucheront une allocation de chômage temporaire - partiel ou complet - pour le mois de mars, pour un montant d'environ 960,8 millions d'euros. Ces allocations devraient avoir été versées d'ici la fin de la semaine, a-t-elle assuré.

  • Le dessin de Vadot

  • L'Italie ferme ses ports aux migrants

    L'Italie a fermé ses ports aux migrants en raison de l'épidémie de Covid-19 qui ne permet plus de garantir la sécurité des personnes qui pourraient y débarquer, a annoncé mercredi dans un communiqué le ministère des Transports.

  • Le transport fret ferroviaire a baissé de 20%, le secteur tire la sonnette d'alarme

    "Actuellement, nous constatons une baisse d'environ 20% de la demande car une grande partie de nos clients ont dû arrêter leur production", a indiqué ce mercredi Paul Hegge, représentant du Belgian Rail Freight Forum.

    "Le rail reste un secteur très compétitif avec des marges basses mais avec 20% de revenus en moins, nous tirons la sonnette d'alarme. Par ailleurs, il y a aussi le défi logistique supplémentaire de faire circuler des trains au-delà des frontières dans les pays qui ont pris des mesures drastiques pour lutter contre le coronavirus. Cela coûte beaucoup d'argent", a continué Paul Hegge.

  • Gare aux abus concernant votre droit au salaire garanti

    Le front commun syndical CSC-FGTB-CGSLB a de nouveau dénoncé mercredi le fait que certains travailleurs en incapacité de travail pour cause de maladie se voient injustement privés de leur salaire garanti par leur employeur. Par conséquent: dans certaines entreprises, les seuls travailleurs en chômage temporaire, ce sont les malades.

  • 50 scientifiques et économistes appellent l'Europe à mobiliser l'intelligence collective pour sortir du confinement et de la crise

    50 scientifiques et économistes, dont trois lauréats du prix Nobel, adressent aujourd'hui un manifeste à la Commission européenne, au Parlement européen et au Conseil européen. L'objectif? Mobiliser l'intelligence collective européenne afin de préparer une voie durable à la sortie du confinement.

    "Nous, scientifiques européens de différentes disciplines, sommes déterminés à mobiliser notre intelligence collective pour élaborer et mettre en œuvre des stratégies de sortie de crise responsables et durables. À cette fin, nous appelons les dirigeants européens à investir massivement dans la lutte contre Covid-19 par une initiative innovante de renforcement des capacités donnant l'autonomie nécessaire aux partenaires publics et privés.", peut-on lire dans le manifeste.

    Parmi les 50 scientifiques signataires du manifeste, on retrouve 6 belges: Mathias Dewatripont, Michel Goldman, Lieven Annemans, Jacques Brotchi, Philippe Busquin et Nathan Clumeck.

  • Le commerce mondial devrait chuter de jusqu'à 32% en 2020 selon l'OMC

    Le commerce mondial devrait enregistrer en 2020 une contraction comprise entre 13% et 32% en 2020, supérieure à celle causée par la crise financière de 2008, sous l'effet de la pandémie du nouveau coronavirus qui a fortement ralenti les échanges, a estimé mercredi l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

  • Quatre patrons wallons sur 10 n'excluent pas le risque de faillite

    Quatre patrons wallons sur 10 n'excluent pas le risque de faillite, selon l'enquête hebdomadaire menée par l'Union wallonne des entreprises (UWE) depuis le début de la crise du coronavirus. 

    "La situation est toujours extrêmement préoccupante. Depuis la publication du Point Conjoncturel le mois dernier, les problèmes liés à la liquidité des entreprises et à la continuité de leurs activités sont en effet venus noircir le tableau", constate d'emblée l'organisation patronale qui pointe en particulier "une diminution significative de leur chiffre d'affaires". 

    Près de neuf entreprises sur 10 voient en effet celui-ci chuter, et plus de la moitié annoncent une diminution supérieure à 50%. En cause: l'absence ou la diminution de la demande (40% des entreprises) et des problèmes dans les chaînes d'approvisionnement (23%)

  • Le annonceurs demandent un incitant fiscal

    La crise du Covid-19 entraîne un recul drastique des investissements publicitaires dans les médias alors que, paradoxalement, leurs audiences n'ont jamais été aussi hautes. Les médias belges font ainsi état d’une perte de recettes de près de 40% selon l'Union belge des Annonceurs (UBA) fragilisant ainsi l'économie des médias. Une récente étude de la WFA (Fédération mondiale des annonceurs) montre de son côté que 81% des annonceurs ont reporté leurs campagnes et que 57 % ont déjà réduit leurs budgets pub.

    Pour tenter d'inverser la tendance, l'UBA sugère, comme en Italie, l'application d'un incitant fiscal. Elle demande au gouvernement la mise en place d’un dispositif de crédit d’impôt ou une déduction pour investissement, limité dans le temps,pour les investissements publicitaires consentis dans les médias belges par les annonceurs. "Nous sommes convaincus qu’un incitant fiscal s’inscrit non seulement dans l’intérêt des entreprises, mais aussi dans l’intérêt général de l’économie, des consommateurs et de l’emploi", dit-on à l'UBA. 

  • Des équipes de MSF viennent en aide aux maisons de repos

    Médecins Sans Frontières (MSF) se met à la disposition des autorités régionales et ne fera des tests de dépistage que si on le leur demande.

    La mission a tout d'abord été mise en place à Bruxelles et vient de s'étendre à la Wallonie et à la Flandre. "On essaie de donner des conseils adaptés dans les maisons de repos", a expliqué mercredi Stéphanie Goublomme, coordinatrice du projet de MSF pour Bruxelles.

  • GSK prochainement en mesure de réaliser au moins 6.000 tests de dépistage par jour

    La firme GSK Vaccines sera prochainement en mesure de réaliser sur son site de Rixensart au moins 6.000 tests de dépistage par jour du Covid-19, a-t-elle annoncé mercredi.

    Dès la fin de cette semaine, les premiers échantillons de cas suspects de Covid-19 arriveront sur son site pour être immédiatement testés. Les résultats de ces tests de dépistage basés sur la technologie PCR (réaction en chaîne par polymérase), qui est la technologie la plus utilisée et la plus fiable, devraient sortir dans les 24 heures qui suivront.

    La cadence des tests montera en puissance les jours suivants pour atteindre prochainement une capacité de minimum 6.000 tests par jour pour la Belgique.

    GSK Vaccines va également faire don aux autorités fédérales de 10 tonnes de matériel (combinaisons en tissu, tabliers jetables, gants et savon). Ces équipements seront redistribués dans les hôpitaux et les institutions médicales belges en fonction des besoins et s'ajoutent à un précédent don par GSK de 4.500 salopettes jetables à des hôpitaux à la mi-mars.

  • La brasserie Alken-Maes fabrique des gels hydroalcooliques

    Alken-Maes, brasseur de la Maes Pils et de la Cristal, a réussi à fabriquer du gel hydroalcoolique en extrayant l'alcool des ses cidres et bières. Un producteur néerlandais transforme l'alcool de la brasserie en gel antiseptiques. 

    Mercredi, une première livraison de 2.000 bouteilles de 100ml a été livrée à l'hôpital Jessa de Hasselt, au CHR Verviers et à l'ASBL Emmaüs. Alken-Maes et sa maison-mère Heineken veulent produire et distribuer environ 250.000 bouteilles en Belgique et aux Pays-Bas.

  • La police peut entrer dans un domicile pour arrêter une lockdown party

    La police peut entrer dans un domicile privé pour interrompre une "lockdown party", a laissé entendre ce mercredi le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem, en commission de l'Intérieur de la Chambre. Le ministre CD&V se fonde sur une circulaire du Collège des procureurs généraux prise dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du Covid-19, a-t-il expliqué au député Daniel Senesael (PS).

    La police peut procéder à une visite administrative dans un domicile privé lorsque se présente un danger grave et imminent contre l'intégrité physique des personnes, constater l'infraction et y mettre fin, par exemple en interrompant une fête qui s'y donnerait au mépris des règles de confinement et de distanciation. Les policiers devront toutefois recevoir l'autorisation de leur chef de zone en concertation avec le procureur du roi.

  • Pour l'OMS Europe, "ce n'est pas le moment d'assouplir les mesures"

    La branche européenne de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mercredi qu'en dépit de "signes positifs" observés dans certains pays de la région, il était trop tôt pour réduire les mesures afin de contenir la propagation du nouveau coronavirus.

     "Ce n'est pas le moment d'assouplir les mesures. Il est temps de doubler et de tripler une fois de plus nos efforts collectifs en faveur de l'élimination (du virus), avec le soutien de la société tout entière", a affirmé le Belge Hans Kluge, directeur de la branche européenne de l'OMS, lors d'une conférence de presse diffusée en ligne depuis Copenhague.

    L'OMS Europe a appelé ainsi "tous les pays" à renforcer leurs efforts dans trois domaines: la protection "physique et mentale" du personnel de santé, tenir à l'écart "les gens en bonne santé des cas suspects et probables" et la communication à l'égard des populations. 

  • Le Vadot du jour

  • Plus de 750.000 cas recensés en Europe

    Plus de 750.000 cas de contamination par le nouveau coronavirus ont été officiellement diagnostiqués en Europe, soit plus de la moitié du total mondial, selon un comptage réalisé par l' agence de presse AFP ce mercredi à midi.

    58.627
    décès en Europe
    Avec 58.627 décès, l'Europe est le continent le plus sévèrement touché par la pandémie.

    Avec au moins 750.276 cas, dont 58.627 décès, l'Europe est le continent le plus touché par la pandémie de Covid-19. Au total dans le monde, 1.438.291 cas et 82.726 morts ont été enregistrés. L'Espagne (146.690 cas, 14.555 décès), l'Italie (135.586, 17.127), la France (109.069, 10.328) et l'Allemagne (103.328, 1.861) sont les quatre pays comptant plus de 100.000 cas sur leur territoire.

    Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, de nombreux pays ne testant plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

  • Le sommet sur les Balkans reporté en raison de l'épidémie

    La Croatie, qui assure la présidence de l'Union européenne, a annoncé le report du sommet sur les Balkans occidentaux prévu le 7 mai à Zagreb en raison de la pandémie du coronavirus.

    Le sommet devait réunir dans la capitale croate l'UE et les représentants des pays des Balkans occidentaux candidats à l'adhésion (Serbie, Bosnie, Monténégro, Macédoine du Nord, Albanie et Kosovo). 

    Concernant le sommet sur les Balkans, "une nouvelle date sera définie en juin en accord avec le président du Conseil Charles Michel si la situation liée au Covid-19 le permet", a annoncé la présidence croate dans un communiqué.

  • Le Parlement européen cuisine 1.000 repas par jour à Bruxelles pour le secteur de la santé

    Le Parlement européen avait déjà mis l'un de ses bâtiments à disposition de la Région bruxelloise pour accueillir les personnes les plus vulnérables et les sans-abri dans le cadre de la crise du coronavirus.

    Son président David Sassoli a signalé mercredi que l'institution préparait désormais chaque jour 1.000 repas à distribuer aux personnes dans le besoin ainsi qu'aux travailleurs de la santé pour les aider dans leur travail.

  • La hausse des températures insuffisante pour ralentir la propagation du virus

    La météo ensoleillée qui s'installe depuis plusieurs jours en Belgique ne peut avoir qu'un impact positif limité sur la propagation du coronavirus, a indiqué mercredi Emmanuel André, porte-parole interfédéral Covid-19, lors de la présentation du bulletin épidémiologique quotidien. "Ce sera une bonne chose si nous recevons un coup de pouce de la part de la météo, mais nous ne pouvons pas compter uniquement sur cela."

    "On sait que pour d'autres infections respiratoires, les beaux jours ont un effet positif et ralentissent la propagation", a expliqué le porte-parole interfédéral. "Mais nous sommes devant un nouveau virus, nous n'avons pas encore le recul nécessaire pour estimer de façon précise l'influence de la météo. Si elle a un impact, il sera certainement positif, mais ne sera pas suffisant."

  • Les finances publiques belges subissent de plein fouet l'épidémie de Covid-19

    Le PIB belge pourrait se contracter de 8% en 2020. L’impact sur les finances publiques est conséquent: un déficit d’au moins 7,5 % du PIB et une dette autour de 115 % fin 2020, selon la BNB et le Bureau du plan. 

  • La capacité des 10.000 tests par jour utilisée immédiatement dans les maisons de repos

    La capacité de dépistage, qui est actuellement de 10.000 tests par jour, sera utilisée immédiatement pour effectuer des tests approfondis dans toutes les maisons de repos du pays, ont décidé les différents ministres de la Santé lors d'une conférence interministérielle et rapportée par le ministre Philippe De Backer (Open VLD) mercredi.

    "La conférence interministérielle estime qu'en plus de continuer à tester les cas symptomatiques, il est crucial de considérer les soins aux personnes âgées comme une priorité absolue", indique le communiqué de Philippe De Backer.

  • Le président du Conseil européen de recherche démissionne

    Le président du Conseil européen de la recherche, une agence de l'UE en charge de la coordination de programmes de recherche scientifique, a démissionné de son poste, "déçu" par la réponse à la pandémie de nouveau coronavirus.

    Mauro Ferrari a annoncé sa démission dans une lettre au quotidien britannique Financial Times, rendue publique et dans laquelle il explique "avoir perdu la foi dans le système". "Le professeur Mauro Ferrari a présenté sa démission (...) le 7 avril. Cette démission prendra effet immédiatement comme demandé", a confirmé mercredi un porte-parole de l'exécutif européen.

  • L'armée en renfort dans des maisons de repos à Jette et à Lustin

    Selon la RTBF, du personnel médical de l'armée belge est détaché dans une maison de repos de la commune de Jette en région de Bruxelles-Capitale. Ici, ce sont six infirmiers et brancardiers qui sont venus prêter main-forte au personnel débordé de l'établissement jettois. "Je n’avais plus d’autres recours", a déclaré Morgane Daniel, la directrice, à la RTBF.

    Vendredi, les militaires de l’Élément médical d’intervention de Marche-en-Famenne prendront la route de Lustin (province de Namur) pour un soutien similaire dans une maison de repos.

  • Le Cern crée un groupe d'action pour contribuer à la lutte mondiale contre le Covid-19

    L'organisation européenne pour la Recherche nucléaire, plus connue sous l'acronyme Cern, a établi un groupe d'action pour contribuer à la lutte mondiale contre la pandémie de coronavirus, indique-t-elle mercredi par communiqué. L'organisation, cofondée par la Belgique, dispose du plus grand accélérateur de particules au monde (le LHC), près de Genève, où se situe son siège central. 

    Le groupe de travail mis en place fin mars a déjà reçu des centaines de messages de suggestions diverses, allant de la production de gel hydroalcoolique à la conception et à la construction d'équipements médicaux sophistiqués. Ces idées ont été émises par les quelque 18.000 personnes impliquées dans le centre de recherche.

  • Heineken retire à son tour ses prévisions

    Heineken pense avoir vendu 4% de bières et d'autres boissons en moins au premier trimestre et s'attend à ce que la situation empire au deuxième trimestre, en raison de la pandémie de Covid-19. Le brasseur néerlandais a dès lors décidé de retirer ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2020.

  • Le bilan des dernières 24 heures

    Le mardi 7 avril, 1.209 nouveaux cas ont été rapportés. 544 patients résident en Flandre, 548 en Wallonie et 101 à Bruxelles. "Nous n’avons pas d’information concernant le lieu de résidence des 16 dernières personnes", précisent les porte-paroles interfédéraux dans la lutte contre le Covid-19. Le nombre total de cas confirmés s’élève à 23.403.

    • Dans les hôpitaux, un total de 5.688 patients ont été admis, dont 487 nouveaux patients en une journée. 
    • Au total, 1.276 patients se trouvent en soins intensifs, soit une augmentation de 16 patients au cours des 24 dernières heures. 
    • 4.681 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars, soit une augmentation de 524 au cours des 24 dernières heures. 
    • Au total, 2.240 décès ont été signalés, soit une augmentation de 205 au cours des 24 dernières heures.

    Le nombre de nouvelles hospitalisations semble se stabiliser mais reste assez élevé.

  • L'Espagne affiche 757 morts en 24 heures, deuxième jour de hausse

    L'Espagne a recensé 757 morts du Covid-19 en 24 heures mercredi, deuxième jour de hausse consécutif, portant le bilan à 14.555 décès, alors que la pandémie avait donné des signes d'accalmie la semaine dernière, selon le ministère de la Santé.

     Le nombre de cas confirmés dans le pays le plus endeuillé par la maladie après l'Italie a également accéléré légèrement et se monte à 146.690

  • Comment nos entrepreneurs affrontent-ils la crise du coronavirus?

    Pendant la crise sanitaire du coronavirus, le business continue. Passées les difficultés administratives, l’entrepreneur doit adapter son boulot et même le modèle économique de son entreprise. Ou faire le gros dos…

    Découvrez comment nos entrepreneurs affrontent la crise du coronavirus dans “Business sous confinement”, notre série d’entretiens vidéo.

    Fabien Pickaers, CEO de Odoo "Nous allons perdre près de 15% de croissance".

    "Chez Odoo, nous avons l'habitude des crises" | Odoo sous confinement

    De 200.000 euros de bénéfices à 300.000 euros de pertes | J&Joy sous confinement

  • L'Iran exhorte le FMI à lui octroyer le prêt d'urgence qu'il a demandé

    Le président iranien Hassan Rohani a exhorté mercredi le Fonds monétaire international (FMI) à octroyer à son pays, parmi les plus touchés par le nouveau coronavirus, un prêt urgent de cinq milliards de dollars qu'il avait demandé pour lutter contre la pandémie.

    "J'exhorte toutes les organisations internationales à assumer leurs responsabilités", a dit Hassan Rohani en conseil des ministres. "Nous sommes un membre du FMI (...). S'il devait y avoir discrimination entre l'Iran et d'autres pour l'octroi de crédits, ni nous ni l'opinion en général ne tolèrerait cela", a-t-il encore dit dans des propos télévisés.

  • Emmanuel André: "La situation semble s'approcher d'un pic ou d'un plateau"

    Au cours des dernières 24 heures, 487 patients contaminés par le coronavirus ont été hospitalisés, tandis que 524 personnes ont quitté l'hôpital, ont indiqué mercredi le SPF Santé publique et le Centre de crise lors de leur bulletin quotidien. 

    Selon Emmanuel André, porte-parole interfédéral de la crise du Covid-19, les dernières évolutions indiquent "que l'on s'approche d'un pic ou d'un plateau". Pour lui, les prochains jours permettront d'y voir plus clair quant au scénario vers lequel le pays se dirige. "Ces chiffres montrent que les efforts réalisés commencent à porter des fruits. Mais les difficultés persistent dans les hôpitaux et les maisons de repos, il est donc important de poursuivre ces efforts.", a-t-il ajouté.

  • Revoir le point presse journalier sur le coronavirus

    La conférence de presse du 8 avril

  • L'état de santé de Boris Johnson s'améliore

    La fièvre du Premier ministre britannique Boris Johnson a baissé selon plusieurs médias britanniques. Le Telegraph indique que Boris Johnson est soigné par le Dr Richard Leach, "le pneumologue le plus réputé du Royaume-Uni".

    Boris Johnson a été diagnostiqué positif au Covid-19 il y a près de deux semaines. Il a été admis dans un hôpital de Londres dimanche soir pour fièvre persistante et toux. Son état s'est ensuite aggravé lundi et il a été transféré aux soins intensifs.

    M. Johnson a été remplacé temporairement par son ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab.

  • Au Royaume-Uni, Tesco a embauché 45.000 personnes en deux semaines

    La chaîne de supermarchés Tesco a annoncé mercredi avoir embauché 45.000 personnes ces deux dernières semaines au Royaume-Uni pour faire face à une envolée d'achats en prévision du confinement dû au coronavirus mais aussi compenser l'absence d'employés malades.

     Dans un communiqué, le géant de la distribution britannique affirme que la constitution frénétique de stocks en vue des mesures de confinement a entraîné un bond de 30% des achats, ce qui a temporairement "vidé la chaîne de production de certains produits". 

  • Près d'un travailleur sur trois désormais en chômage temporaire

    La Belgique compte désormais 1,25 million de personnes inscrites dans le système du chômage temporaire, a indiqué la ministre fédérale de l'Emploi Nathalie Muylle mercredi sur Radio 1 (VRT), ce qui équivaut à près d'un ouvrier ou employé actif sur trois.

  • La capacité de production de gel a pu être augmentée d'un million de litres

    La pénurie imminente de gel désinfectant pour les mains a pu être résolue avec le concours d'entreprises chimiques, pharmaceutiques et alimentaires belges qui ont permis d'augmenter la production d'un million de litres, se réjouissent les fédérations sectorielles Fevia et Essenscia.

    Les efforts réalisés permettent de répondre aux besoins alors que le SPF Santé publique estime à 67.000 litres par semaine les besoins en alcool pour les mains dans les hôpitaux, les résidences-services, les crèches, les magasins et les services publics tels que la police, les douanes et la protection civile. 

  • Le PS réclame un report des remboursements de crédits à la consommation

    Le Parti socialiste a déposé une proposition de loi visant à permettre temporairement un report des remboursements des crédits à la consommation pour les travailleurs qui ont subi une perte de revenu en raison de la crise du coronavirus, a indiqué ce mercredi le député Christophe Lacroix dans un communiqué. Il s'agit d'une mesure de lutte contre le risque de surendettement pour des travailleurs confrontés aux factures quotidiennes et qui risquent d'opter pour un nouveau crédit à un taux très élevé ou à des sanctions au cas où ils ne peuvent payer leur remboursement.

    La proposition de loi interdit au prêteur de dénoncer un contrat de crédit à la consommation du fait du retard constaté entre le 1er mars 2020 et le 31 octobre 2020. Elle permet en outre à tout particulier qui subit une perte de revenus de bénéficier d'une mesure de suspension des obligations et des sanctions liées à ses contrats de crédits à la consommation.

  • Le PIB français plonge d'environ 6%

    Selon la Banque de France, le produit intérieur brut (PIB) français a plongé d'environ 6% au premier trimestre 2020, affecté par l'épidémie de Covid-19 qui a mis une grande partie de l'économie à l'arrêt.

    Il s'agit de la pire performance trimestrielle de l'économie française depuis 1945. Le PIB s'étant déjà replié de 0,1% au quatrième trimestre, selon les dernières données de l'institut national des statistiques Insee, la France est donc techniquement en récession.

  • Brussels Airlines va réduire sa flotte

    C'était à prévoir, c’est désormais officiel. La restructuration de Brussels Airlines va s'intensifier, a annoncé Lufthansa. La maison-mère allemande prévoit une réduction de la flotte. Chez les syndicats, c'est la douche froide.

  • Une grande entreprise sur deux complète les allocations de chômage

    C'est ce qui ressort des calculs des salaires effectués par Acerta au mois de mars. Il existe également des disparités en fonction du statut du travailleur et du niveau de son salaire. 


  • L'Eurogroupe est suspendu après une nuit de discussions et reprendra jeudi

    Le président de l'Eurogroupe Mario Centeno a suspendu mercredi matin les discussions en cours depuis la veille sur la réponse socio-économique à apporter à la crise du coronavirus et a reporté à jeudi la suite des travaux. "Après 16 heures de discussions, nous sommes proches d'un accord, mais nous n'y sommes pas encore", a tweeté le Portugais, après une nuit de labeur avec les ministres des Finances des Vingt-sept.

    "J'ai suspendu l'Eurogroupe pour continuer demain, jeudi. Mon objectif demeure un filet de sécurité européen solide contre les retombées du Covid-19 pour protéger les travailleurs, les entreprises et les pays, et s'engager dans un plan de relance important", a-t-il ajouté. 

  • Près de 2.000 morts en 24 heures aux États-Unis, pire bilan journalier mondial

    2000 décès
    en 24 heures
    Près de 2.000 personnes contaminées par le nouveau coronavirus sont mortes aux Etats-Unis au cours des dernières 24 heures. Il s'agit du pire bilan journalier dans le monde depuis le début de la pandémie.

    Cette progression record (+1.939 exactement) porte à 12.722 le nombre total de décès recensés. La première puissance mondiale se rapproche ainsi des deux pays les plus endeuillés jusqu'ici, l'Italie (17.127 morts) et l'Espagne (13.798).

  • Le fondateur de Twitter donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le Covid-19

    Le fondateur et patron de Twitter, Jack Dorsey, a annoncé mardi qu'il allait donner 1 milliard de dollars pour participer à la lutte contre la pandémie de coronavirus. Dans une série de tweets, il explique que cette somme représente 28% de sa fortune. Pour parvenir à ce montant, il va progressivement céder des actions de son autre société, Square, spécialisée dans le paiement numérique.

  • Trump affirme qu'il va suspendre la contribution américaine à l'OMS

    Le Président américain Donald Trump a affirmé mardi qu'il allait suspendre la contribution américaine à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), dénonçant la façon dont elle a géré la pandémie du coronavirus. "Nous allons suspendre (le versement) des sommes destinées à l'OMS", a déclaré M. Trump, sans autres précisions, lors de son point de presse quotidien.

    Le milliardaire républicain a rédigé mardi matin un tweet particulièrement virulent à l'encontre de l'organisation. "L'OMS s'est vraiment plantée", a-t-il écrit. "Étrangement, ils sont largement financés par les États-Unis et pourtant très centrés sur la Chine. Nous allons nous pencher avec attention sur le dossier", a-t-il ajouté.

  • Pour l'OMS, "il est certainement encore trop tôt pour assouplir les mesures"

    "La frontière est mince entre en faire trop et en faire trop peu contre le Covid-19. Maggie De Block trouve un bon équilibre", est d'avis le Belge Hans Kluge, directeur pour l'Europe à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). S'exprimant mercredi dans un entretien accordé au Knack, il estime qu'il est "certainement trop tôt" pour assouplir les mesures.

    Interrogé sur l'approche belge de la pandémie, M. Kluge assure avoir du respect pour la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld), saluant son attitude sensée. "La Belgique a clairement une stratégie pour lutter contre cette pandémie", estime M. Kluge.

    Il loue aussi la compétence de différents experts "de classe internationale" en Belgique, comme les virologues Johan Neyts, Peter Piot et Marc Van Ranst. Au fil de l'interview, M. Kluge assure que le confinement devra progressivement être supprimé.

    "Nous sommes en train de développer différentes stratégies pour guider les pays. (...) Je trouve cela regrettable que chaque nation ait ses idées, alors que nous avons un rôle clair à jour à l'OMS pour dresser une approche unifiée. Mais il est certainement encore trop tôt pour assouplir les mesures à l'heure actuelle"
    Hans Kluge

    ©AFP

  • Les partenaires sociaux valident un accord de compensation chez Lidl et Colruyt

    Les syndicats et directions des groupes Colruyt et Lidl ont négocié et validé une série de mesures de compensation à octroyer aux travailleurs dans le cadre de la crise sanitaire, indique la CNE mardi. Un accord concernant les compensations temporaires qui sont et vont être appliquées dans l'ensemble du groupe Colruyt a été validé lundi par les différents partenaires sociaux, indiquent mardi les syndicats. Elles ne concernent pas uniquement le personnel de vente et des services centraux de Colruyt, mais aussi ceux des enseignes Bioplanet, Okay, Okay compact, CRU, Dreamland et Dreambaby.

  • Les entreprises bruxelloises peuvent introduire leurs demandes de prime de fermeture

    À partir de ce mercredi, les entreprises et indépendants bruxellois obligés de fermer à la suite des mesures de confinement décidées par le Conseil national de sécurité peuvent introduire leur demande en vue de l'octroi d'une prime unique d'indemnisation.

    Cette prime de 4.000 euros est consécutive aux décisions prises par le gouvernement bruxellois. Celui-ci s'est réuni en ligne mardi après avoir reçu la veille l'avis du Conseil d'État sur le dispositif.

    "Cette prime de 4.000 euros doit aider les établissements à affronter leurs frais fixes et ainsi soulager leur trésorerie. Elle fait partie d'un ensemble de mesures prises par le Gouvernement bruxellois pour réduire les conséquences du coronavirus sur les entreprises et l'économie bruxelloise", a commenté la secrétaire d'État bruxelloise à la Transition économique, Barbara Trachte (Ecolo).

  • Ce qu'il faut retenir de ce mardi

    ► Le Bureau fédéral du plan s'attend désormais à une inflation de 0,4% en 2020, d'après de nouvelles prévisions publiées ce mardi. L'indice pivot pour les allocations sociales et les salaires dans le secteur public a été atteint en février 2020, avec pour conséquence une hausse de 2% des allocations sociales en mars et des salaires dans la fonction publique en avril.

    ► Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé ce mardi que si les mesures de confinement se prolongeaient au-delà du 19 avril - et ainsi la fermeture des écoles - les épreuves certificatives externes, soit le CEB en fin de 6e primaire, le CE1D en fin de 2e secondaire et le CESS en fin de 6e secondaire, seront annulées. Lire Le CEB passera à la trappe si le confinement se prolonge

    ► Le ministre en charge du matériel médical, Philippe De Backer, est prêt à passer à une nouvelle étape dans le dépistage du covid-19. Il attend les recommandations des experts qui conseillent le gouvernement fédéral, a-t-il expliqué en commission de la Santé de la Chambre.

     La France a passé le cap des 10.000 morts: 7.091 décès ont été enregistrés en milieu hospitalier, soit 607 de plus en 24 heures, et 3.237 dans les maisons de repos, soit un total de 10.328 morts. L'Italie a de son côté passé la barre des 17.000 morts avec 604 nouveaux décès en 24 heures. Le Royaume-Uni a enregistré 786 décès supplémentaires de personnes atteintes du coronavirus en 24 heures, un nouveau record, portant à plus de 6.000 le nombre de morts dans le pays. A New York, l'Etat a enregistré 731 morts du coronavirus au cours des dernières 24 heures, nouveau record depuis le début de l'épidémie.

    ► Le bilan belge des dernières 24 heures: 314 personnes ont été hospitalisées. Au total, 6.012 lits sont occupés par des personnes atteintes du Covid-19, dont 1.260 en soins intensifs. 2.035 décès sont à déplorer depuis le début de l'épidémie, soit 162 de plus en un jour. Les autorités sanitaires ont aussi été informées de 241 décès qui ont eu lieu dans des maisons de repos en Flandre. 4.157 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars. 

    ► Qui sont les dix membres du groupe de travail "déconfinement"? Le "Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy" (GEES, c'est son petit nom officiel) est composé de personnalités issues des mondes scientifique, académique et économique. Le groupe de travail "déconfinement" est constitué

    ► Le virus pourrait-il devenir cyclique, comme la grippe? "Oui, nous savons que d'autres coronavirus, qui sont responsables d'infections plus légères chez l'homme et que nous suivons déjà depuis de nombreuses années, ont des pics durant la période hivernale. Nous ne savons pas encore si ce sera le même type de cycle que nous observons avec ce coronavirus, mais c'est tout à fait possible que ce virus revienne de façon régulière", a expliqué Emmanuel André.

    ► Plusieurs organisations de classes moyennes, tant au nord qu'au sud du pays, ont exprimé leur souhait de voir les soldes d'été reportés d'un mois, de juillet à août, en raison de l'épidémie de Covid-19. Comeos pense qu'il serait "prématuré" de déjà reporter les soldes au mois d'août.

    ► L'état de santé du Premier ministre anglais Boris Johnson s'est détérioré et, sur le conseil de son équipe médicale, il a été transféré au service des soins intensifs. Il est dans un état stable aux soins intensifs et n'a pas de pneumonie, selon Downing Street.

     Lourd impact du Covid-19 sur l'emploi belge - "Alors que nous prévoyions il y a trois mois une hausse de l'activité économique d'un peu plus de 1% pour cette année, nous nous attendons à présent, selon notre scénario de base, à ce que l'économie belge recule de près de 4% en 2020. La situation sur le marché du travail devrait également se dégrader." Les prévisions de l'Ires annoncent donc une forte chute du PIB belge. 

    ► L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) exhorte les pays ou les régions ayant instauré des mesures de confinement de la population, pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, à ne pas les lever de manière trop précoce.

     Dépister le plus vite possible les personnes malades, leur entourage proche et retracer leurs contacts sera nécessaire, estime mardi Emmanuel André, porte-parole interfédéral Covid-19, lors du point presse quotidien du Centre de crise. Une stratégie de 'tracking' à mettre en œuvre lorsque l'épidémie sera mieux contrôlée.

     Comment réussir notre déconfinement? Quels secteurs va-t-on relancer en premier, qui va retrouver sa liberté? Un déconfinement réussi nécessite plusieurs outils qui tardent à se mettre en place en Belgique.

     L'UE va garantir plus de 15 milliards d'euros pour aider les pays les plus vulnérables en Afrique et dans le reste du monde à lutter contre la pandémie du Covid-19, a annoncé mardi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

  • Bonjour et bienvenue!

    Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau live.

    Pour retrouver toutes les informations de ce mardi, c'est par ici. 

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés