Pouvoirs étendus pour les 19 communes

Pendant quarante jours, les collèges des bourgmestre et échevins en Région bruxelloise auront des pouvoirs étendus. ©Photo News

Réuni ce jeudi, le gouvernement bruxellois a décidé d'accorder des pouvoirs étendus aux collèges des bourgmestre et échevins des 19 communes.

À partir du 16 mars et pour une durée de 40 jours, les attributions du conseil communal peuvent être déléguées au collège. Et en cas d'incapacité de se réunir physiquement, le conseil communal est autorisé à tenir des réunions virtuelles. Les questions orales des conseillers sont remplacées par des questions écrites et les documents peuvent être signés par signature électronique, précise encore l'exécutif régional.

Le collège pourra-t-il donc décider de tout en solo durant cette période? "Toutes les attributions sont transférées mais les décisions doivent être justifiées par l'urgence et l'impérieuse nécessité d'assurer la continuité du service public dans le cadre de la crise sanitaire", précise le cabinet du ministre bruxellois chargé des pouvoirs locaux, Bernard Clerfayt (DéFI).

"La prime unique de 4.000 euros est limitée aux entreprises ayant moins de 50 équivalents temps plein."

L'équipe de Rudi Vervoort (PS) a aussi défini ce jeudi les conditions d'octroi de la prime de 4.000 euros aux entreprises, établissements et commerces de détail qui doivent fermer en raison des mesures d'urgence. Cette prime unique est limitée aux entreprises ayant moins de 50 équivalents temps plein (ETP). Pour les autres, l'exécutif bruxellois propose des prêts via finance&invest.brussels.

Le gouvernement a également planché sur la création d'un fonds spécial de 29 millions d'euros pour soutenir toutes les entreprises du non marchand, en particulier les opérateurs en première ligne dans cette crise. Par exemple, les maisons de repos recevront une enveloppe de 3,95 millions d’euros pour 3 mois pour supporter les coûts supplémentaires liés à la crise.

Lire également

Publicité
Publicité