Publicité

Accord pour permettre un accès mondial de la pilule anti-covid de Merck

©via REUTERS

Administré aux patients dans les jours qui suivent un test positif, le traitement réduirait de moitié le risque d'hospitalisation.

Le laboratoire américain Merck a annoncé, ce mercredi, un accord qui pourrait permettre de diffuser largement dans les pays pauvres des versions génériques de son médicament anti-Covid-19 destiné aux personnes infectées par la maladie.

Le MPP (Medicines Patent Pool) a dit avoir signé un accord de licence volontaire avec Merck pour faciliter l'accès mondial à un prix abordable au molnupiravir, le médicament antiviral oral expérimental contre le Covid-19, développé par Merck.

Sous réserve de l'approbation des autorités réglementaires, l'accord contribuera à donner un large accès au molnupiravir dans 105 pays à revenu faible ou intermédiaire.

Une évaluation est lancée

Les autorités de réglementation des médicaments des États-Unis et de l'Union européenne ont déjà lancé une évaluation de ce médicament.

Les antiviraux, comme le molnupiravir, agissent en diminuant la capacité d'un virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie.

Administré aux patients dans les jours qui suivent un test positif, le traitement réduit de moitié le risque d'hospitalisation, selon un essai clinique mené par Merck, également appelé MSD en dehors des États-Unis.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité