1. Dossiers
  2. Coronavirus

De Croo pas opposé à l'application du "modèle danois" pour les aides aux entreprises

Le ministre des Finances, Alexander De Croo, n'exclut pas de conditionner l'aide publique aux entreprises touchées par la crise du coronavirus à des principes éthiques, alors que le PTB va déposer une proposition de loi pour refuser les aides d'État aux entreprises qui pratiquent l'évasion fiscale.
  • Merci de nous avoir suivi

    Ce direct est à présent terminé, merci de nous avoir suivi.

    Pour suivre l'actualité en continu ce mercredi, un nouveau live est disponible ici.

  • Ce qu'il faut retenir de la journée

    ► Plus de 18 millions de masques chirurgicaux ont été répartis et transmis aux différents services de soins, selon le dernier décompte effectué ce mardi soir par le cabinet du ministre Philippe De Backer. C'est quatre millions de plus que lors du précédent état des lieux, vendredi dernier. Près d'1,8 million de paires de gants ont été réparties. Concernant les masques FFP2 et FFP3, près de 900.000 ont été répartis sur un total de 50 millions commandés.

    ► Au cours des dernières 24 heures, 172 personnes ont été admises à l’hôpital. "Cela fait donc un certain nombre de jours que les hospitalisations sont sous la barre des 200, ce qui est un signe positif", note Emmanuel André, porte-parole du Centre de crise. 1.079 patients sont aux soins intensifs à ce jour, et 777 personnes nécessitent une assistance respiratoire. 170 personnes sont décédées. Au total, 5.998 personnes sont décédées en Belgique depuis le début de l'épidémie. 

    ► L'épidémie de Covid-19 a tué 20.796 personnes en France depuis début mars, dont 531 décès enregistrés depuis lundi, mais la pression sur les hôpitaux continue progressivement à s'alléger, a annoncé le directeur général de la Santé français. En Italie, le nombre de malades du Covid-19 a baissé ce mardi pour le deuxième jour consécutif, selon le bilan officiel, qui fait état de 107.709 malades, soit 528 de moins que la veille. L'Italie a toutefois enregistré 534 décès, ce qui porte le total de morts à 24.648.

    ► Le ministre des Finances, Alexander De Croo, n'a pas d'objection à conditionner l'aide publique aux entreprises touchées par la crise du coronavirus à des principes éthiques, alors que le PTB va déposer une proposition de loi pour refuser les aides d'État aux entreprises qui pratiquent l'évasion fiscale ou sont basées dans des paradis fiscaux.

    ► Un prolongement de la mesure du revenu de remplacement (droit passerelle) sera proposé au gouvernement par Denis Ducarme, le ministre des Indépendants, à l'occasion du Conseil des ministres de vendredi. Initialement prévue pour les mois de mars et avril, la mesure pourrait donc être prolongée en mai.

    ► Tous les patients présentant des symptômes grippaux devront être testés au coronavirus dans le cadre de la stratégie de déconfinement, a affirmé le ministre Philippe De Backer sur Radio 1 (VRT). Dans le cadre du déconfinement, le testing sera primordial. 

    ► La confiance des consommateurs s'est effondrée en avril, indique, ce mardi, la Banque Nationale de Belgique (BNB). Il s'agit de la plus forte variation mensuelle jamais enregistrée (une baisse de 17 points).

     Le secteur de la distribution "non alimentaire" souffre. À l'arrêt depuis le début du confinement, il perd chaque jour 139 millions d'euros, selon les chiffres de Comeos. Pour le seul secteur de la mode, cette perte est de 23,4 millions d'euros par jour.

    ► En Wallonie, les 10.315 premiers paiements aux entreprises et indépendants éligibles pour l'indemnité régionale dans le cadre de la crise du coronavirus ont été effectués, assure mardi le ministre wallon de l'Economie, Willy Borsus.

     ►Dans une lettre ouverte publiée mardi, le directeur général de Bozar, Paul Dujardin, plaide pour un soutien massif des autorités à l'égard du secteur de la culture. Sans cette aide, le secteur ne survivra pas à la crise du coronavirus, d'après M. Dujardin, qui demande l'établissement d'un plan de sortie.

    ► Le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton a indiqué qu'il s'attendait à ce que l’espace Schengen reste fermé jusqu'à l’été en raison du coronavirus. Raison pour laquelle le commissaire Breton souhaite que tous les états-membres de l’UE puissent avoir le même accès au financement et au crédit. >> Lire Du déconfinement à la réforme, l'Europe planche sur l'avenir du tourisme

    ► L'OMS appelle à une levée progressive du confinement. Les mesures de confinement ont prouvé leur efficacité, selon l'organisation sanitaire, et les populations doivent se préparer à s'adapter à de nouvelles façons de vivre afin de pouvoir contrôler le coronavirus.

    ► Presque 60 millions de travailleurs européens, soit plus d'un quart, pourraient voir leur emploi affecté par le confinement imposé dans la plupart des pays européens, entre baisse des salaires et licenciements, selon une étude du cabinet McKinsey mardi.

    ► Le voyagiste TUI Belgium a décidé d'annuler tous ses séjours en avion et ses vols TUI fly pour une semaine de plus, soit jusqu'au 17 mai.

    ► L'Autriche va assouplir davantage les mesures en vigueur pour freiner la propagation du coronavirus en autorisant le 15 mai la réouverture des restaurants et des lieux de culte, a annoncé mardi le chancelier Sebastian Kurz.

  • Plus de 18 millions de masques chirurgicaux répartis, selon De Backer

    Plus de 18 millions de masques chirurgicaux ont été répartis et transmis aux différents services de soins, selon le dernier décompte effectué ce mardi soir par le cabinet du ministre Philippe De Backer en charge de la gestion du matériel destiné à lutter contre le coronavirus. C'est quatre millions de plus que lors du précédent état des lieux, vendredi dernier. Près d'1,8 million de paires de gants ont été réparties.

    Concernant les masques FFP2 et FFP3, près de 900.000 ont été répartis sur un total de 50 millions commandés. Selon le cabinet, les hôpitaux indiquent disposer d'un stock suffisant de médicaments. "A l'heure actuelle, il n'y a donc aucune pénurie."

  • La fédération néerlandaise de foot envisage un arrêt définitif de la saison

    La Fédération néerlandaise de football (KNVB) a annoncé ce mardi son intention d'arrêter la saison, sous réserve de consultations avec l'UEFA, après la décision du gouvernement de prolonger l'interdiction d'évènements majeurs jusqu'au 1er septembre en raison de la pandémie de Covid-19.

    "La commission du football professionnel a l'intention de ne pas continuer à jouer la compétition 2019/20. La KNVB consultera l'UEFA, après quoi une décision sera prise", a fait savoir la Fédération dans un communiqué, précisant que les clubs et les parties concernées se réuniront à ce sujet vendredi. Plus tôt dans la journée, l'UEFA avait toutefois émis une "forte recommandation" en vue d'achever les compétitions nationales.

    La Belgique a, elle aussi, l'intention d'arrêter la saison de football. La décision sera prise après le Conseil national de sécurité qui se tient ce vendredi.

  • Les Pays-Bas annoncent la réouverture à temps partiel des écoles primaires le 11 mai

    Le gouvernement néerlandais a annoncé ce mardi la réouverture à partir du 11 mai des écoles primaires, fermées depuis la mi-mars, assouplissant pour la première fois les mesures prises dans le secteur de l'éducation pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

    Les élèves de l'enseignement primaire pourront reprendre leurs cours "à temps partiel", a déclaré le Premier ministre néerlandais Mark Rutte lors d'une conférence de presse.

  • 20.796 morts en France, +531 décès en 24 heures

    L'épidémie de Covid-19 a tué 20.796 personnes en France depuis début mars, dont 531 décès enregistrés depuis lundi, mais la pression sur les hôpitaux continue progressivement à s'alléger, a annoncé le directeur général de la Santé français.

    Au total, 12.900 personnes sont décédées à l'hôpital, soit 387 de plus depuis lundi, et 7.896 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux (+144), a déclaré Jérôme Salomon lors de son point presse quotidien. Mais le nombre de personnes hospitalisées et en réanimation poursuit sa lente décrue.

  • FNG (Brantano) reporte la publication de ses résultats

    Le groupe d'habillement coté FNG, maison mère de Brantano, a reporté la publication de ses résultats jusqu'à nouvel ordre en raison de retards dans les travaux d'audit dus à la crise du coronavirus, a-t-il indiqué ce mardi.

    Les résultats étaient attendus le 28 avril. L'assemblée générale du 29 mai a également été reportée sine die.

  • 2.503.429
    cas
    Au moins 2.503.429 cas d'infection, parmi lesquels 172.551 décès, ont été recensés, notamment en Europe, continent le plus touché avec 1.230.522 cas et 108.797 décès, ainsi qu'aux Etats-Unis (788.920 cas, dont 42.458 décès), pays où la pandémie progresse actuellement le plus rapidement.

  • L'UEFA met la pression pour achever la saison

    L'UEFA (Union européenne de football) a émis mardi une "forte recommandation" en vue d'achever les compétitions nationales suspendues à cause du coronavirus, sans toutefois officialiser un calendrier ferme de reprise des championnats et des Coupes d'Europe. "Une variété d'options concernant le calendrier" des compétitions nationales et européennes de clubs a été présentée mardi midi lors d'une réunion téléphonique avec les 55 fédérations membres, indique l'UEFA dans un communiqué. La presse a évoqué ces derniers jours la possibilité de terminer les championnats nationaux au début de l'été et d'achever la Ligue des champions au mois d'août.

    Selon l'UEFA certains "cas spéciaux" seront étudiés une fois que des lignes directrices concernant la participation aux compétitions européennes pour les championnats annulés auront été développées", précise l'UEFA dans son communiqué. Sans le citer, l'UEFA fait allusion au championnat belge. Le conseil d'administration de la Pro League belge avait proposé début avril de ne pas aller au bout de la saison, arrêtée depuis la mi-mars après 29e journées, au grand mécontentement de l'UEFA. 

    Jeudi, l'UEFA se réunira par visioconférence pour "faire le point de la situation". Le lendemain, le Conseil national de sécurité belge se réunira lui aussi. En fonction de ces deux réunions, l'assemblée générale de la Pro League devrait prendre lundi une position sur la poursuite ou non du championnat.

  • De Croo pas opposé à l'application du "modèle danois" pour les aides aux entreprises

    Le ministre des Finances, Alexander De Croo, n'a pas d'objection à conditionner l'aide publique aux entreprises touchées par la crise du coronavirus à des principes éthiques, alors que le PTB va déposer une proposition de loi pour refuser les aides d'État aux entreprises qui pratiquent l'évasion fiscale ou sont basées dans des paradis fiscaux. 

    De Croo (Open Vld) était interrogé en commission des Finances de la Chambre sur les mesures prises par le gouvernement pour combattre les effets économiques de la pandémie de Covid-19. Plusieurs députés - écologistes et socialistes ainsi que du Vlaams Belang et du PTB - ont fait référence dans leurs interventions au "modèle danois". Le gouvernement de la Première ministre sociale-démocrate danoise Mette Frederiksen a décidé d'exclure les entreprises enregistrées dans des paradis fiscaux des dispositifs d'aide mis en œuvre face à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus - une première dans le monde.

    De Croo a fait référence à un projet de loi qui doit être discuté à la Chambre la semaine prochaine et qui contient déjà une clause de conditionnalité. Ce texte prévoit la possibilité de différer le paiement anticipé de l'impôt sur les sociétés sans pénalité. Il a précisé que les entreprises qui souhaitent en bénéficier seront soumises à des conditions concernant le paiement de dividendes, la réduction de capital et l'achat d'actions propres. Le ministre a ajouté n'avoir aucun problème à faire un lien avec les paradis fiscaux, tout en prévenant que ce n'est pas toujours évident.

    Il a cité l'exemple des entreprises économiquement actives au Panama, un pays répertorié comme étant un paradis fiscal. "Il n'est pas si facile de tout préciser complètement. Je n'ai aucun problème avec le principe lui-même, mais dans la pratique, cela n'est pas toujours évident", a-t-il déclaré.

  • Le nombre de malades continue de baisser en Italie

    Le nombre de malades du Covid-19 a baissé ce mardi en Italie pour le deuxième jour consécutif, selon le bilan officiel, qui fait état de 107.709 malades, soit 528 de moins que la veille. L'Italie a toutefois enregistré 534 décès, ce qui porte le total de morts à 24.648. "Le virus est encore parmi nous, un peu moins fort, mais il est là", a mis en garde plus tôt dans la journée le haut-commissaire du gouvernement pour la gestion de la crise du coronavirus, Domenico Arcuri, alors que le Premier ministre Giuseppe Conte a annoncé qu'il dévoilerait "avant la fin de cette semaine" son plan de sortie progressive du confinement, en vigueur depuis le 9 mars et qui s'achève le 3 mai.

    "J'aimerais pouvoir dire +rouvrons tout+. Tout de suite. On redémarre demain matin", a écrit Conte dans un long message sur son compte Facebook. "Mais une telle décision serait irresponsable. Elle ferait monter la courbe de contagion de façon incontrôlée et rendrait vains tous les efforts que nous avons faits jusqu'à présent". Un messsage martelé également par M. Arcuri: "Il ne faut pas prendre de décisions hâtives, nous devons être encore plus conscients (des risques) et responsables".

  • Le FRMH-UMons a redistribué près de 75.000 euros pour la lutte contre le Covid-19

    Près de 75.000 euros ont été récoltés grâce à l'appel aux dons lancé le 21 mars par le Fonds pour la Recherche médicale dans le Hainaut (FRMH-UMons) dans le cadre de la crise du coronavirus. Les dons ont notamment été redistribués aux hôpitaux locaux. Les six groupes hospitaliers partenaires du FRMH, soit le CHU Ambroise Paré, le CHU Charleroi, le GHDC, le CHU Tivoli, EpiCURA et le Groupe Jolimont, ont pu bénéficier jusqu'à présent de 63.000 euros qui ont jusqu'ici essentiellement servi à l'acquisition de matériel, notamment un respirateur, des masques FFP2, des lunettes et des blouses de protection, l'aménagement d'une salle de réanimation, du matériel médical et de ventilation ainsi que des tablettes pour vidéocalls pour les patients.

    Le FRMH est également intervenu auprès du Fablab de Mons à hauteur de 8.000 euros pour l'achat de matériel nécessaire à la confection de visières de protection. Ces visières sont distribuées gratuitement au personnel soignant et de sécurité de la région montoise et alentours. Une aide de 5.000 euros a, par ailleurs, été accordée par le FRMH pour la poursuite de l'étude de recherche européenne coordonnée par les professeurs Saussez et Lechien (UMons), relative à l'anosmie comme symptôme important de l'infection au virus Covid-19.

  • Pays-Bas: les écoles primaires rouvriront leurs portes le 11 mai

    Aux Pays-Bas, le gouvernement a décidé de rouvrir les écoles primaires dès le 11 mai, rapporte mardi RTL Nieuws. Les mesures relatives aux sports pour les enfants et les jeunes seront également assouplies. La question de savoir si les établissements rouvriront leurs portes à de petits groupes ou par étapes doit être résolue par les organisations de coordination des écoles en consultation avec le ministère de la Santé.

  • L'Ancienne Belgique fait l'impasse sur deux festivals cet été à Bruxelles

    L'Ancienne Belgique n'organisera pas ses festivals habituels de la dernière semaine d'août, a indiqué mardi le lieu de concert bruxellois. "Le Conseil national de sécurité a récemment décidé que les événements de masse ne sont pas autorisés en Belgique avant le 31 août 2020", indique l'AB. "Nous soutenons pleinement cette décision. C'est pourquoi l'équipe de l'AB a décidé de mettre 'Boterhammen in het Park' et 'Feeërieën' en pause pendant un an."

  • Les statistiques belges des décès, un "problème" pour le secteur touristique flamand

    La manière dont la Belgique comptabilise et communique ses décès liés à la pandémie de Covid-19 sera, à terme, problématique pour le tourisme dans le Plat pays, a estimé mardi la ministre flamande du Tourisme, la N-VA Zuhal Demir, face aux élus du parlement flamand. Selon elle, l'idée se répand que la Belgique est un pays à haut risque. 

  • Une proposition d'ici au 29 pour encadrer en Flandre les visites en maison de repos

    La taskforce régionale compétente va proposer la semaine prochaine un cadre pour réglementer en Flandre les visites dans les maisons de repos et les structures d'hébergement pour jeunes ou pour personnes handicapées, a précisé mardi au parlement flamand le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke.

  • Les recyparcs de la zone Hygea rouvriront aussi mercredi

    L'intercommunale Hygea rouvrira onze de ses recyparcs à partir de mercredi après-midi, uniquement pour les déchets verts dans un premier temps. Elle rejoint ainsi ses homologues Ipalle, inBW, Tibi et Bep, qui ont déjà annoncé leur réouverture en début de semaine. Les recyparcs de Baudour, Binche, Colfontaine, Dour, Erquelinnes, Frameries, Jurbise, Morlanwelz, Obourg, Seneffe et Soignies reprendront donc leurs activités et accueilleront les citoyens du mardi au vendredi entre 12h et 17h.

  • TUI annule tous les séjours en avion jusqu'au 17 mai

     Le voyagiste TUI Belgium a décidé d'annuler tous ses séjours en avion et ses vols TUI fly pour une semaine de plus, soit jusqu'au 17 mai, a annoncé mardi l'entreprise. Les voyages en voiture et city-trips restent eux suspendus jusqu'au 10 mai pour l'instant. La situation est réévaluée chaque semaine sur base des décisions du gouvernement, précise le voyagiste. 

  • 828 décès au Royaume-Uni, 17.337 au total

    828 décès
    en 24 heures
    Les décès provoqués par le nouveau coronavirus sont repartis à la hausse au Royaume-Uni, avec 828 morts supplémentaires à l'hôpital, selon un bilan publié mardi par le ministère de la Santé. Le pays dénombre désormais 17.337 morts au total et 129.044 contaminations.

  • La Sabam étend son initiative de solidarité aux commerces

    La Sabam a décidé de soutenir les commerces contraints de garder portes closes en raison de la crise du coronavirus, a-t-elle annoncé mardi dans un communiqué. La société des auteurs, compositeurs et éditeurs a convenu avec les fédérations de PME - l'UCM et l'Unizo - d'une contribution correspondant à une réduction d'un mois de droits d'auteur sur la facture Unisono. Une telle action avait déjà été annoncée précédemment en faveur de l'horeca.

  • Pour plus d'un demi-million d'euros de bons à valoir dans l'horeca déjà écoulés

    L'action de solidarité "horecacomeback", lancée le 3 avril, a permis au secteur d'engranger plus d'un demi-million d'euros en bons à faire valoir après la crise, a indiqué mardi la plate-forme dans un communiqué. L'initiative a entre-temps été étendue au Luxembourg.

  • Le directeur de Bozar plaide pour un plan de sortie dédié au secteur culturel

    Dans une lettre ouverte publiée mardi, le directeur général de Bozar, Paul Dujardin, plaide pour un soutien massif des autorités à l'égard du secteur de la culture. Sans cette aide, le secteur ne survivra pas à la crise du coronavirus, d'après M. Dujardin, qui demande l'établissement d'un plan de sortie.

    "Le confinement dû au coronavirus a touché de plein fouet de nombreux secteurs, mais le coup est particulièrement dur pour celui de la culture", écrit le directeur de Bozar. "Ce secteur représente 4,2% du PIB de l'Union européenne. La fermeture de musées et des salles de concert et l'interruption des productions de films et séries télévisées ont un impact sur d'autres secteurs également."

  • Les médecins généralistes prêts à tester massivement... s'ils sont suffisamment protégés

    L'Association belge des syndicats médicaux (ABSyM) appelle mardi à une concertation urgente avec le gouvernement fédéral afin d'organiser le dépistage massif de la population par les médecins généralistes. Si ceux-ci sont prêts à assumer leur rôle dans la stratégie de déconfinement, l'ABSyM souligne qu'ils ne disposent pas encore de suffisamment de matériel, que ce soit pour les tests ou pour leur protection.

    Selon l'ABSyM, "l'augmentation de la capacité de tester est l'une des principales lignes de force de la stratégie de sortie que le Conseil national de sécurité annoncera vendredi". L'association des syndicats médicaux souligne que le ministre Philippe De Backer a d'ailleurs confirmé qu'il sera fait appel aux médecins généralistes pour administrer les tests de dépistage.

  • Vandaliser les antennes GSM est "irresponsable" en plein confinement

    Le régulateur fédéral des télécommunications (IBPT) a décidé de flouter la carte des antennes GSM dans le pays, après qu'un mât de téléphonie mobile a été vandalisé en Flandre le week-end dernier. "Les dommages portés aux équipements mobiles sont particulièrement irresponsables durant cette période de confinement que nous connaissons", souligne l'institut mardi dans un communiqué. 

  • Le secteur des piscines s'attend à une explosion des commandes en 2020

    Au cours des trois premiers mois et demi de l'année, les constructeurs de piscines ont enregistré une hausse de 21% de leurs carnets de commandes, après une hausse record de 27% des ventes en 2019. "Le secteur ne sait pourtant pas s'il pourra faire face à ce nouvel afflux de commandes", souligne mardi la Confédération Construction.

    "Les circuits logistiques d'Espagne, de France et d'Italie ont été très durement touchés par la crise. Or nombre de produits (carrelage, entretien, etc.) proviennent de ces pays", explique Patrice Dresse, directeur général du Groupement des entreprises générales de construction de piscines.

  • Le marathon de Berlin prévu en septembre annulé

    Le marathon de Berlin prévu le 27 septembre est annulé. En cause, une décision que le gouvernement allemand doit prendre mardi et qui prolonge l'interdiction de toutes les manifestations en Allemagne de plus de 5.000 personnes jusqu'au 24 octobre.

  • L'équipe cycliste Ineos va distribuer du gel désinfectant aux centres de soins belges

    En pleine lutte contre le coronavirus, Ineos a produit des millions de gels désinfectants pour les mains. Le géant britannique de la chimie les distribue gratuitement aux centres de soins européens et fait également appel à l'équipe cycliste sponsorisée par l'entreprise. Les livraisons ont débuté mardi dans les provinces d'Anvers et de Namur. Pour la Belgique, Servais Knaven, le directeur sportif d'Ineos, a soutenu l'action. 

  • Des survêtements de protection pour le personnel soignant conçus au FabLab de l'ULB

    Deux étudiants ainsi qu'un ingénieur diplômé de l'Université libre de Bruxelles ont conçu, au sein du FabLab de l'institution, des tabliers de protection destinés au personnel soignant, afin de répondre à la pénurie de blouses protectrices. La production doit démarrer cette semaine, indique mardi l'ULB.

    Le projet a démarré il y a trois semaines lorsqu'un professeur de l'École polytechnique de Bruxelles a reçu un appel de l'hôpital Erasme lui signalant un manque de blouses de protection à usage unique. Deux étudiants ont alors été chargés de chercher une solution à cette pénurie.

  • Indemnités wallonnes aux entreprises: les 10.300 premiers paiements ont été effectués

    En Wallonie, les 10.315 premiers paiements aux entreprises et indépendants éligibles pour l'indemnité régionale dans le cadre de la crise du coronavirus ont été effectués, assure mardi le ministre wallon de l'Economie, Willy Borsus. Pour rappel, la Wallonie a constitué un fonds extraordinaire de 233 millions d'euros afin de mettre en place une indemnité compensatoire unique de 5.000 euros pour les entreprises fermées ou à l'arrêt à la suite des décisions du Conseil national de sécurité. 

    La plate-forme pour introduire cette demande d'aide a été lancée le 27 mars dernier. Depuis, quelque 52.000 dossiers ont été rentrés, d'après les autorités régionales.

    Selon le ministre, 31.411 dossiers font toutefois l'objet d'une demande de renseignements complémentaires adressée aux demandeurs.

  • Les Pays-Bas enregistrent 165 décès supplémentaires

    3.196
    décès
    Les Pays-Bas ont enregistré ces dernières 24 heures 165 décès supplémentaires portant ainsi le nombre officiel de décès dus au coronavirus à 3.196. Il y a également 118 nouvelles hospitalisations. Depuis le début de l'épidémie, 9.897 personnes ont ainsi été admises à l'hôpital.

  • À nouveau des prix de l'électricité négatifs

    Les prix de l'électricité étaient encore négatifs sur le marché à court terme (day-ahead markt). Il est très rare que des prix sous zéro se manifestent en semaine. Un soleil généreux, des bonnes bourrasques de vent et des centrales nucléaires opérationnelles, autant de facteurs conjugués à la faible demande en électricité des entreprises entraînent des prix de l'électricité à la baisse. Ceux-ci seront même négatifs sur le marché à court terme.

  • Les Ardentes reportées à l'été 2021

    Le festival liégeois Les Ardentes a annoncé mardi, via sa page Facebook, le report de l'édition 2020 à l'année prochaine. Les organisateurs avaient un temps envisagé de déplacer l'événement au mois de septembre, mais ont finalement dû se contraindre à l'annulation du rendez-vous musical de la Cité ardente cette année.

  • L'Union des villes et communes wallonnes appelle le Fédéral à distribuer des masques

    L'Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW) a demandé à la Première ministre de mettre en place une ou plusieurs productions nationales de masques et d'en assurer une distribution gratuite pour l'ensemble des citoyens belges, a-t-elle indiqué mardi. "Les villes et communes seront présentes à vos côtés pour contribuer à leur distribution, en seconde ligne, vers le public fragilisé; la première ligne de distribution pouvant être assurée par BPost, par exemple", écrit l'UVCW.

  • Selon une étude, le confinement pourrait affecter un quart des emplois en Europe

    Presque 60 millions de travailleurs européens, soit plus d'un quart, pourraient voir leur emploi affecté par le confinement imposé dans la plupart des pays européens, entre baisse des salaires et licenciements, selon une étude du cabinet McKinsey mardi.

    La pandémie de nouveau coronavirus pourrait "presque doubler le taux de chômage européen dans les prochains mois", estime le cabinet de conseil américain, pour qui l'évolution de la situation sur le marché de l'emploi dépendra de "l'efficacité de la réponse de santé publique" au coronavirus, et des réponses publiques aux conséquences économiques du confinement en Europe. 

  • L'Autriche assouplit encore les mesures de confinement

    L'Autriche va assouplir davantage les mesures en vigueur pour freiner la propagation du coronavirus en autorisant le 15 mai la réouverture des restaurants et des lieux de culte, a annoncé mardi le chancelier Sebastian Kurz.

    L'Autriche a été l'un des premiers pays de l'Union européenne à dévoiler au début du mois un plan de déconfinement avec la réouverture la semaine dernière des commerces de moins de 400 mètres carrés, des magasins de bricolage et des jardineries. Le 1er mai, ce sera au tour des coiffeurs, des magasins de plus grande taille et des centres commerciaux.

    En ce qui concerne les établissements scolaires, le gouvernement avait déjà annoncé la reprise des cours début mai pour le dernier niveau du secondaire et le chancelier a précisé ce mardi que les cours reprendraient progressivement pour les autres à partir du 15 mai.  

  • Les étudiants en médecine pas psychologiquement prêts aux examens à distance

    Les étudiants en médecine et en dentisterie ont vu leur quotidien chamboulé, à l'instar de tous les étudiants, par la crise sanitaire liée au coronavirus. Cours à distance, stages reportés, examens à distance... Rien ne se passe comme prévu. Certains ont en outre aidé la première ligne de soins à faire face à l'épidémie de Covid-19. La majorité d'entre eux ne se sentent pas psychologiquement prêts aux évaluations à distance, selon un sondage réalisé par le Comité interuniversitaire des étudiants en médecine (Cium) et diffusé mardi.

  • Le bilan belge des dernières 24 heures

    • Au cours des dernières 24 heures, 172 personnes ont été admises à l’hôpital. "Cela fait donc un certain nombre de jours que les hospitalisations sont sous la barre des 200, ce qui est un signe positif", note Emmanuel André, porte-parole du Centre de crise.

    • 107 personnes ont pu quitter l'hôpital. Actuellement, 4.976 personnes sont hospitalisées

    1.079 patients sont aux soins intensifs à ce jour, et 777 personnes nécessitent une assistance respiratoire

    • Ces dernières 24 heures, 170 personnes sont décédées, dont 106 en Flandre, 36 en Wallonie et 28 à Bruxelles. 89 décès ont eu lieu dans les hôpitaux et 80 dans les maisons de repos.

    • Au total, 5.998 personnes sont décédées en Belgique depuis le début de l'épidémie, dont 47% en milieu hospitalier et 52% dans les maisons de repos et de soins. Les décès à l’hôpital sont tous des cas confirmés. Les décès ayant eu lieu dans des maisons de repos et de soins concernent des cas confirmés (4,0%) ou des cas suspects (96%).

    40.956
    Cas confirmés en Belgique
    Le lundi 20 avril, 973 nouveaux cas ont été rapportés. 389 patients résident en Flandre, 511 en Wallonie et 60 à Bruxelles. Nous n’avons pas d’information concernant le lieu de résidence des 13 dernières personnes. Le nombre total de cas confirmés s’élève à 40.956.

      

  • Le PS veut ouvrir le débat des dividendes aux actionnaires des entreprises aidées

    Le PS s'apprête à déposer une proposition de résolution pour conditionner à des règles éthiques et de bonne gouvernance l'octroi d'aides publiques aux entreprises dans le cadre de la crise du cononavirus, a indiqué son chef de groupe à la Chambre Ahmed Laaouej.

    "Les mesures de soutien et les aides financières aux entreprises sont essentielles pour amortir le choc économique causé par les mesures sanitaires, mais le déficit ainsi créé représente un effort gigantesque demandé aux finances publiques, et donc à la solidarité. Chaque euro compte donc. Le monde économique doit renvoyer l'ascenseur en respectant des règles éthiques et de bonne gouvernance."
    Ahmed Laaouej
    Chef du groupe PS à la Chambre

    Le PS demande aussi de ne pas accorder d'aides publiques aux entreprises qui ont des relations financières avec des paradis fiscaux, d'interdire l'octroi de ces aides aux entreprises condamnées pour fraude fiscale ou sociale au cours des trois dernières années, de prévoir la récupération du montant des aides si des entreprises distribuent des bonus en plus de la rémunération fixe à leurs dirigeants pour l'année 2020, etc. Sont visées également les entreprises qui ont procédé, dans les deux années qui précèdent, à des licenciements "qui ne sont pas justifiés par une nécessité économique mais par la volonté de distribuer des dividendes plus importants aux actionnaires".  

  • Les déchéances du droit de conduire suspendues

    En raison des circonstances exceptionnelles liées à la crise du coronavirus, les déchéances du droit de conduire ne sont plus notifiées pour le moment, sauf si elles ont été prononcées pour incapacité physique ou psychique, a précisé le Collège des procureurs généraux dans une circulaire.

    Afin de permettre à certaines personnes de régulariser leur situation tout en limitant les contacts, la circulaire précise plusieurs mesures de circulation routière à appliquer pendant la crise. Les centres d'examens étant fermés, les personnes qui n'ont plus le droit de conduire et doivent présenter un examen pour reprendre le volant ne peuvent actuellement pas le passer. Quant aux personnes qui ont échoué à cet examen, elles ne récupéreront pas non plus leur permis.

    Par ailleurs, aucun nouveau dossier ne sera ouvert pour des personnes condamnées à l'éthylotest antidémarrage, qui mesure le taux d'alcoolémie du conducteur avant de démarrer. Les effectifs qui suivent ces dossiers sont en effet réduits et les contacts entre la police et ces personnes doivent, en outre, se limiter au strict minimum.

      Le retrait de permis n'aura lieu que dans les cas les plus graves, lorsque le conducteur menace la sécurité publique - par exemple, s'il conduit en état d'ivresse, après avoir consommé de la drogue ou s'il fait demi-tour sur l'autoroute.  

  • Jannie Haek (Loterie Nationale): "La crise démontre le rôle du hasard sur nos vies"

    Pour Jannie Haek, la crise du coronavirus démontre qu'il faut "oser intégrer l’incertitude dans ses plans pour le futur". Mi-sérieux, mi-plaisantin, le patron de la Loterie Nationale confronte sa théorie sur le hasard à la crise pandémique, pour conclure que la seconde confirme la première. Ce qui ne l’empêche pas de diriger ses troupes à un rythme de téléconférences élevé.

  • L'OMS rejette les théories d'une manipulation de laboratoire

    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a assuré que, selon tous les éléments disponibles, le nouveau coronavirus est d'origine animale et il ne s'agit pas d'une manipulation de laboratoire. "Toutes les preuves disponibles suggèrent que le virus a une origine animale et qu'il n'est pas le résultat d'une construction ou d'une manipulation dans un laboratoire ou ailleurs", a déclaré la porte-parole de l'OMS lors d'un point de presse. "Il est probable que le virus soit d'origine animale", a-t-elle souligné.

    Si les modalités de franchissement de la barrière des espèces jusqu'à l'homme ne sont pas encore éclaircies, il y a "certainement" eu un hôte animal intermédiaire, a-t-elle ajouté.

    Le message de l'OMS est une réponse aux médias américains qui ont rapporté la semaine dernière que le laboratoire P4 de l'Institut de virologie de Wuhan - fruit d'un accord conclu en 2004 entre Paris et Pékin sur la prévention et la lutte contre les maladies infectieuses - pourrait être à l'origine de l'émergence du nouveau coronavirus. Le président des Etats-Unis Donald Trump a déclaré samedi que son administration menait une enquête pour tenter de déterminer l'origine du virus et ses modalités de propagation, en prévenant que la Chine devrait faire face à des conséquences s'il s'avérait qu'elle avait été "sciemment responsable" de la pandémie actuelle. 

  • Test Achats demande un plafonnement des prix des gels hydroalcooliques et des masques

    Test Achats a collecté, en trois semaines, plus de 200 signalements de consommateurs se disant victimes d'arnaques ou d'abus en lien avec l'épidémie de coronavirus. Une bonne moitié de ces abus porte sur des hausses de prix du matériel de protection (masques et gels hydroalcooliques) ou des denrées alimentaires et biens de première nécessité, indique l'organisation de défense des consommateurs, qui plaide pour un plafonnement des prix des masques et des gels.

    "Plus de la moitié des signalements reçus portent sur des achats en pharmacies, tout le reste des signalements découlent d'achats sur des sites tels que Bol.com, Facebook ou même dans des supermarchés."
    Test Achats

    Selon l'organisation, les prix maximaux des gels désinfectants signalés sont jusqu'à 2,5 fois supérieurs aux prix moyens actuels du marché. "Ainsi, un consommateur a signalé avoir payé 19,45 euros pour 250 ml de gel hydroalcoolique vendu en officine", illustre Test Achats. Il en va de même pour les masques. Des consommateurs ont signalé des prix allant jusqu'à 15 euros/pièce pour un masque de type FFP2 (contre 5,69 euros en moyenne) et des abus similaires concernant les masques chirurgicaux.

  • Les magasins de décoration et peinture demandent à pouvoir également rouvrir leurs portes

    La Fédération IVP-Coatings, qui regroupe les magasins de décoration et de peinture, demande au gouvernement de lever les ambiguïtés relatives au décret ministériel du 17 avril 2020 et de préciser que les grossistes en peinture, les magasins de décoration et peinture sont également autorisés à rouvrir aux particuliers, à condition que les règles relatives à la "distanciation sociale" soient respectées.

    La récente réouverture des magasins de bricolage, "qui proposent également une gamme de peinture, entraîne une concurrence déloyale à l'égard des nombreux grossistes en peinture, magasins de décoration et magasins de peinture de notre pays", souligne IVP-Coatings. 

    Même demande du côté des vélocistes. Le Gracq, Traxio et Fietserbond réclament aussi l'assouplissement des règles. Une mesure qui s'avérera tout aussi bénéfique durant la période de crise que pour anticiper le déconfinement, selon les représentants de la profession et ceux des usagers cyclistes. Au moment d'entrer en confinement, le Gracq, Traxio et le Fietsersbond s'étaient félicités que les spécialistes de la vente et de la réparation des cycles puissent être autorisés à poursuivre les réparations d'urgence. Mais alors que le gouvernement a autorisé certains commerces à rouvrir leurs portes pour rendre le confinement "plus soutenable", ils ne comprennent pas que les vélocistes ne soient pas concernés par cette mesure.

  • Les pertes des commerces non-alimentaires sont chiffrées

    Le secteur de la distribution "non alimentaire" souffre. À l'arrêt depuis le début du confinement, il perd chaque jour 139 millions d'euros, selon les chiffres de Comeos. Pour le seul secteur de la mode, cette perte est de 23,4 millions d'euros par jour.

    Lire notre ici notre article

    139 millions €
    La perte quotidienne du secteur non-alimentaire
    Le commerce non-alimentaire perd chaque jour quelque 139 millions d'euros depuis l'entrée en vigueur des mesures de confinement et de sécurité liées à la pandémie de coronavirus, chiffre la Fédération du commerce et des services Comeos. Une situation "absolument catastrophique" pour son CEO Dominique Michel, qui propose de rouvrir les magasins qui sont capables de respecter les critères de santé publique.

  • Plus de 21.000 décès et 204.000 cas en Espagne

    L'épidémie due au coronavirus a fait 430 morts de plus en 24 heures en Espagne, où 3.968 cas supplémentaires ont été diagnostiqués, ce qui porte le total à 21.282 décès et 204.178 cas. La veille, 399 nouveaux décès avaient été signalés. 

  • La confiance des consommateurs s'effondre en avril

    La confiance des consommateurs s'est effondrée en avril, indique, ce mardi, la Banque Nationale de Belgique (BNB). Il s'agit de la plus forte variation mensuelle jamais enregistrée (une baisse de 17 points). Les perspectives émises par les consommateurs au sujet de la situation économique générale et du chômage en Belgique se sont effondrées.

    Sur le plan personnel, les ménages font également preuve d'une forte inquiétude quant à l'évolution de leur situation financière au cours des douze prochains mois. Là encore, il s'agit d'une baisse historique, note la BNB. En revanche, leurs prévisions d'épargne ne sont pas affectées. Selon la BNB, environ un ménage sur huit est extrêmement vulnérable face à la crise du Covid-19, encourant une perte d'au moins 10% de ses revenus, tout en ne disposant que d'un coussin d'épargne restreint.

  • Bilan plus lourd que prévu en Angleterre et au Pays de Galles

    Le nombre de décès imputables au coronavirus en Angleterre et au Pays de Galles le 10 avril était supérieur de 41% au bilan avancé le même jour par le gouvernement, selon des données publiées ce mardi et qui tiennent compte de la mortalité hors du milieu hospitalier.

    Selon l'Office des statistiques nationales, l'épidémie avait fait 13.121 morts le 10 avril, alors que, dans son point quotidien, le gouvernement faisait état de 9.288 décès dans les hôpitaux. Un tiers des certificats de décès délivrés en Angleterre et au Pays de Galles au cours de la semaine du 13 au 19 avril mentionnent le Covid-19. À Londres, c'est plus de la moitié.

    Selon le dernier bilan communiqué lundi, l'épidémie a fait 16.509 morts dans les hôpitaux du Royaume-Uni. 

  • Quelle est la distance idéale entre deux personnes pour être protégé?

    "Le virus se transmet via des gouttelettes, que l'on transmet via des postillons, par exemple. C'est dans ces grosses gouttelettes qu'il y a beaucoup de virus. Elles ont une taille et un poids et vont tomber par terre après 1 mère, 1,5 mètre", explique Emmanuel André, porte-parole interfédéral dans la lutte contre le Covid-19. Ce sont ces gouttelettes-là qui transmettront le plus ce virus.

    La question est également de savoir quel est le rôle des plus petites gouttelettes, qu'on appelle "aérosoles". Les plus petites vont tomber moins vite mais vont également contenir moins de virus. À ce jour, il n'a pas été démontré que ces plus petites goulettelettes jouaient un rôle important dans la transmission du virus.  

    En Belgique, on a vu qu'en respectant une distance d'1,5 mètre, on pouvait interrompre très fortement la transmission dans la communauté. "Le risque nul en médecine n'existe jamais. C'est sûr que si on prend 15 mètres, il y a toujours un risque qui sera évidemment diminué. Mais il faut savoir que ce n'est pas toujours nécessaire et ce n'est pas toujours possible", précise le virologue. 

  • Toujours plus de patients sortis de l'hôpital

    9.002 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars, soit une augmentation de 107 au cours des dernières 24 heures. 

  • "Il faut absolument rester chez soi" en cas de symptômes, rappellent les autorités

    Une étude éclaire un peu plus les autorités sanitaires en ce qui concerne la contamination au nouveau coronavirus et sa contagion. Ses auteurs veulent attirer l'attention sur les bons réflexes à adopter par rapport à son entourage.

    Lorsqu'une personne est confirmée positive, elle en a déjà probablement contaminé une autre juste avant que ses symptômes n'apparaissent. C'est pour cette raison que, quand quelqu'un a un diagnostic d'infection au coronavirus, c'est extrêmement important qu'il puisse rapidement en informer son entourage et certainement les personnes avec qui il a été en contact rapproché pour que ces personnes restent isolées chez elles le temps que l'on puisse apporter le suivi médical nécessaire.  

    C'est de cette façon-là que l'on va pouvoir prévenir de la transmission qui a déjà eu lieu et éviter qu'elle ne se transforme en une nouvelle chaîne de transmission. 

    Une fois diagnostiquée et les symptômes de coronavirus apparus, la personne malade va contaminer une personne supplémentaire montre également l'étude. 

    Pour résumer, quand on présente des symptômes, aujourd'hui à titre individuel, il est nécessaire de rester chez soi pour éviter de contaminer d'autres personnes. Et il faut en informer le plus rapidement possible les personnes avec qui nous sommes entrés en contact rapproché pour que ces personnes s'isolent également. 

  • Vers un test pour tous les patients présentant des symptômes grippaux

    Tous les patients présentant des symptômes grippaux devront être testés au coronavirus dans le cadre de la stratégie de déconfinement, a affirmé le ministre Philippe De Backer sur Radio 1 (VRT). Dans le cadre du déconfinement, le testing sera primordial pour gérer les personnes infectées et avertir celles avec lesquelles elles ont eu un contact, ce qui nécessitera de tester aussi les personnes présentant des symptômes faibles, a confirmé le ministre.

    "Nous avons aujourd'hui une capacité de plus de 10.000 tests par jour. Maintenant, il est important de trouver des personnes sur le terrain qui, via les centres de triage et autres, pourraient effectivement prélever les échantillons une fois le déconfinement entamé".
    Philippe De Backer
    Ministre fédéral

  • Revoir le point quotidien du SPF Santé

    La conférence de presse du Centre de crise

  • Plus de 52.000 cas confirmés de contamination en Russie

    La Russie a enregistré 5.642 nouvelles contaminations au coronavirus sur les dernières 24 heures, portant le total des cas dans le pays à 52.763. Au total, 456 personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie, dont 51 dans les dernières 24 heures.

    Le nombre de nouveaux cas quotidiens recensés en Russie augmente fortement depuis le début du mois, alors que la flambée épidémique y est initialement apparue moins forte que dans la plupart des pays d'Europe occidentale.  

  • Le MR repousse toute discussion gouvernementale à la fin septembre

    Le président du MR Georges-Louis Bouchez a confirmé sur La Première (RTBF) vouloir repousser à la fin septembre toute discussion sur une recomposition du gouvernement fédéral, arguant des priorités sanitaires. "On ne va pas renégocier un gouvernement tant que l'on n'a pas une maîtrise totale sur la situation sanitaire et le déconfinement", a affirmé M. Bouchez. Il dit avoir rejeté cette hypothèse il y a plusieurs jours face aux demandes de certains partis, "et pas uniquement la N-VA", car "il serait irresponsable de créer de la tension politique alors que ce gouvernement doit être à 100% concentré sur la santé publique".

    Le président du MR souligne que la confiance donnée par neuf partis au gouvernement Wilmès (gouvernement MR-CD&V-Open Vld, soutenu depuis l'extérieur par les socialistes, les écologistes, le cdH et DéFI) l'a été "jusqu'à la prochaine rentrée parlementaire".  Dès lors, "il y aura à la fin du mois de septembre une discussion politique qui devra se poser."

  • Une enveloppe de 1.600 milliards pour sauver l'économie européenne

    Le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton était l'invité de la matinale de BFM TV. Il a indiqué qu'il s'attendait à ce que l’espace Schengen reste fermé jusqu'à l’été en raison du coronavirus. Raison pour laquelle le commissaire Breton souhaite que tous les états-membres de l’UE puissent avoir le même accès au financement et au crédit.  

    Thierry Breton a également chiffré l'effort européen à "10% du PIB de l'UE", soit 1.600 milliards d'euros, précisant qu'un "plan Marshall" pour le secteur du tourisme était sur le point d'être annoncé. 

  • Le Conseil européen de jeudi ne devrait pas trancher sur le financement de la reprise

    Les dirigeants de l'Union européenne ne prendront pas de décision définitive lors du Conseil européen de jeudi sur le futur fonds de relance européen destiné à redresser l'économie du bloc malmenée par la crise sanitaire actuelle, a appris l'agence Reuters auprès de diplomates et responsables européens. Alors que la solidarité européenne est une nouvelle fois mise à l'épreuve sur les modalités de financement de la riposte de l'UE face à l'épidémie de coronavirus, plusieurs États membres appellent à ce que ce fonds de relance post-épidémie de coronavirus soit assorti d'une date d'échéance précise, ont indiqué ces sources.

  • Des tests mobiles pour les maisons de repos bruxelloises

    L’urgence est désormais de tester le personnel et les résidents des maisons de repos en vue du déconfinement des Belges. Tester à grande échelle permettra de prendre les mesures adéquates. Parmi les solutions mises en place, un bus à tests circule à Bruxelles à l’initiative de l’hôpital Saint-Pierre et du docteur Marc Decroly.

    REPORTAGE | Des tests mobiles pour les maisons de repos bruxelloises

  • Vers un prolongement du droit passerelle

    Un prolongement de la mesure du revenu de remplacement (droit passerelle) sera proposé au gouvernement par Denis Ducarme, le ministre des Indépendants, à l'occasion du Conseil des ministres de vendredi. Initialement prévue pour les mois de mars et avril, la mesure pourrait donc être prolongée en mai. Au 17 avril, environ 343.000 indépendants avaient introduit une demande. Pas moins de 151.702 indépendants ont introduit, par ailleurs, une demande de report d'un an de leurs cotisations sociales et 10.886 autres ont introduit une demande de dispense.

    Le revenu de remplacement est accessible à tous les indépendants à titre principal dont l'activité a été interrompue ou limitée dans le cadre des mesures sanitaires arrêtées par le Conseil national de sécurité pour lutter contre la propagation du virus. Les indépendants issus des professions libérales ou paramédicales (kinés, dentistes, etc.) peuvent également en bénéficier, de même que les indépendants en société. L'indemnité s'élève à 1.291,69 euros par mois (1.614,10 euros si charge de famille).

    Les indépendants complémentaires qui paient des cotisations obligatoires sur la base d'un revenu annuel au moins égal à 13.993,77 euros peuvent aussi bénéficier du revenu de remplacement.

  • Des congés spécifiques pour les parents seuls

    La ministre de l'Emploi Nathalie Muylle (CD&V) va soumettre à ses partenaires de gouvernement MR et Open Vld un projet d'arrêté de pouvoirs spéciaux ouvrant la porte à un congé parental supplémentaire pour les télétravailleurs isolés (parents seuls ou séparés) afin de s'occuper des enfants pendant le confinement, rapporte le journal De Morgen. Une des conditions serait qu'au moins un des enfants ait moins de 13 ans. L'enfant peut avoir jusqu'à 21 ans s'il a un handicap.

    Les parents pourraient prendre le congé par semaine. La procédure serait la plus courte possible et la demande pourrait commencer après un mois de travail chez l'employeur du moment. De plus, le congé n'aurait pas d'impact sur le système régulier: le solde de congé parental resterait le même. Une autre limite serait que le congé ne pourrait être pris que pour travailler à quatre cinquièmes ou à temps partiel. Le système serait valable jusqu'à la fin de l'année scolaire.

    L'instauration d'un congé parental spécifique à la crise du coronavirus est une demande de la Ligue des Familles. Le projet de Mme Muylle est plus limité. Si la ministre reçoit l'appui de ses partenaires de gouvernement, elle pourrait présenter ce projet aux partis qui soutiennent les pouvoirs spéciaux.

  • BUSINESS SOUS CONFINEMENT | Arthus de Bousies, CEO de Natura Bister

    Interview express en visioconférence pour prendre la température auprès de quelques patrons qui nous livrent leur vision de leur business sous confinement. Arthus de Bousies craint des conséquences à long terme. 

    Lire | Arthus de Bousies, Natura Bister: "Certains clients ont de plus en plus de mal à payer"

    "Certains clients ont de plus en plus de mal à payer" | Natura Bister sous confinement

  • Trump ordonne la "suspension temporaire" de l'immigration

    Le président américain Donald Trump va "suspendre temporairement" l'immigration aux États-Unis pour "protéger les emplois" des Américains face à la crise économique provoquée par le coronavirus. 

  • Le nombre de nouveaux cas repart à la hausse en Allemagne

    Le nombre de nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus a progressé de 1.785 au cours des dernières 24 heures en Allemagne, selon les données publiées par l'Institut Robert Koch (RKI), qui reflètent une très légère accélération après deux jours consécutifs de ralentissement. Le bilan communiqué lundi faisait état de 1.775 nouveaux cas.

    Au total, 143.457 cas d'infection ont été recensés depuis le début de l'épidémie en Allemagne. Quant au nombre de décès liés à ce virus, il a progressé de 194 entre lundi et mardi pour s'établir à 4.598.

  • L'OMS veut un déconfinement prudent et par étapes

    L'OMS appelle à une levée progressive du confinement. Les mesures de confinement ont prouvé leur efficacité, selon l'organisation sanitaire, et les populations doivent se préparer à s'adapter à de nouvelles façons de vivre afin de pouvoir contrôler le coronavirus.

    Pour Takeshi Kasai, directeur régional de l'OMS, les gouvernements qui envisagent de lever les mesures de confinement devront ainsi le faire avec prudence et par étapes. Tant que le coronavirus circule, aucun pays n'est à l'abri d'une épidémie potentiellement écrasante, a-t-il ajouté. Si ces dernières semaines le Pacifique occidental a été beaucoup moins touché par l'épidémie que les États-Unis ou l'Europe, il y a eu une augmentation des cas au Japon et à Singapour.

  • L'évolution de l'épidémie en Belgique (graphiques)

    Infections guérisons morts covid19 belgique

     

    Entrees sorties hopitaux

  • Ce qu'il faut retenir de la journée de lundi

    ► Le cours du baril de WTI, référence pour les États-Unis, s'est effondré ce lundi et a clôturé à -37,63 dollars le baril, un crash historique. Du jamais vu, alors que le baril de Brent, lui, n'a perdu qu'un peu plus de 5%. Le niveau d'engorgement du pétrole américain explique cette déconvenue.

    ► Les partenaires sociaux réunis au sein du Groupe des 10 ne sont pas encore parvenus à un accord sur le redémarrage des secteurs non-essentiels.

    ► Au total, 4.920 patients sont hospitalisés en Belgique. 232 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées au cours des dernières 24 heures. 1.071 patients se trouvent actuellement en soins intensifs, soit une diminution de 10 patients en un jour. 8.895 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars. 5.828 décès ont été rapportés au total, soit une augmentation de 168 décès au cours des dernières 24 heures.

     La France a passé ce lundi la barre des 20.000 personnes tuées par le coronavirus, avec 547 nouveaux décès enregistrés depuis dimanche. En Italie, le nombre de malades du Covid-19 a baissé pour la première fois, passant à 108.237, soit 20 de moins que la veille. Au Royaume-Uni, la pandémie de coronavirus a fait 449 morts supplémentaires, soit le plus faible bilan quotidien publié depuis le 6 avril.

    ► Le confinement de la population belge a permis d'aplatir la courbe des contaminations au Covid-19. Une étude de l'université d'Hasselt montre ce qu'il en aurait été si ce confinement n'avait pas eu lieu. Lire | Que se serait-il passé s'il n'y avait pas eu de confinement?

    ► Nous allons vers un déconfinement progressif. "Il y a plusieurs indicateurs qui vont dans le bon sens et qui continuent à aller dans le bon sens", explique Emmanuel André, porte-parole interfédéral dans la lutte contre le Covid-19. "Nous savons que ces résultats sont le travail que nous avons fait ces dernières semaines. Et donc oui, par définition, nous allons vers ce qu'on appelle un déconfinement.

    ► Les acteurs de l'enseignement francophone et plusieurs ministres du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dont la ministre de l'Éducation Caroline Désir ont tenu ce lundi une réunion de travail afin de réfléchir aux conditions et modalités pratiques pour un retour à l'école dans le cadre de la future stratégie de sortie du confinement. Aucune mesure n'a toutefois été décidée ce lundi, une nouvelle réunion étant déjà programmée mercredi à 14h30. Lire | Un épais brouillard plane sur la fin de l'année dans les écoles

    Les recyparcs wallons rouvrent progressivement leurs portes à partir de ce lundi, sous des conditions strictes et avec des horaires adaptés pour certains. >> Les détails ici: Les recyparcs wallons rouvrent petit à petit

    ► La VUB met à disposition son robot KingFisher pour aider à faire face à la crise actuelle du coronavirus, a indiqué lundi la VUB. L'appareil ultramoderne permet de tester rapidement de grandes quantités d'échantillons pour déceler la présence du virus SRAS-CoV2.

     18% des travailleurs craignent de perdre leur emploi à la suite de la crise du coronavirus, ressort-il du 11e baromètre annuel d'Acerta, le groupe de services en ressources humaines.

    ► Le Service Pensions reste toujours accessible via le site mypension.be ou le 1765, même si les Pointpensions sont temporairement fermés en raison des mesures contre le coronavirus, indique lundi le SPF Pensions.

    La baisse de volume des ventes d'essence (95 et 98) est "vertigineuse" après un mois de confinement pour contrer la propagation du coronavirus et avoisine les 80 à 85%, indique lundi la Brafco, la Fédération belge des négociants en combustibles et carburants.

    ► La crise du coronavirus pousse les prix de l'électricité à leurs plus bas niveaux, selon des chiffres recueillis par Elia, le gestionnaire du réseau électrique.

    ► La France propose de mettre en place un groupe d'experts internationaux, comme le GIEC sur le climat, pour épauler l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), mise en cause par les États-Unis dans la gestion de la pandémie de Covid-19.

    ► Bpost applique actuellement le principe du "dernier entré, premier sorti" pour remédier aux retards dans le traitement des colis. Cela signifie que les colis récemment commandés peuvent arriver plus rapidement que ceux qui l'ont été il y a quelque temps déjà. Le but est d'éviter que les colis n'arrivent tous continuellement en retard à destination.

    ► Qui respecte le mieux les mesures de confinement? Le respect des mesures de protection mises en place pour lutter contre la propagation du coronavirus dépend du sens citoyen des personnes, de leur âge ainsi que du taux de confiance accordée au gouvernement, ressort-il d'une étude réalisée par l'université d'Amsterdam, l'université Erasme de Rotterdam et la KU Leuven.

     Les parcs d'attractions se préparent pour permettre une réouverture en toute sécurité. 

    ► McDonald's Belgique a décidé de rouvrir dès ce mardi ses 68 drive-ins. Certes, tout ne s'y déroulera pas comme avant... tant en cuisine, que dans le sachet que vous ramènerez à la maison. Burger King et Quick lui emboîteront le pas fin de semaine. 

  • Bonjour et bienvenue

    Nous sommes le mardi 21 avril. Merci de nous suivre.

    Tout au long de la journée, Salim Nesba, Camille Berkenbaum, Corentin Di Prima et François Witvrouw se relaieront pour vous informer dans ce direct.

    Bonne journée! 

    Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

    La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

    Par thématique:

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés