Alain Maron propose de revoir la stratégie de vaccination

Le ministre bruxellois veut abandonner les invitations prioritaires sur base des comorbidités. ©BELGA

Vu les difficultés rencontrées, le ministre bruxellois de la Santé propose des invitations au vaccin basées uniquement sur l'âge.

Le ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron (Ecolo) a envoyé ce mardi un courrier à ses collègues ministres de la Santé, dans lequel il propose de revoir radicalement la stratégie d’invitations de la campagne de vaccination, apprend L’Echo. Sa demande? Cibler les invitations sur base de l’âge uniquement et abandonner le système de priorités pour les moins de 65 ans avec comorbidités. Une proposition qu’il justifie par les difficultés légales que va poser la sélection des patients à risque – on sait que l’Absym a saisi le Conseil d’État sur le sujet, jugeant que le processus va violer le secret médical. Mais le ministre a sans doute également été conforté dans sa position par les nombreux couacs rencontrés jusqu’ici par le système d’invitations.

L'âge est le 'driver' le plus important de formes graves et de mortalité liées au Covid-19.
Alain Maron
Ministre bruxellois de la Santé.

 "Le Conseil supérieur de la santé dit que l’âge est le 'driver' le plus important de formes graves et de mortalité liées au Covid-19", justifie Alain Maron dans sa missive. Les patients qui présentent les facteurs de comorbidité les plus sévères, comme par exemple les dialysés, les greffés ou ceux qui suivent des traitements immunosuppresseurs, ne perdraient toutefois pas le droit à un vaccin rapidement: ils seraient vaccinés dans les hôpitaux où ils suivent leur traitement, et à terme, via les médecins généralistes dans leurs cabinets avec le vaccin Johnson et Johnson, administré en une seule dose, si celui-ci est approuvé.

En attendant, le système d'invitations patine. Retards à l’allumage, lenteurs, erreurs en série, helpdesk déficient: le constat est lourd. Et beaucoup de doigts pointent la responsabilité de Doclr, la toute petite société privée qui a été choisie pour concevoir et gérer ce système d'invitation. De son vrai nom Paronella, l'entreprise a son siège dans une maison particulière à Haasrode, où sont domiciliés deux des trois fondateurs ainsi que deux autres de leurs entreprises.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité