Publicité

À Bruxelles, environ 10.000 élèves vaccinés depuis septembre

L'infectiologue Yves Van Laethem, figure connue de la lutte contre le Covid-19 en Belgique, a participé à des séances de sensibilisation dans les écoles secondaires à Bruxelles. ©Photo News

L'objectif des 65% de la population bruxelloise vaccinés en première dose d'ici à la fin octobre ne sera vraisemblablement pas tenu. Quant à la troisième dose, elle effectue ses premiers pas cette semaine.

C'est la stratégie des petits pas. Pouvant frustrer les adeptes des grandes enjambées, mais engrangeant, petit à petit. Ainsi va la campagne de vaccination bruxelloise, grignotant chaque semaine des points de pourcentage et faisant progresser sa couverture vaccinale.

Couverture qui frôle les 70% – 69% pour être précis, mais en première dose, et en tenant uniquement compte de la population adulte. L'objectif fixé à la veille de la rentrée, à savoir atteindre, en première dose, un taux de 65% de la population totale d'ici à la fin octobre, semble encore loin, avec un score de 56%.

Là où Bruxelles est le plus à la traîne, on l'a dit et redit, c'est dans la tranche d'âge des 12-17 ans: 36% de vaccinés en première dose, contre 85% en Flandre et 63% en Wallonie. Mais cela progresse, disait-on: fin août, on en était à 24%.

36%
Des jeunes de 12 à 17 ans
À Bruxelles, 36% des jeunes de 12 à 17 ans ont déjà reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19, contre 85% en Flandre et 63% en Wallonie. Fin août, on en était à 24%. Entretemps, environ 10.000 élèves du secondaire ont reçu une première injection.

L'effet de la campagne, qui sillonne le terrain, ou plus particulièrement de la sensibilisation dans les écoles secondaires, qui a déjà pris place dans 51% des établissements francophones? Impossible à dire, reconnaît la Cocom, qui se réjouit toutefois de ces quelque 10.000 élèves vaccinés depuis la rentrée. En sachant que le gros des opérations de vaccination doit encore avoir lieu durant ce mois d'octobre.

Pharmacies "satellites"

L'autre bilan du jour, ce sont les 444 personnes vaccinées dans les pharmacies, lors des 30 séances jusqu'ici organisées. Pharmacies qui seront appelées à jouer un rôle plus important dans la campagne, lorsque les centres auront fermé leurs portes. C'est le concept de "pharmacie satellite", qui sera chargée du stockage et de la préparation des aiguilles pour toutes les initiatives de vaccination prenant place dans son rayon d'action. Un projet pilote a été lancé fin septembre à Anderlecht.

Pour la route, un dernier mot sur la troisième dose, dite "booster". Qui sera administrée à partir de ce jeudi dans les maisons de repos bruxelloises. Troisième dose accessible à tout Bruxellois ou Bruxelloise de 65 ans et plus, dès ce mercredi et ce sans rendez-vous. À condition toutefois que la dernière injection date de plus de quatre mois (AstraZeneca et Johnson & Johnson) ou plus de six mois (Pfizer et Moderna). Et pour ceux qui souhaitent "sécuriser" leur rendez-vous, ou s'assurer des disponibilités, c'est sur BruVax ou via le call center (02/214.19.19) que cela se passe.

Le résumé

  • La campagne bruxelloise fait progresser lentement la couverture vaccinale.
  • Mais l'objectif fixé à la veille de la rentrée, à savoir atteindre, en première dose, un taux de 65% de la population totale d'ici à la fin octobre, semble encore loin, avec un score de 56%.
  • La troisième dose, dite "booster" sera administrée dès ce jeudi dans les maisons de repos bruxelloises. La troisième dose sera accessible à tout Bruxellois ou Bruxelloise de 65 ans et plus, dès ce mercredi et ce sans rendez-vous.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité