Astuces pour motiver les collaborateurs en télétravail

"Il ne faut pas multiplier les réunions online", conseille le professeur de la KU Leuven Lode Godderis. ©Kristof Vadino

Les employeurs doivent gérer des travailleurs à distance qui perdent le moral à cause des mesures sanitaires. Quelques conseils pour faciliter les relations.

La santé mentale en temps de corona, ça fait presque un an qu'on en parle. Ce qui ressort des enquêtes, c'est que non, les Belges n'ont pas le moral. Par contre, la comparaison des dépenses dans ce domaine indique que les Belges ont plutôt peu consulté un thérapeute: les chiffres de l'Inami montrent une baisse de 8,5% de ces dépenses entre 2019 et 2020 (jusqu'à octobre).

Les soins ont été postposés et les spécialistes de la santé mentale font maintenant face à de grandes listes d'attente.

"Cela peut sembler étrange", a relevé Lode Godderis, professeur de médecine du travail à la KU Leuven, CEO d’Idewe (actif dans la prévention et la protection au travail) et membre du groupe d'experts Gems, lors d'un webinaire organisé par Axa Belgium. "On a mis en place des ressources supplémentaires et les gens ne sont pas allés vers ces services."

Pour l'expert, si les Belges ne se sont guère tournés, dans un premier temps, vers les psychologues et psychiatres, c'est parce qu'ils ont pris au pied de la lettre les recommandations de ne pas se rendre chez son médecin à cause du virus. Résultat? Les soins ont été postposés et les spécialistes de la santé mentale font maintenant face à "de grandes listes d'attente".

Moins de réunions

Les employeurs sont évidemment directement confrontés à la problématique. Il n'est pas facile de garder motivés les collaborateurs à distance. Et il faut s'adapter sans attendre, parce qu'"après le corona, on prévoit une pandémie mentale, comme après chaque crise qui cause un grand stress", a expliqué Lode Godderis.

S'il est difficile pour chacun de délimiter vie privée et vie professionnelle en homeworking, on supporte mieux le télétravail si l'on reçoit compréhension et autonomie de la part de l'employeur.

"Fournir des soins n'est pas suffisant, il faut aider les gens à aller vers les soins."
Lode Godderis
Professeur de médecine du travail

Le professeur de la KUL a donné quelques conseils pour graisser les rouages. D'abord, il ne faut pas multiplier les réunions par Zoom, Teams et autres applications de visioconférence. "Il faut bien préparer la réunion, avec un agenda clair, pour qu'elle reste courte et efficace." Durant la session, il faut, plus que d'habitude, vérifier que le message a bien été compris.

Tête-à-tête différent

"Il ne faut pas tout faire online! Pensez aux réunions forestières, pas en équipe bien sûr! Allez marcher au bois avec votre collaborateur. Une conversation difficile y devient plus facile, on est plus créatif."

Tout ça, c'est pour la prévention. Mais face aux travailleurs en souffrance, que faire? "Fournir des soins n'est pas suffisant, il faut aider les gens à aller vers les soins. Les dirigeants doivent parler aux responsables, qui doivent s'adresser directement aux collaborateurs."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité