Publicité

Coronavirus: pourquoi la Belgique se situe-t-elle au "top" mondial du nombre de décès?

En Belgique, les autorités sanitaires dénombrent 4.440 morts ce mercredi 15 avril. ©Photo News

Les autorités sanitaires dénombrent 4.440 morts depuis le début de la pandémie en Belgique. Ce nombre est particulièrement élevé si nous prenons en compte le nombre de morts par million d'habitants. Il nous mène d'ailleurs dans le "top mondial". Mais que révèlent exactement ces chiffres?

En Belgique, la manière dont nous calculons les décès nous porte à la place de numéro 1 mondial en ce qui concerne le nombre de morts par million d'habitants. Lors de la traditionnelle conférence de presse journalière tenue par les autorités sanitaires, une question s'est posée: n'est-il pas possible de revoir notre approche et de calculer le nombre de décès de la même manière qu'aux Pays-Bas et en Allemagne?

En effet, selon les chiffres publiés dans une carte blanche parue dans le journal Le Soir, avec ses 3.903 morts (chiffres de lundi), la Belgique occupait la deuxième place avec 337 décès par million d'habitants. Elle dépassait donc l'Italie avec 329 décès par million d'habitants... Seule l'Espagne, avec 374 décès par million d'habitants, se trouvait au-dessus. Ce jeudi, nous en sommes à 4.857 décès sur l'ensemble du territoire

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

"Le système avec lequel nous comptons le nombre de décès en Belgique a pour objectif de nous donner la meilleure vue sur la situation et de bien comprendre les défis auxquels nous faisons face", a répondu Emmanuel André, porte-parole interfédéral dans la lutte contre le Covid-19.

Il est vrai qu'en Belgique, nous comptabilisons à la fois les décès qui ont été confirmés par un test de laboratoire et les décès suspectés d'infection au Covid-19. Autrement dit, nous comptons les décès qui ont eu lieu dans le réseau hospitalier, mais aussi dans la communauté et particulièrement dans les maisons de repos. "Ces éléments-là peuvent nous distinguer par rapport à d'autres pays."

"Le système avec lequel nous comptons le nombre de décès en Belgique a pour objectif de nous donner la meilleure vue sur la situation et de bien comprendre les défis auxquels nous faisons face."
Emmanuel André
Porte-parole interfédéral dans la lutte contre le Covid-19

"Il est important de pouvoir évaluer la situation dans notre pays, mais aussi chez nos voisins afin de comprendre le niveau de contrôle dans ces différents pays, inévitablement en contact."

"Seulement" 2.252 décès comptabilisés

En Belgique, si nous prenons "seulement" le nombre de décès confirmés dans les hôpitaux, nous sommes à 2.252 décès comptabilisés. "Nous allons maintenir ce système de surveillance que nous pensons très complet. Et nous allons continuer à faire la part des choses entre les différentes catégories sous-jacentes à cette manière de compter", précisait Emmanuel André mercredi.

Mais ce jeudi, on apprenait que les ministres de la Santé estiment désormais qu'il faut revoir la méthode de comptage qui propulse la Belgique en tête des statistiques mondiales, ce qui nuit à sa réputation. Maggie de Block et ses huit homologues des entités fédérées ont décidé de demander un système d'enregistrement conforme pour éviter que les chiffres belges ne soient si haut et être ainsi comparables aux pays voisins. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité