Arrêtés royaux suspendus: le personnel infirmier est soulagé

©ISOPIX

Ce mercredi, suite à une réunion entre les syndicats du personnel soignant et plusieurs ministres, il a été décidé de suspendre deux arrêtés royaux. Ils avaient suscité la colère du monde infirmier, entraînant plusieurs préavis de grève ainsi qu'une symbolique "haie de déshonneur".

C'était la goutte qui avait fait déborder le vase. Deux arrêtés pris récemment avaient suscité la colère du monde infirmier entraînant plusieurs préavis de grève ainsi qu'une symbolique "haie de déshonneur" lors de la visite de la Première ministre Sophie Wilmès au CHU Saint-Pierre samedi dernier.

Rappelons que le premier arrêté permet la réquisition de professionnels des soins de santé. L'autre texte autorise des personnes qui n'ont pas de qualification d'infirmier à poser des actes infirmiers

Mais aujourd'hui, le personnel infirmier est soulagé. Il a été entendu. Ce mercredi matin, suite à une réunion entre les syndicats du personnel soignant, la ministre de la Santé Maggie De Block (Open VLD), la ministre de l'Emploi Nathalie Muylle (CD&V) et le ministre du Budget David Clarinval (MR), il a été décidé de suspendre les arrêtés royaux. Et ce n'est pas tout...

"Le gouvernement marque son accord pour suspendre les deux arrêtés royaux en question et s’engage à défendre la suppression des deux arrêtés royaux samedi lors de la réunion des 10. D’autre part, il s’engage à entamer une concertation sociale visant à trouver des solutions structurelles pour le personnel de santé. Cela couvre à la fois une augmentation de l’emploi, l’augmentation des conditions de travail et une revalorisation barémique. La ministre De Block proposera prochainement un calendrier de concertation", se réjouit-on du côté de la CNE.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Les blouses blanches tournent le dos à Wilmès. Mais que veulent-elles?

Lire également

Publicité
Publicité