1. Dossiers
  2. Coronavirus

Bilan le plus bas en Italie depuis 3 semaines

Pour le neuvième jour consécutif, le nombre de patients en soins intensifs a diminué en Italie dimanche, le niveau le plus faible depuis le 23 mars. Avec 431 décès en 24 heures, il s'agit aussi du bilan quotidien le plus bas en trois semaines.
  • Merci de nous avoir suivi

    Ce live est à présent terminé. Pour suivre les infos de la journée de lundi, rendez-vous ici.

  • Le point sur la situation

    Alors que le monde compte plus de 109.300 morts du coronavirus, voici les événements marquants de ce dimanche dans cette crise du coronavirus:

    - En Belgique, le nombre de nouvelles hospitalisations se stabilise, mais reste assez élevé. 3.600 décès au total ont été rapportés, soit une augmentation de 268 décès au cours des dernières 24h. 54% des décédés sont morts à l’hôpital, 41% dans une maison de repos et de soins, 0% à la maison et 3% à un autre endroit.
    - L'Italie espère voir la lumière au bout du tunnel avec son "meilleur" bilan en 3 semaines.
    - Boris Johnson a quitté l'hôpital.
    - Les Etats-Unis ont dépassé la barre des 21.000 morts
    dont 9400 rien que dans l'État de New York. Un demi-million de tests positifs ont été constatés aux Etats-Unis.
    - L'Europe totalise près de 3/4 des morts recensés officiellement à travers le monde.


  • 14.393 décès depuis le début de l'épidémie en France

    L'épidémie de coronavirus "se poursuit de façon dynamique" et a fait 14.393 morts en France, a indiqué dimanche la Direction générale de le Santé dans un communiqué. 315 morts supplémentaires ont été comptabilisés en milieu hospitalier entre samedi et dimanche. 8 943 personnes mortes à l'hôpital depuis le 1er mars. 

    Pour le quatrième jour consécutif, le nombre de patients en réanimation a enregistré une baisse en 24 heures, "de 35 patients seulement, c'est une donc une très légère baisse", souligne toutefois la DGS.

  • Le nombre de nouvelles hospitalisations se stabilise en Belgique

    Le samedi 11 avril, 1.629 nouveaux cas ont été rapportés. 1.003 patients résident en Flandre, 461 en Wallonie et 143 à Bruxelles. Le SPF Santé publique indique n'avoir pas d’information concernant le lieu de résidence des 22 dernières personnes. Le nombre total de cas confirmés s’élève à 29.647.

    La situation se présente comme suit:

    • Au total, 5.353 patients sont hospitalisés. 392 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées au cours des dernières 24h. 
    • Au total, 1.223 patients se trouvent en soins intensifs, soit une diminution de 39 patients au cours des 24 dernières heures.
    • 6.463 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars, soit une augmentation de 477 au cours des 24 dernières heures.
    • 3.600 décès au total ont été rapportés, soit une augmentation de 268 décès au cours des dernières 24h.
    • Sur ces 3600 personnes décédées, 54% sont mortes à l’hôpital, 41% dans une maison de repos et de soins, 0% à la maison et 3% à un autre endroit.

    Le nombre de cas sur notre territoire continue à augmenter. Le nombre de nouvelles hospitalisations se stabilise, mais reste assez élevé. "Donc, tenez bon et suivez les mesures générales, prenez soin de vous et des autres", écrit le SPF Santé publique dans son communiqué journalier.

  • Les Etats-Unis évoquent un possible début de déconfinement en mai

    L'économie américaine pourrait redémarrer graduellement en mai, a estimé dimanche l'expert en chef de la Maison Blanche Anthony Fauci, tout en restant très prudent alors que la pandémie de coronavirus semble approcher de son pic aux Etats-Unis.

    Fin mars, le président Donald Trump avait assuré qu'il "adorerait" voir une partie des Etats-Unis sortir du confinement pour les célébrations de Pâques.

    "Nous espérons que d'ici la fin du mois, nous pourrons voir ce qu'il se passe et si des éléments nous permettent de redémarrer prudemment et en sécurité" dans certaines régions du pays, a expliqué sur CNN le docteur Anthony Fauci.

    "S'il y en a, on y va. Sinon, on continue à se calfeutrer", a ajouté le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses, qui représente la communauté scientifique dans le groupe de travail mis en place par Donald Trump pour lutter contre le Covid-19.

    Décider d'un retour à la normale du pays après la fermeture brutale d'une partie de l'économie, "ce n'est pas comme rallumer une lampe", a-t-il souligné.

    Donald Trump prône un redémarrage de l'activité le plus vite possible, alors que les licenciements ont explosé avec 17 millions de salariés inscrits aux allocations chômage.

  • Près de 9400 morts dans l'État de New York

    New York vient d'enregistré son sixième jour d'affilée à plus de 700 morts. Le nombre total de décès dans l'État a atteint 9 385 et le nombre de cas recensés 188.694, soit une augmentation de 8.236 cas, soit environ un cas sur dix dans le monde.

    Les admissions en soins intensifs et les intubations "ont légèrement augmenté" mais pas de manière significative, a néanmoins déclaré Andrew Cuomo, le gouverneur de l'État de New York.

  • L'Europe envoie un avion de matériel sanitaire en RDC

    Une cargaison de matériel sanitaire essentiel à la lutte contre le coronavirus en République démocratique du Congo (RDC) doit arriver dimanche à Kinshasa en provenance de Belgique, a annoncé dimanche la Fondation d'utilité publique Unicef-Belgique. 
    Cette cargaison d'aide humanitaire d'un volume de 63 m3 comprenait notamment des concentrateurs d'oxygène, du matériel chirurgical de base, des stéthoscopes, des antibiotiques, des articles nutritionnels, des kits pour les sages-femmes et des articles pour la santé maternelle et néonatale, a précisé Unicef-Belgique dans un communiqué.
    Elle a été acheminée à bord d' un avion militaire qui a décollé samedi après-midi de l'aéroport Melsbroek pour Kinshasa en vue de rapatrier des Belges bloqués en RDC par la suspension des vols internationaux en raison de la pandémie de Covid-19, avec le soutien financier de l'Office humanitaire de la Commission européenne (Echo). 
    Le vol vers Kinshasa est co-financé à 75% par l'Union européenne, via son mécanisme de protection civile auquel la Belgique a fait appel pour rapatrier de RDC ses ressortissants et des ressortissants d'autres pays de l'UE.  Cette aide sera distribuée aux centres de santé, où elle est nécessaire de toute urgence pour répondre aux épidémies qui touchent la RDC (rougeole, choléra et paludisme et désormais aussi coronavirus).
  • Le président de la Bourse mexicaine meurt du coronavirus

    Le président de la Bourse mexicaine de valeurs (BMV), Jaime Ruiz Sacristán, s'est éteint dimanche à l'âge de 70 ans après avoir été contaminé au nouveau coronavirus à la mi-mars, a annoncé dimanche l'organisme boursier.

    "C'est avec une profonde tristesse que nous vous informons que Jaime Ruiz Sacristán, président du conseil d'administration, est mort aujourd'hui", écrit la BMV dans un communiqué. On ne sait pas qui va lui succéder. Le 13 mars, l'organisme boursier avait indiqué que le responsable avait contracté le coronavirus, bien qu'il ne présentait pas à l'époque de symptômes. Il était alors l'un des premiers cas connus de Covid-19 dans le pays. A ce jour, le Mexique compte 4.219 cas de contaminations et parmi eux, 273 ont succombé à la maladie.

  • Bilan le plus bas en plus de 3 semaines en Italie

    L'Italie a annoncé dimanche 431 décès de la maladie Covid-19 dans les dernières 24 heures, son bilan le plus faible depuis le 19 mars, il y a plus de trois semaines. 

    Jamais depuis cette date (427), ce chiffre n'était passé sous la barre des 500 morts. Ce total des décès recensés par la protection civile est presqu'un tiers moins lourd que celui annoncé samedi (619). L'Italie est l'un des pays au monde les plus meurtris par la pandémie, avec près de 20.000 morts selon les décomptes officiels.

  • Boris Johnson est sorti de l'hôpital

    Le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti dimanche de l'hôpital londonien où il était traité depuis une semaine après avoir été contaminé par le nouveau coronavirus, a annoncé Downing Street.

    "Le Premier ministre est sorti de l'hôpital pour poursuivre sa convalescence à Chequers", sa résidence au nord-ouest de Londres, a annoncé Downing Street dans un communiqué, ajoutant qu'il "ne reprendra pas immédiatement le travail, sur les conseils de son équipe médicale".

    Boris Johnson a exprimé sa gratitude dans une vidéo publiée sur Twitter.

    Boris Johnson est à ce jour le seul chef de gouvernement d'une grande puissance à avoir été contaminé par la virus, remplacé en son absence par le chef de la diplomatie, Dominic Raab.

    Presque 10.000 morts

    Avec plus de 900 morts comptabilisés deux jours de suite dans les hôpitaux, sans compter les maisons de retraites, le Royaume-Uni est le pays d'Europe où le Covid-19 est le plus meurtrier actuellement, alors que l'Italie ou l'Espagne enregistrent des décrues. Lors du dernier bilan des autorités sanitaires donné samedi, le pays comptait 9.875 patients malades du Covid-19 morts à l'hôpital.

  • Plus de 2.700 décès aux Pays-Bas

    Le nombre de décès dus au coronavirus a augmenté de 94 unités dimanche pour atteindre le total de 2.737, a annoncé l'Institut de santé publique néerlandais.

    Les services de santé ont enregistré 196 nouvelles admissions à l'hôpital, soit sept de plus que la veille. Au total, 8.582 Néerlandais ont été hospitalisés pour cause de coronavirus depuis le début de la crise.

  • France: le confinement pourrait être prolongé au-delà du 10 mai

    Le président Emmanuel Macron, qui doit s'adresser aux Français lundi soir, envisage une prolongation du confinement dans le pays jusqu'au moins après le 10 mai, selon des sources dans son entourage dimanche.
    La présidence, interrogée, n'a pas fait de commentaires. Le quotidien Journal du dimanche avait évoqué un confinement pouvant se poursuivre peut-être jusqu'à fin mai, ainsi qu'une réouverture des écoles en septembre.

    Au total, 13.832 personnes sont mortes de la maladie Covid-19 en France, avec 635 de plus en 24 heures, selon le dernier bilan officiel samedi.
  • Près de 3/4 des morts recensés du coronavirus le sont en Europe

    Avec 109.300 morts officiellement recensés dans le monde, l'épidémie du coronavirus continue de confiné une majeure partie de la planète.

    On compte désormais plus de 75.000 morts en Europe . Plus de 1.780.640 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Avec un total de 75.011 morts (pour 909.700 cas), l'Europe est le continent le plus durement touché. L'Italie recense 19.468 décès, l'Espagne 16.972, la France 13.832 et le Royaume-Uni 9.875.

  • Les tests généralisés dans les maisons de repos prendront 3 à 4 semaines

    Le dépistage généralisé dans les maisons de repos devrait prendre de trois à quatre semaines, selon le ministre fédéral en charge du matériel médical, Philippe De Backer, interrogé sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVi).

     Le comité de concertation, qui rassemble les gouvernements fédéral, communautaires et régionaux, s'est accordé vendredi sur la généralisation du dépistage dans les maisons de repos où l'épidémie de Covid-19 fait des ravages.

    Une phase pilote a été lancée la semaine dernière. Au début de celle qui vient, les résultats des 20.000 premiers tests réalisés seront connus. Une réunion de coordination avec les Régions aura lieu ce dimanche après-midi afin d'organiser l'opération. "On va utiliser toutes les capacités disponibles du pays mais l'échelle est énorme", a expliqué M. De Backer

  • Le pape appelle à "un cessez-le-feu mondial"et à l'annulation des dettes des pays pauvres

    Le pape a proposé dimanche dans son message de Pâques "de réduire" voire "d'annuler" la dette des pays pauvres, et a lancé un appel à un allègement des sanctions internationales et à la solidarité de l'Europe face à la pandémie de coronavirus.

    Dans son message de Pâques lu dans une basilique Saint-Pierre vide, il a souhaité "que soient relâchées les sanctions internationales qui empêchent aux pays qui en sont l'objet de fournir un soutien convenable à leurs citoyens" et appelé à la solidarité internationale "en réduisant, si non carrément en annulant, la dette qui pèse sur les budgets des pays les plus pauvres".

    Il en profité pour appelé à un "cessez-le-feu mondial et immédiat dans toutes les régions du monde". "Ce n'est pas le temps de continuer à fabriquer et à trafiquer des armes, dépensant des capitaux énormes qui devraient être utilisés pour soigner les personnes et sauver des vies", a-t-il affirmé dans ce message du chef spirituel d'1,3 milliard de catholiques, diffusé en direct dans le monde entier.

  • Le nombre de morts quotidiens repart en hausse en Espagne

    619 morts
    en 24 heures
    Le nombre de morts en 24 heures du Covid-19 a rebondi dimanche en Espagne à 619, après trois jours consécutifs de baisse, ce qui porte le bilan total à 16.972, selon le nouveau bilan publié par le gouvernement.

    Le nombre de nouveaux cas confirmés en 24 heures (environ 4.100) a en revanche reculé par rapport à samedi. Au total, le nombre de cas confirmés est de 166.019 dans le pays, le troisième plus endeuillé du monde par la pandémie derrière les Etats-Unis et l'Italie.

  • Le nombre de dépistages Covid-19 augmente

  • Les universités de Liège et Bruxelles n'organiseront pas d'examens avec présence physique

    L'Université de Liège (ULiège) et l'Université libre de Bruxelles (ULB) n'organiseront pas d'examens avec présence physique cette année en raison de la crise du coronavirus, ont indiqué dimanche les porte-parole respectifs des deux établissements à l'agence Belga, confirmant une information de Sudpresse dévoilée samedi soir. Les examens pourront prendre différentes formes pour les 23.000 étudiants de l'ULiège: oraux ou questions à choix multiples à distance, questions ouvertes, travaux à remettre, etc.

    "Il s'agit d'une décision définitive du recteur Pierre Wolper", a précisé Didier Moreau. "Il n'y a plus de sens à planifier une session d'examens en envisageant du présentiel qui, de toute façon, serait masqué et distancié et se déroulerait dans une ambiance d'anxiété décuplée à chaque quinte de toux ou éternuement", a écrit le recteur aux membres de l'établissement universitaire.

    Le calendrier de la session reste celui fixé initialement, à savoir du 11 mai au 30 juin. "Elle comprendra toutefois au début une semaine de battement pour que les enseignants puissent préciser les modalités à leurs étudiants, répondre à leurs questions, tester les dispositifs à distance, etc.", a ajouté le porte-parole. 

    Du côté de l'ULB

    Quant à l'ULB, qui compte près de 32.000 étudiants, "il n'y aura pas de présentiel" non plus et "cela concerne toutes les facultés et tous les cours", a confirmé Isabelle Pollet d'après une décision communiquée à l'ensemble du corps académique vendredi. Les modalités des examens seront annoncées par les professeurs le 27 avril prochain, "date définie par l'ULB sur la base de la note d'orientation du gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles", a-t-elle conclu.

  • La Chine tenterait d'influencer des responsables allemands

    Des officiels chinois ont tenté d'influencer des responsables gouvernementaux allemands, dans l'espoir d'obtenir des commentaires positifs sur la gestion de l'épidémie de coronavirus par Pékin, affirme dimanche le quotidien allemand Die Welt. Les hauts fonctionnaires et personnels de ministères allemands ont ainsi été invités "à s'exprimer en termes positifs sur la gestion chinoise du coronavirus", souligne le journal en s'appuyant sur un document confidentiel du ministère allemand des Affaires étrangères.

      Le ministère de Affaires étrangères a recommandé à tous les services gouvernementaux d'adresser une fin de non recevoir à ces approches, ajoute le journal. Le ministère s'est refusé à confirmer ou démentir ces informations. 

  • "Si rien ne change, bien d'autres pandémies vont suivre", alertent des spécialistes

    Qu'il vienne d'une chauve-souris ou qu'il ait transité par un pangolin, le coronavirus qui a mis le monde sens dessus dessous et dont le bilan mondial approche les 100.000 morts vient du monde animal, c'est certain. Mais c'est l'activité humaine qui a favorisé son passage à l'Homme, et si rien ne change, bien d'autres vont suivre, alertent des spécialistes.

    Les "zoonoses", maladies ou infections qui se transmettent de l'animal à l'humain, n'ont rien de nouveau. Tuberculose, rage, toxoplasmose, paludisme: selon le programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), 60% des maladies infectieuses humaines ont cette origine. Chiffre qui grimpe à 75% pour les maladies "émergentes": ebola, VIH, grippes aviaires et autres SRAS ou zika.

  • Record de nouveaux cas importés de Covid-19 en Chine

    La Chine a annoncé samedi 97 nouveaux "cas importés" de contamination au nouveau coronavirus, c'est-à-dire dus à des personnes arrivant de l'étranger, un niveau jamais atteint depuis début mars et la publication de ce décompte. L'épidémie est globalement endiguée dans le pays: seules deux cas locaux supplémentaires ont été recensés par le ministère de la Santé. Mais les autorités s'inquiètent d'une deuxième vague épidémique apportée par les voyageurs internationaux.

  • Le Royaume-Uni donne 200 millions de livres pour les pays en développement

    Le gouvernement britannique a annoncé dimanche donner 200 millions de livres (227,6 millions d'euros) supplémentaires aux pays en développement pour combattre la pandémie de nouveau coronavirus, afin de "d'éviter qu'une deuxième vague mortelle ne touche le Royaume-Uni".

    Cette aide sera reversée à diverses organisations britanniques ou internationales, a précisé le ministère du Développement international dans son communiqué: 130 millions de livres (148 millions d'euros) iront ainsi à l'ONU, dont 65 millions à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), et 50 millions à la Croix rouge internationale.

  • Les personnes âgées confinées encore plusieurs mois, avertit l'UE

    Les contacts des personnes âgées avec leur environnement en Europe vont devoir rester limités jusqu'à au moins la fin de l'année en raison de l'épidémie de coronavirus, a mis en garde la présidente de la Commission européenne. "Sans vaccin il faut limiter autant que possible les contacts des seniors", notamment ceux qui vivent dans les maisons de retraite, a déclaré Ursula von der Leyen dans le quotidien allemand Bild paru dimanche. "Je sais que c'est difficile et que l'isolement pèse mais c'est une question de vie ou de mort, nous devons rester disciplinés et patients", a-t-elle dit.

  • Marc Van Ranst va conseiller à l'UEFA de mettre définitivement un terme aux compétitions

    Marc Van Ranst va conseiller à l'UEFA (Union européenne de football) de mettre définitivement un terme aux compétitions, a indiqué le virologue de la KU Leuven samedi à Sporza. C'est l'UEFA qui a pris contact avec le virologue belge. "Ils m'ont demandé si leur CEO pouvait m'appeler et cela ne me pose pas de problème. Je vais défendre le point de vue de la Pro League et leur dire que c'est le moment d'arrêter les compétitions. Il sera difficile de terminer les championnats de manière ordonnée, c'est un espoir vain. Mieux vaut voir la réalité en face", dit Marc Van Ranst, qui considère en outre que les matches huis clos envoient "un mauvais signal". "On aurait deux équipes, des arbitres, des entraîneurs et d'autres gens dans le stade, alors qu'on demande de la distance sociale. Je ne peux pas dire grand chose sur le début de la saison prochaine. On n'est qu'à la mi-avril, on a encore beaucoup de temps pour prendre des décisions à ce sujet".

  • Plus de 20.000 morts aux États-Unis

    La pandémie de nouveau coronavirus a franchi le cap des 20.000 morts aux États-Unis, premier pays au monde en nombre de décès, selon un bilan de l'université de référence Johns Hopkins publié samedi. L'épidémie de Covid-19 a tué au moins 20.071 personnes aux Etats-Unis, où se trouve également le plus grand nombre de cas de contaminations (519.453), selon la célèbre université basée à Baltimore (est).

    ©AFP

  • Mesures de soutien du gouvernement: "totalement déséquilibré", juge le syndicat libéral

    Le syndicat libéral ne partage pas l'enthousiasme des fédérations patronales quant au paquet de mesures socio-économiques approuvées samedi. Plusieurs d'entre elles "ne respectent ni la concertation sociale ni les travailleurs fixes des entreprises", fustige le syndicat libéral dans un communiqué. 

    • L'augmentation de 100 heures du quota actuel de 120 heures supplémentaires volontaires pour les travailleurs des secteurs vitaux contrevient aux règles européennes, dénonce la CGSLB, qui s'insurge de l'absence d'obligation pour les employeurs de payer un sursalaire pour ces heures. 
    • Par ailleurs, la facilitation de la mise à disposition de travailleurs, l'autorisation de contrats à durée déterminée successifs et le recours aux étudiants et aux demandeurs d'asile "ne respectent ni la concertation sociale ni les travailleurs fixes des entreprises", déplore encore la CGSLB. 
    • Sur la question des récoltes saisonnières, le syndicat ne comprend pas que le système de cumul de la rémunération avec des allocations soit limité aux chômeurs temporaires et non élargi aux chômeurs complets. 
    • Enfin, la CGSLB réclame "une réglementation claire pour mettre fin aux abus constatés ces derniers temps de la part d'employeurs qui déclarent en chômage temporaire des salariés en incapacité de travail dans l'objectif de se soustraire à l'obligation de leur payer le salaire garanti".
  • Tous les Belges encore coincés en Tunisie sont de retour

    Une centaine de Belges, ainsi qu'une dizaine d'Européens, ont quitté la Tunisie pour la Belgique samedi après-midi, se félicite dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin. Un vol de rapatriement depuis Bogota et Saint-Domingue est par ailleurs en cours d'organisation, précise-t-il.

  • Quelque 10.000 échantillons prélevés dans les maisons de repos en cours d'analyse

    Plus de 5.500 tests de dépistage du coronavirus ont été effectués vendredi, portant le total depuis le début de la crise à 102.151, indique samedi le rapport de la taskforce dirigée par le ministre Philippe De Backer. Quelque 10.000 échantillons récoltés dans les maisons de repos sont par ailleurs en cours d'analyse, précise le groupe de travail.

    Dans les maisons de repos, 19.500 tests ont été répartis sur 169 maisons de repos et de soins cette semaine. Jusqu'à présent, 10.000 échantillons ont été collectés et sont en phase de test. À cause du grand volume à traiter, il y a quelques jours entre la distribution des kits de test, le prélèvement des échantillons et l'analyse, rappelle la taskforce. Le cap des 5.500 analyses par jour a été dépassé. Par ailleurs, 40.000 'rapid tests' ont été distribués dans les maisons de repos, cette semaine également. Ceux qui donnent un résultat négatif doivent cependant être confirmés par un 'traditionnel' (PCR).

  • Bonjour et bienvenue dans le live de ce dimanche

  • Merci à tous de nous avoir suivi ce samedi

    Nous vous donnons rendez-vous ce dimanche dans ce live pour suivre toutes les dernières informations en direct. 

  • Le point sur la situation

    ► Les autorités sanitaires ont recensé 327 nouveaux décès liés au Covid-19 lors des dernières 24h, portant à 3.346 le nombre de personnes ayant succombé au coronavirus en Belgique. 421 personnes ont été hospitalisées. 1.262 personnes sont actuellement aux soins intensifs. Au total, 28.018 cas d'infections (sur 102.151 tests) au coronavirus ont été confirmés en Belgique dont 1.351 ces dernières 24 heures (sur 5.515 tests).

    ► La Commission européenne a donné son feu vert au régime de garantie de 50 milliards pour les entreprises mis en place par la Belgique, tout comme le conseil ministériel restreint ("kern") élargi aux dix présidents de partis soutenant les pouvoirs spéciaux accordés à l'équipe de Sophie Wilmès.

    ► Les principaux ministres du gouvernement fédéral et les présidents des dix partis soutenant les pouvoirs spéciaux ont approuvé samedi une douzaine d'arrêtés royaux visant à donner une base juridique à des mesures socio-économiques et de santé supplémentaires pour combattre les effets de la pandémie de coronavirus. Les détails des 12 arrêtés royaux

    ► Les États-Unis comptent 19.563 personnes décédées à cause du coronavirus. Ils dépassent désormais l'Italie qui a enregistré 619 décès liés à l'épidémie de coronavirus ces dernières 24 heures (+3,3%), portant le total à 19.468 morts. Les États-Unis deviennent le pays le plus touché au monde. 

    ► Les masques ont un rôle à jouer dans la prévention de la transmission du Covid-19, a déclaré le virologue Emmanuel André lors du point presse des autorités sanitaires sur la pandémie de coronavirus en Belgique.

     

    ► À partir de lundi, les sacs bleus et jaunes seront à nouveau collectés aux jours habituels en Région bruxelloise.

    ► Le coronavirus contamine à la fois les surfaces et l'air à proximité des patients, et jusqu'à quatre mètres d'eux, selon une étude réalisée dans un hôpital de campagne de Wuhan.

  • La France compte 13.832 décès depuis le début de l'épidémie

    L'épidémie de coronavirus a fait 13.832 morts au total en France, avec 353 décès de plus en 24 heures dans les hôpitaux et 290 dans les établissements pour personnes âgées et autres sites médico-sociaux, a indiqué samedi le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

    Pour le troisième soir consécutif, le nombre de patients en réanimation a enregistré une baisse en 24 heures, avec 6.883 patients, soit 121 de moins que la veille, a-t-il précisé lors de son point de presse quotidien.

  • La FEB se félicite du relèvement du plafond relatif aux heures supplémentaires

    La Fédération des Entreprises de Belgique se félicite du relèvement du plafond relatif au nombre d'heures supplémentaires prestées volontairement dans les secteurs critiques et de l'augmentation du nombre d'heures pouvant être prestées par les étudiants, indique-t-elle samedi dans un communiqué. 

  • Les États-Unis comptent le plus grand nombre de morts liées au virus

    Les États-Unis comptent 19.563 personnes décédées à cause du coronavirus, rapportent Bloomberg et l'université Johns Hopkins University samedi, sur la base des chiffres les plus récents. Ils dépassent désormais l'Italie et deviennent le pays le plus touché au monde. Les États-Unis sont aussi le pays le plus touché par les contaminations avec plus de 500.000 personnes atteintes.

  • L'Italie compte plus de 100.000 cas et s'approche des 20.000 décès

    19.468
    morts
    L'Italie a enregistré 619 décès liés à l'épidémie de coronavirus ces dernières 24 heures (+3,3%), portant le total à 19.468 morts, a annoncé samedi la Protection civile.

    Le nombre de cas a également augmenté de 1.996 unités (+2%) lors de la dernière journée et l'Italie recense désormais 100.269 cas. Le pays a néanmoins enregistré des chiffres encourageants avec une hausse de 6,8% de nombre de personnes guéries ou sorties de l'hôpital (2.079 en 24 heures) et une baisse de 3,3% des patients en soins intensifs (-116 unités).

  • Les écoles de New York resteront fermées jusqu'à la fin de l'année scolaire

    Les écoles publiques de New York resteront fermées jusqu'à la fin de l'année scolaire en raison de l'épidémie de coronavirus, a annoncé le maire Bill de Blasio lors d'une conférence de presse samedi. Selon les propos du maire rapportés par CNN, de Blasio trouve irréaliste de rouvrir les écoles pour quelques semaines car cela nécessite une énorme préparation, entre autres pour garantir la sécurité des élèves. Des écoles devraient par ailleurs à nouveau fermer ensuite en raison de cas individuels de contamination.

  • Le kern et les présidents de partis approuvent douze projets d'arrêtés royaux socio-économiques

    Les principaux ministres du gouvernement fédéral et les présidents des dix partis soutenant les pouvoirs spéciaux accordés à l'exécutif de la Première ministre Sophie Wilmès ont approuvé samedi une douzaine d'arrêtés royaux visant à donner une base juridique à des mesures socio-économiques et de santé supplémentaires pour combattre les effets de la pandémie de coronavirus, a annoncé le gouvernement. 

  • 917 morts supplémentaires au Royaume-Uni, 9.875 au total

    L'épidémie de coronavirus a fait 917 morts supplémentaires au Royaume-Uni, portant à 9.875 le nombre total de personnes décédées à l'hôpital.

    5.234 personnes supplémentaires ont aussi été testées positives au Covid-19, portant à 78.991 le total de personnes infectées par la maladie au Royaume-Uni.

  • Feu vert du kern et de la Commission au plan belge de 50 milliards

    La Commission européenne a donné son feu vert au régime de garantie de 50 milliards pour les entreprises mis en place par la Belgique, tout comme le conseil ministériel restreint ("kern") élargi aux dix présidents de partis soutenant les pouvoirs spéciaux accordés à l'équipe de la Première ministre Sophie Wilmès. C'est ce qu'a annoncé ce samedi après-midi le ministre des Finances, Alexander De Croo (Open Vld).

    De Croo, Febelfin, la fédération du secteur financier, et la Banque nationale de Belgique (NBN) ont présenté un important plan de soutien en mars, avec un système de garantie de 50 milliards d'euros pour les entreprises, un dispositif qualifié de "bazooka", pour lutter contre les effets économiques de la crise du coronavirus. "Les entreprises saines avant la crise du coronavirus doivent toujours l'être après. Et à cet égard, il est essentiel que l'octroi de crédit reste souple. L'activation de ce régime de garantie est une nouvelle étape importante pour garantir le financement de nos PME et entreprises dans les mois à venir", a expliqué le grand argentier belge.

    "Tous les nouveaux crédits et les nouvelles lignes de crédit d'une durée maximale de douze mois que les banquent octroieront jusqu'au 30 septembre 2020 aux entreprises non financières, aux indépendants et aux organisations du secteur non marchand viables (hors crédits de financement) tombent sous le régime de garantie maintenant avalisé par la Commission européenne", a ajouté De Croo. Selon lui, les banques ont la possibilité d'extraire 15% des nouveaux crédits hors du régime de garantie. "On évite ainsi aux entreprises qui ne sont pas touchées par la crise du coronavirus de devoir payer la prime due dans le cadre du régime de garantie.

  • Le nombre de morts grimpe à 2.643 aux Pays-Bas

    Le nombre de personnes tuées par le coronavirus a grimpé à 2.643 aux Pays-Bas. Ces dernières 24 heures, 132 décès ont été recensés. Ces chiffres ne prennent en compte que les décès confirmés au coronavirus. Les personnes qui sont décédées du coronavirus sans avoir été testées ne sont pas prises en compte dans les statistiques.

    Le pays compte 24.413 contaminations confirmées. 8.386 personnes ont été conduits à l'hôpital.

  • Plus de 500 inscrits sur la plate-forme pour le travail saisonnier dans l'agriculture

    Plus de cinq cents personnes se sont manifestées pour proposer leurs services dans les filières de la production dans les secteurs horticole et agricole, à la recherche de main d'oeuvre à très court terme, alors que le début de la saison des légumes de printemps et les récoltes des asperges et des fraises s'annoncent imminentes en dépit de la crise du coronavirus, a annoncé ce samedi le ministre wallon de l'Agriculture, Willy Borsus.

    Pour tenter de remédier à ce manque de main d'oeuvre, le collège des producteurs - rassemblant la Fédération Wallonne horticole, les associations agricoles wallonnes (FWA, FUGEA, Bauernbund, UNAB) - a développé, avec le soutien de M. Borsus (MR), la plateforme Jobs Easy-Agri. "Certaines filières de production vont rencontrer à très court terme un déficit de main d'œuvre pour leurs récoltes. Or, il y a également une partie de la population qui est actuellement à l'arrêt voire en recherche d'une activité professionnelle. Cette plate-forme permet de faire le lien entre les deux. Déjà 507 personnes se sont mobilisées pour proposer leurs services" et travailler comme saisonnier, dont un tiers d'étudiants, a expliqué le ministre dans un communiqué.

    Selon les estimations, 1.000 personnes seraient nécessaires à très court terme en Wallonie. La plate-forme https://jobs.easy-agri.com/ a été lancée mercredi. La ministre flamande de l'Agriculture, Hilde Crevits (CD&V), a pour sa part fait état d'un besoin sept à dix fois supérieur en Flandre en raison de l'ampleur de ce type de culture au nord du pays.

  • Comment payer la facture de la crise?

    Il est trop tôt pour en connaître le montant final, mais on sait déjà que la note laissée par le coronavirus sera très salée pour l’économie et les finances publiques belges.

  • Les masques ont un "rôle à jouer dans la prévention de la transmission"

    Les masques ont un rôle à jouer dans la prévention de la transmission du Covid-19, a déclaré le virologue Emmanuel André lors du point presse des autorités sanitaires sur la pandémie de coronavirus en Belgique. Plus tôt dans la journée, l'Académie royale de médecine a fait savoir qu'elle recommandait le port du masque en tissu pour la population.

    "Nous pensons, comme les autres médecins, que tout ce qui va prévenir l'infection est bon à prendre. Et, les masques ont un rôle à jouer dans la prévention de la transmission, un rôle d'autant plus important que la distanciation physique est plus difficile à appliquer. Le rôle du masque est présent dans la réponse générale depuis le début de cette épidémie pour prévenir les infections. Il a été surtout appuyé au niveau des institutions de soins là où le niveau d'exposition est très important. En règle générale, le masque est un élément parmi d'autres mais ne peut pas être le seul pour aider à protéger la population et certainement dans une logique de déconfinement progressif mais nous ne sommes pas encore à ce stade-là", souligne l'expert.

    Il ajoute par ailleurs qu'une réflexion est en cours sur la manière de "transformer cette évidence que le masque protège de l'infection en des recommandations applicables et utiles sur le long terme dans notre société".

  • Nouvelle baisse du nombre quotidien de morts du Covid-19 en Espagne

    L'Espagne a de nouveau enregistré ce samedi une baisse du nombre quotidien de morts du Covid-19, avec 510 en 24 heures, ce qui porte à 16.353 le nombre total de décès dans le pays.

    Le bilan quotidien a ainsi diminué pour le troisième jour d'affilée après deux jours de rebond consécutifs. Il s'agit du nombre de décès en 24 heures le plus bas depuis le 23 mars, alors que l'Espagne est soumise à un confinement des plus stricts depuis quatre semaines.

  • "La particularité de cette maladie, c'est qu'il y a trois vagues qui se suivent"

    Pourquoi les contaminations et les hospitalisations baissent-elles, alors que dans le même temps, le nombre de décès continue à augmenter? 

    "La particularité de cette maladie, c'est qu'il y a trois vagues qui se suivent", explique Emmanuel André, porte-parole interfédéral Covi-19. "La première, c'est la vague de contaminations. Après un certain nombre de jours, un certain nombre de ces personnes vont être hospitalisées et c'est une deuxième vague qui suit la première, invisible et difficilement mesurable. Après cela vient la vague des décès. Elle n'est pas aussi importante que le nombre de personnes hospitalisées, mais il y a un décalage. C'est donc normal aujourd'hui de voir une augmentation des décès alors que d'autres indicateurs vont dans un sens plus positif."

    "Il faut également prendre en considération la situation dans les maisons de repos, où là, nous ne sommes pas encore dans une situation contrôlée, et donc dans une situation où un certain nombre d'infections et de formes sévères de la maladie ont lieu. Cela vient ajouter de la sévérité à l'épidémie que nous traversons", a-t-il ajouté.

  • Pourquoi ne peut-on pas comparer le nombre de décès en Belgique avec nos voisins?

    Lors de la conférence de presse du centre de crise, Emmanuel André, porte-parole interfédéral Covid-19, s'est attardé sur les chiffres de la mortalité en Belgique, tant ils provoquent le débat vu le nombre très élevé (3.346) par rapport au reste du monde. Il a pointé 3 choses essentielles à garder à l'esprit:

    • "La situation épidémique peut être largement différente d'un pays à l'autre, simplement parce que le virus est entré dans les différents pays à des moments différents, ce qui veut dire que le démarrage de l'épidémie peut avoir été retardé. Le démarrage de l'épidémie peut aussi, dans certains pays, avoir été accéléré par le fait que notamment dans un pays comme la Belgique, plus de 150 nouveaux foyers ont commencé en même temps après les vacances de carnaval. Le démarrage de notre épidémie a donc été particulièrement rapide."
    • "Il faut savoir également que le nombre de décès rapportés est lié à la capacité des hôpitaux et des maisons de repos à réaliser un test qui confirme le décès dû au coronavirus. A travers le monde, de nombreux pays ont encore beaucoup de difficultés à rendre disponible ces tests dans l'ensemble des hôpitaux, donc un effet de sous-rapportage peut également exister dans ce style de circonstances. Nous ne sommes pas dans ce contexte là en Belgique car les tests sont largement disponibles et certainement pour les hôpitaux."
    • "Un dernier élément, c'est qu'en Belgique, nous tenons à rapporter l'ensemble des décès qui sont liés non seulement à l'infection, mais aussi à tout le contexte particulier de cette infection au coronavirus. Nous cherchons donc en toute transparence à prendre également en considération tous les décès qui ont lieu dans les maisons de repos."

    "Par rapport aux pays qui nous entourent, un des meilleurs moyens de se comparer, c'est de prendre le nombre de décès dans les hôpitaux. En Belgique, c'est 1.840 décès. Ce n'est pas un chiffre qui montre la totalité de l'épidémie en Belgique, mais c'est un chiffre qui peut être utilisé pour comparer", a-t-il conclu.

  • Le bilan du jour en Belgique

    Les autorités sanitaires ont recensé 327 nouveaux décès liés au Covid-19 lors des dernières 24h, portant à 3.346 le nombre de personnes ayant succombé au coronavirus en Belgique depuis le début de la pandémie. Pour la journée d'hier, 139 décès ont été rapportés en Flandre, 118 en Wallonie et 70 à Bruxelles. 55% des personnes sont décédées à l'hôpital, tandis que 42% sont mortes dans les maisons de repos. "Une proportion dans les maisons de repos qui a tendance à augmenter avec le temps", a prévenu Emmanuel André, porte-parole interfédéral Covid-19.

    Par ailleurs, 421 personnes ont été hospitalisées, ce qui porte le total des hospitalisations à 5.635. Sur la journée d'hier, elles sont toutefois 418 à avoir pu quitter l'hôpital.

    1.262 personnes sont actuellement aux soins intensifs, soit une diminution de 16 personnes en 24 heures, et 981 nécessitent une assistance respiratoire (-12).

    Au total, 28.018 cas d'infections (sur 102.151 tests) au coronavirus ont été confirmés en Belgique dont 1.351 ces dernières 24 heures (sur 5.515 tests).

  • Les sacs jaunes et bleus à nouveau collectés dès lundi à Bruxelles

    A partir de lundi, les sacs bleus et jaunes seront à nouveau collectés aux jours habituels en Région bruxelloise. En raison de la crise du Covid-19, les missions de Bruxelles-Propreté ont été quelque peu perturbées, notamment la collecte des sacs PMC et papiers/cartons. Alors que cette semaine, les sacs bleus et jaunes ne pouvaient tout simplement pas être sortis, ces mêmes contenants étaient collectés en même temps que les blancs les sept jours précédents, même si les Bruxellois étaient appelés à momentanément ne pas les mettre sur le trottoir.

    A la suite d'un "travail de réorganisation des collectes, qui tient compte des nouvelles contraintes, Bruxelles-Propreté est à nouveau en mesure de collecter la plupart des sacs bleus et jaunes", précise l'agence qui disait, en début de semaine, accuser une perte de 20% de main d'oeuvre. "Cependant, pour des raisons de salubrité publique, les équipes collecteront dans certaines zones l'ensemble des fractions de déchets présents sur leur tournée. En outre, ces collectes auront lieu en partie en après-midi", souligne encore l'organisme para-régional.

  • Les aides fédérales et régionales sauvent 71.000 entreprises

    Quel impact les aides octroyées par le Fédéral et les Régions ont réellement sur les entreprises? Le bureau Graydon a modélisé leur effet: 71.000 sociétés sortent de la zone rouge et 48.000 viennent grossir les rangs du club des (très) bien portantes.

  • L'Académie royale de Médecine recommande le port du masque en tissu

    L'Académie royale de Médecine de Belgique a fait savoir ce samedi qu'elle recommandait le port du masque en tissu pour la population en cette période de Covid-19 et pendant celle du déconfinement. Si le couvre-visage artisanal permet une filtration de 70% des particules virales, l'Académie rappelle en outre que l'efficacité de ces masques sera amoindrie si elle n'est pas couplée avec les mesures de lavage fréquent des mains et de distanciation sociale. "Nous devons voir cela comme un outil de lutte collective contre le Covid-19, et pas comme un outil de protection individuelle. Le but est de freiner la propagation des gouttelettes dans l'espace social et donc de limiter la possibilité que le virus se transmette", souligne le Pr. Jean-Michel Foidart, secrétaire perpétuel de l'organisme.

    Les masques chirurgicaux filtrant 89%, ils offrent une protection presque maximale. Mais leur pénurie "doit inciter à la fabrication de plus de masques", selon les membres de l'académie. "Un masque en tissu ne peut être porté plus de six heures. Il doit être correctement placé pour éviter les fuites et recouvrir le nez, la bouche et le menton. Le masque doit être retiré par les élastiques, sans toucher la face avant de celui-ci. L'utilisateur doit immédiatement se laver les mains après l'avoir ôté. Il faut également veiller à laver ce masque fréquemment, idéalement une fois par jour, à 80 degrés", rappelle encore M. Foidart

  • Record de plus de 2.100 morts aux Etats-Unis en 24 heures

    Les Etats-Unis sont devenus le premier pays au monde à dépasser les 2.000 morts du coronavirus en une journée, avec 2.108 décès supplémentaires enregistrés en 24 heures. Le nombre total de morts recensés aux Etats-Unis est de 18.586, soit très proche du pays le plus endeuillé, l'Italie, qui déplore 18.849 décès, mais avec une population cinq fois moins importante.

    L'Amérique approche par ailleurs du demi-million de cas officiellement déclarés de la maladie (+35.000 cas recensés en 24 heures). Les Etats-Unis relèvent depuis le milieu de la semaine dernière plus de 1.000 nouveaux décès quotidiens, et avaient déjà enregistré mardi et mercredi près de 2.000 morts en 24 heures, alors également les pires bilans quotidiens dans le monde depuis le début de la pandémie. L'épicentre de l'épidémie américaine se situe à New York, l'Etat déplorant à lui seul plus de 7.800 morts et plus de 160.000 cas positifs.

    Les Etats-Unis sont depuis fin mars le pays comptant le plus de cas recensés d'infections, avec plus d'un quart des cas officiellement déclarés dans le monde. Les prévisions du nombre de morts aux Etats-Unis selon le modèle le plus cité (IHME), qui prend en compte la façon dont l'épidémie a évolué en Chine et en Europe, ont ces derniers jours été plusieurs fois revues à la baisse pour la première vague: de 93.000 à 82.000, puis à 60.000 décès.

  • Un nouveau paquet de mesures socio-économiques au menu d'un kern élargi

    Les principaux ministres du gouvernement fédéral et les présidents des dix partis soutenant les pouvoirs spéciaux accordés à l'exécutif de la Première ministre Sophie Wilmès se retrouvent ce samedi pour approuver différents textes d'arrêtés royaux visant à donner une base juridique à des mesures déjà annoncées pour combattre les effets de la pandémie de coronavirus.

    Les partenaires sociaux, réunis au sein du Groupe des 10 n'ont pas réussi mercredi à s'accorder sur une dizaine de propositions formulées par le gouvernement, auquel il reviendra donc de trancher. Le paquet soumis à ce conseil ministériel restreint ("kern") mais élargi aux dix présidents de partis portent principalement sur des mesures socio-économiques, a-t-on indiqué de source gouvernementale. Comme la suppression du plafond du nombre d'heures supplémentaires autorisées, l'augmentation du nombre d'heures que peuvent prester les étudiants, le recours à des migrants pour des travaux saisonniers et la possibilité de faire glisser du personnel d'un employeur à un autre en fonction des besoins les plus pressants.

    La ministre de l'Economie Nathalie Muylle a laissé entendre vendredi que la dégressivité des allocations de chômage - qu'elle propose de geler du 1er avril au 30 juin en raison de la crise liée au coronavirus - serait à l'ordre du jour de ce kern élargi, tout comme des mesures en faveur des artistes. Le report de la date des soldes au 1er août, une idée défendue par Mme Muylle (CD&V) et son collègue des Indépendants Denis Ducarme (MR) - et qui a le soutien des magasins de vêtements indépendants mais non de Comeos, la fédération du commerce - ne devrait en revanche pas être examiné samedi.

  • Le personnel des maisons de repos positif peut travailler en cas de pénurie de personnel

    Le personnel des maisons de repos testé positif au Covid-19 mais asymptomatique peut travailler en cas de pénurie de personnel, est-il stipulé dans une directive transmise vendredi soir à toutes les maisons de repos du pays. Cela ne pourra toutefois se faire que s'il y existe un service Covid isolé. Si les soignants présentent les moindres symptômes, ils doivent par contre rester chez eux, selon ce document publié sur le site de Sciensano.

    L'institut scientifique Sciensano a établi ces directives à la suite des premiers tests dans les maisons de repos et de soins. Un membre du personnel testé positif mais asymptomatique peut soit être écarté pendant une période de 7 jours, soit continuer à travailler si la disponibilité du personnel est réduite dans la maison de repos concernée. Cela ne peut toutefois se faire que moyennant le port d'un masque chirurgical et l'observation des mesures d'hygiène des mains et uniquement dans un service Covid.

    Cette personne est en outre tenue d'effectue un autocontrôle de l'apparition de symptômes et, si tel est le cas, applique les mesures pour une personne symptomatique. Lorsqu'un travailleur est testé positif et qu'il présente des symptômes, il n'y a par contre aucune exception. Il doit rester chez lui pendant sept jours et n'est pas autorisée à retourner sur son lieu de travail tant que la fièvre et les symptômes n'ont pas disparu pendant au moins trois jours. Ceux qui entrent ensuite en contact avec les résidents d'une maison de repos doivent encore porter un masque chirurgical pendant au moins quatorze jours.

  • Le coronavirus pourrait voyager jusqu'à 4 mètres d'un malade

    Le coronavirus contamine à la fois les surfaces et l'air à proximité des patients, et jusqu'à quatre mètres d'eux, selon une étude réalisée dans un hôpital de campagne de Wuhan. Une limite importante de l'étude est que le test employé permet de détecter la présence du virus, mais pas la quantité de virus viable. Autrement dit, ce n'est pas parce que le virus éjecté dans l'air par les éternuements ou respirations des patients peut voler jusqu'à quatre mètres, que ces particules seront en quantité suffisante pour infecter quelqu'un.

    Les chercheurs chinois ont réalisé des prélèvements dans un service de réanimation (15 patients) de l'hôpital de campagne Huoshenshan de Wuhan entre le 19 février et le 2 mars, ainsi que dans un service de soins généraux avec des malades moins graves (24 patients). Les prélèvements ont été faits sur les sols, les souris d'ordinateurs, les poubelles, les rambardes des lits, les masques des patients, les équipements de protection des soignants, les bouches d'aération, ainsi que dans l'air des chambres à plusieurs endroits.

    "Le coronavirus était largement distribué dans l'air et sur la surface d'objets dans les services de réanimation et de soins généraux, ce qui implique un risque potentiellement élevé de contamination pour les personnels soignants et les autres contacts proches", écrivent les chercheurs. Les zones les plus contaminées étaient près des patients en soins intensifs. Les objets les plus contaminés étaient les souris, suivies des poubelles et des lits et poignées de portes. Mais la moitié des semelles des chaussures du personnel soignant avait également des traces de virus.

  • Ce qu'il faut retenir de la journée d'hier

    • La pandémie de coronavirus a fait au moins 100.661 morts dans le monde, dont 70.245 (70%) en Europe, continent le plus touché. L'Italie est le pays au monde ayant enregistré le plus de morts (18.849), devant les Etats-Unis (17.925), l'Espagne (15.843) et la France (13.197). Depuis le début de la pandémie, 1.650.651 cas ont été déclarés dans le monde, dont plus de la moitié en Europe (857.233) et plus de 475.000 aux Etats-Unis, pays où la pandémie progresse le plus rapidement. Par ailleurs, le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé ce vendredi que le confinement national s'étendrait jusqu'au 3 mai. Il a qualifié la décision de "difficile mais nécessaire". En Allemagne, on a enregistré 266 décès supplémentaires ces dernières 24 heures pour atteindre 2.373 morts, soit la plus forte augmentation depuis le début de la pandémie chez nos voisins.
    • En Belgique, 462 personnes ont été hospitalisées au cours des dernières 24 heures. Au total, 5.610 lits sont occupés par des personnes atteintes du Covid-19, dont 1.278 en soins intensifs (-7 en un jour). 3.019 décès sont à déplorer depuis le début de l'épidémie en Belgique. 325 décès ont été notifiés au cours des dernières 24 heures en plus de 171 décès qui ont été à déplorer dans des maisons de repos en Flandre entre le 18 et le 31 mars compris. Soit un total de 496 décès supplémentaires par rapport au bilan de la veille.
    • Le comité de concertation, qui rassemble le gouvernement fédéral et les entités fédérées, a convenu de faire, en fonction des demandes des Régions, un appel accru à l'armée pour prêter main forte dans les maisons de repos et maisons de repos et de soins confrontées au coronavirus, avec une intervention - la troisième du genre - qui débutera ce samedi à Bruxelles.
    • En à peine une semaine, les banques belges ont reporté le remboursement des crédits hypothécaires de quelque 40.000 particuliers et de 46.000 crédits professionnels, annonce Febelfin ce vendredi soir. Cette suspension, dont les chiffres ont été arrêtés ce mercredi, concerne un volume de crédit total d’un milliard d’euros, ajoute-t-elle.
    • Une nouvelle taskforce a vu le jour dans la lutte contre le coronavirus en Belgique. La mission de ce groupe d'experts est de faire la clarté sur le port du masque. La Première ministre Sophie Wilmès a annoncé la mise sur pied de ce groupe de travail, jeudi, à la Chambre.
    • "La pression se maintient sur les entreprises et sur les entrepreneurs belges qui continuent d’endurer la crise du coronavirus, même si la perte du chiffre d’affaires est restée plus ou moins stable par rapport à la semaine précédente", indique l’Economic Risk Management Group (ERMG) qui chiffre le repli des ventes des entreprises du pays à -37% entre le 3 avril et le 9 février, contre -34% une semaine plus tôt.
    • Le secteur automobile a sorti les calculettes et ses conclusions sont alarmantes. Si le confinement et donc l'arrêt des activités hors urgences des concessionnaires et autres garagistes se poursuit jusqu'au 3 mai, les pertes totales du secteur s’élèveraient à 34 milliards d’euros, soit 20% du chiffre d'affaires annuel. Si les activités ne reprennent qu'en juin, on parle même d'un chute du chiffre d'affaires de 27% et d'un impact de 47 milliards d'euros.
  • Bonjour à toutes et à tous,

    Bienvenue dans ce live pour suivre en direct les dernières infos concernant le coronavirus.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés