AstraZeneca annonce une efficacité de 76% pour son vaccin

©REUTERS

AstraZeneca a fait savoir ce jeudi, après mise à jour de ses données, que son vaccin contre le coronavirus était efficace à 76% auprès des cas symptomatiques. L'annonce fait suite à des craintes concernant l'utilisation de données "obsolètes" dans le cadre de ses essais.

Le vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca est efficace à 76% contre les cas symptomatiques, a annoncé jeudi le laboratoire britannico-suédois dans un communiqué, après avoir réalisé une mise à jour de ses données issues d'un essai clinique aux États-Unis, au Pérou, et au Chili. Ces chiffres sont inférieurs de 3% par rapport aux premiers essais.

Le laboratoire a également déclaré que l'efficacité de son vaccin était de 100% pour prévenir les cas graves de Covid-19.

Les résultats de "l'analyse primaire des essais de phase III aux États-Unis ont confirmé que l'efficacité du vaccin était cohérente" avec les données annoncées lundi, a affirmé AstraZeneca dans un communiqué. Le laboratoire a également déclaré que l'efficacité de son vaccin était de 100% pour prévenir les cas graves de Covid-19, un chiffre similaire à celui annoncé précédemment.

Pas encore autorisé aux États-Unis

AstraZeneca s'était engagé mardi à fournir - sous 48 heures - des données récentes à l'Institut national des maladies infectieuses et des allergies (NIAID), qui supervise des essais cliniques de vaccins aux États-Unis. Lundi, le régulateur avait critiqué des données potentiellement "obsolètes" sur son vaccin anti-Covid, annoncé alors comme étant efficace à 79% pour prévenir les cas symptomatiques.

Utilisé dans de nombreux pays dont l'Union européenne, le vaccin développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford n'est pas encore approuvé aux États-Unis, où les autorités avaient demandé plus de données sur des essais de phase III, menés sur le territoire américain.

La série noire d'AstraZeneca

Dans le cadre de l'opération "Warp Speed" lancée au printemps 2020 par Donald Trump pour soutenir le développement d'un vaccin contre le Covid-19, une commande de 300 millions de doses avait été passée à AstraZeneca. Un volume significativement supérieur au nombre initialement commandé à Pfizer/BioNTech, Moderna ou Johnson & Johnson (100 millions chacun), qui sont les trois vaccins actuellement autorisés aux États-Unis.

"Le vaccin n'est pas associé à une augmentation du risque global d'événements thromboemboliques ou de caillots sanguins."
Emer Cooke
Directrice exécutive de l'EMA

De nouveaux contrats ont depuis été passés, si bien que les États-Unis devraient prochainement avoir assez de vaccins que pour vacciner la totalité de la population américaine d'ici le 1ᵉʳ mai, comme l'a promis le président Joe Biden.

Ce mois-ci, pas moins de sept États européens avaient suspendu l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca par crainte qu'il ne provoque des caillots sanguins, parfois mortels. Jeudi dernier, l'Agence européenne des médicaments (EMA) l'a pourtant jugé "sûr et efficace". "Le vaccin n'est pas associé à une augmentation du risque global d'événements thromboemboliques ou de caillots sanguins", a justifié la responsable de l'EMA, Emer Cooke, lors d'une visioconférence, donnant le feu vert aux pays qui voudront l'utiliser.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité