Transmission, symptômes, vaccin, guérison... Nos réponses sur le Covid-19

Le masque de protection n'est utile que lorsque une personne touchée par le coronavirus le porte. ©REUTERS

Comment se transmet le coronavirus? Que faire si je pense l'avoir attrapé? Existe-t-il un vaccin? L'Echo répond aux principales questions soulevées par le nouveau coronavirus.

Qu'est-ce que le coronavirus?

Le nouveau coronavirus, également appelé SARS-CoV-2 pour Coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2, est apparu dans la ville de Wuhan, en Chine, à la fin du mois de décembre 2019. Il s'agit d'un virus qui provoque chez l'homme une pneumonie atypique, le COVID-19

Quels sont les symptômes?

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), les symptômes principaux du COVID-19 sont la fièvre, la fatigue, des difficultés respiratoires et une toux sèche. "Certains patients présentent des douleurs, une congestion nasale, un écoulement nasal, des maux de gorge ou une diarrhée. Ces symptômes sont généralement bénins et apparaissent de manière progressive", précise l'organisation.

Plus important, selon les dernières descriptions des médecins, la perte soudaine de l'odorat semble être un signe clinique qui, à lui seul, permet d'établir un diagnostic positif au covid-19.

En cas d'apparition de ces symptômes, il convient de rester vigilants, même si ceux-ci peuvent paraître bénins. "Quand on a la grippe, on est au fond de son lit pendant quelques jours et après on va globalement de mieux en mieux. Là, les malades vont mieux un jour, le lendemain à nouveau mal. C'est très surprenant. En 25 ans d'exercice, je n'ai jamais vu ça", expliquait à l'AFP Marianne Pauti, médecin généraliste à Paris.

Suis-je fichu(e) si je l'attrape?

Bien que potentiellement mortelle, la maladie du coronavirus n'affecte pas de la même manière toutes les personnes. L'OMS estime que:

- 80% des personnes ayant contracté le coronavirus guérissent sans avoir besoin de traitement particulier;

Profils les plus touchés

- 1 personne sur 6 touchée par le coronavirus présente des symptômes plus graves, comme une détresse respiratoire, nécessitant une hospitalisation;

- les personnes âgées ou les personnes ayant d'autres problèmes de santé (diabète, problèmes cardiaques, hypertension...) ont plus de risque de présenter des symptômes graves.

 

Y a-t-il plus de risques pour les femmes enceintes?

Selon la revue scientifique The Lancet, "les conséquences de l'infection par le CoV-2 du SRAS sur les grossesses sont incertaines, et rien n'indique jusqu'à présent qu'elles soient graves pour les mères et les nourrissons." Mais la possibilité de conséquences sévères doit tout de même être envisagée.

Un cas de transmission du virus de la mère à l'enfant a été suspecté mais pas établi, selon la revue scientifique. Il semblerait donc que le virus ne passe pas la barrière du placenta.

Cependant, les nouveau-nés d'une mère testée positive au Covid-19 doivent être isolés durant 14 jours, et l'allaitement est déconseillé pendant cette période.

Enfin, les femmes enceintes et les enfants de moins de six mois ont été sortis de la catégorie des groupes à risque par l'institut de santé public depuis le 13 mars

À quel point le coronavirus est-il contagieux et comment se propage-t-il?

Le coronavirus est effectivement contagieux. La communauté scientifique estime qu'un porteur du virus peut contaminer en moyenne jusqu'à 3 personnes. C'est plus que la grippe saisonnière (1,3 personne), mais beaucoup moins que la rougeole (8 à 9 personnes).

La transmission du virus d'une personne à une autre se fait de deux manières:

- Par voie aérienne, via les gouttelettes projetées lors d'une toux ou d'un éternuement. C'est le principal moyen de propagation du virus, et c'est ici que réside toute la difficulté liée au coronavirus. Étant donné que beaucoup de personnes atteintes ne présentent que des symptômes discrets, "il est possible de contracter la COVID-19 au contact d’une personne qui n’a, par exemple, qu’une toux légère mais qui ne se sent pas malade", précise l'OMS.

- Par contact. Si une personne porteuse du virus éternue dans ses mains et touche la barre du métro, et qu'une personne saine touche à son tour cette barre, puis touche ensuite sa bouche ou son visage. C'est un cas moins répandu, mais il est probable. La durée de vie du virus sur une surface inerte est estimée peut varier entre 2 heures à plusieurs jours et dépend de l'environnement (humidité, présence de liquide résiduel, température...). Le virus résiste mieux sur les surfaces dont la température est basse.

Par ailleurs, le SPF Santé publique a fait parvenir un document aux médecins généralistes indiquant que les personnes enrhumées doivent rester chez elles 7 jours. "Lorsqu'une personne se sent malade, elle doit commencer par appeler son médecin. Si le patient présente des symptômes légers, le patient est mis en isolement à la maison durant 7 jours et jusqu'à la disparition des symptômes. Un certificat d'incapacité de travail doit être établi. Le médecin doit insister sur l'importance de ne pas sortir." a indiqué le service publique.

Comment s'en prémunir?

Les recommandations en vigueur commencent à être connues, mais un petit rappel ne fait pas de mal.

- Se laver les mains soigneusement plusieurs fois par jour à l'aide de savon ou d'une solution hydroalcoolique.

- Maintenir une distance d'1m50 avec une personne qui tousse ou qui éternue. 

- Éviter de se toucher le visage.

- Tousser ou éternuer dans son coude.

- En cas de symptômes grippaux, rester chez soi.

- Se tenir informé de l'évolution de la situation.

La distance de sécurité d'un mètre est-elle vraiment efficace? 

1m50 en Belgique, Allemagne et en Australie, 1m80 aux Etats-Unis ou même 2m en Grande-Bretagne, en Suisse ou au Québec, les distances varient selon les continents.

D'après l'OMS une distance de sécurité d'un mètre serait suffisante pour stopper la propagation.

Ce n'est en revanche pas l'avis du virologue Marc van Ranst, qui estime qu'il faudrait "rediscuter" les règles de 'social distancing'. Plusieurs études, dont une nouvelle du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et une de la revue médicale Jama Network indiquent que les gouttelettes émises lorsque l'on tousse ou éternue peuvent se répandre sur plus d'un mètre et demi, pouvant même atteindre 8 mètres par moments.

Démonstration de la propagation des gouttelettes lors d'un éternuement | Jama Network

Dans le doute, maintenez une distance sociale d'1m50, et n'oubliez pas de tousser ou éternuer dans votre coude, ou mieux encore, de rester chez vous.

 

Que dois-je faire si je pense avoir le coronavirus?

Si vous revenez d'une région à risque, que vous avez été en contact avec une personne confirmée COVID-19, ou en cas d'apparition des trois symptômes cités ci-dessus, plusieurs démarches peuvent être entreprises:

- porter un masque de protection;

- vérifier sa température deux fois par jour, la fièvre étant le symptôme principal du virus (même si elle peut se déclarer tardivement) pendant 14 jours (période maximale d'incubation du virus);

- téléphoner à son médecin traitant et aviser de la situation avec lui;

ne pas se rendre aux urgences ou chez son médecin, de risque d'engorger les services ou de faciliter la propagation du virus.

En cas de fièvre ou de rhume, puis-je prendre de l'ibuprofène ou du paracetamol?

Par prudence, l'OMS recommande de ne pas absorber de médicaments anti-inflammatoires, comme l'ibuprofène ou la cortisone. Ces médicaments pourraient être un facteur d'aggravation chez les personnes atteintes du Covid-19. À ce titre, l'OMS préconise la prise de paracétamol.

Vaccin coronavirus: mise au point

Actuellement, aucun médicament ne s'avère efficace pour soigner le COVID-19, mais certains médicaments peuvent apporter du confort et soulager les symptômes de la maladie (voir ci-dessus), avance l'OMS. Les antibiotiques s'avèrent également inefficaces contre la maladie.

Des essais cliniques sont en cours, et des chercheurs du monde entier travaillent également sur un vaccin.

Mon animal peut-il être atteint par le coronavirus?

L'OMS indique que "rien ne prouve que les animaux de compagnie ou les animaux domestiques ont été infectés par le virus responsable de la COVID-19 ou pourraient le propager."

Cependant, le cas d'un chat atteint par le covid-19 a été détecté par l'Université de Liège, alors que sa maîtresse était également atteinte. l'animal semblait présenter les mêmes symptômes que l'humain: vomissement, difficultés respiratoires, diarrhée.

À ce titre, le SPF santé a émis des recommandations pour les familles testées positives au coronavirus qui possèdent un animal de compagnie. "Se maintenir le plus loin possible de la tête de l’animal, ramasser les crottes du chien et bien nettoyer la litière du chat. Et lorsqu’on apporte des soins à l’animal, après les soins avoir une bonne hygiène des mains, c’est-à-dire les nettoyer au savon comme on le répète sans cesse".

L'Université de Liège se veut également rassurante concernant la transmission du virus de l'animal à l'homme car "la contagion du chat vers l’être humain est probablement infinitésimale", selon le professeur Daniel Desmecht, de la faculté de médecine vétérinaire de l’Uliège.

Lire également

Publicité
Publicité