Publicité
Publicité
analyse

De quel pass sanitaire avez-vous besoin pour vos vacances?

Montrer son QR code pour manger au restaurant, c'est désormais obligatoire dans de nombreux pays. ©AFP

Si vous vous rendez cet été en France, en Italie, en Autriche ou au Portugal, vous devrez présenter un pass. Attention, il n'y a aucune harmonie entre les règles...

Il y eut tout d'abord le pass sanitaire danois, qui fit un peu peur aux autres Européens. Allait-on de la sorte conditionner nos déplacements en fonction de nos vaccinations? Non, nous avait-on promis. Pourtant, quelques mois plus tard, on y est: il faut un certificat "covid safe" pour voyager en Europe, pour visiter le musée d'Orsay à Paris, et bientôt pour manger une pizza à Rome.

Tous ces pass sanitaires ont des exigences et des lieux d'utilisation différents. La bonne nouvelle, c'est que pour les personnes vaccinées ou guéries du covid, le certificat numérique européen et son QR code font usage de sésame.

Le certificat européen, pour voyager

Pour rappel, ce certificat européen, à montrer aux frontières, impose un délai de 14 jours après la seconde injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ou 4 semaines après la piqûre de Johnson & Johnson. Pour les personnes non totalement protégées, il faut un test (à durée variable selon le pays visité). On peut aussi brandir une preuve de guérison, avec un test positif datant de 180 jours maximum.

Mais une fois sur place, quelles règles respecter. Petite visite de ce nouveau capharnaüm européen.

Où?

En France, le pass sanitaire est actuellement exigé dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes: musées, festivals , cinéma, établissements sportifs, compétitions, concert, fêtes locales... En août, il sera aussi demandé dans les cafés, restaurants (même en terrasse) et au centre commercial, ainsi que pour les trajets de longue distance en train, en car et en avion.

En Italie, le pass est obligatoire dans les salles des restaurants et bars (pas en terrasse ni pour la commande au comptoir), dans les musées, pour les concerts et rencontres sportives, à la piscine, aux thermes, dans les salles de jeux et salles de sport, au cinéma, au théâtre, dans les congrès.

À Lisbonne, le pass sanitaire est exigé au restaurant, en salle, à partir du vendredi 19h, durant tout le week-end ainsi que les jours fériés.

Au Portugal, le certificat numérique européen est demandé dans les hôtels et les restaurants (en salle), uniquement dans les zones les plus touchées, comme la région de Lisbonne, à partir du vendredi 19h, durant tout le week-end ainsi que les jours fériés.

En Autriche, la preuve de vaccination ou d'un test négatif est demandée pour accéder aux restaurants, hôtels, théâtres, concerts, thermes, piscine, stades et salles de sport. Également chez le coiffeur ou pour un massage.

Quelles sont les preuves à apporter?

La notion même de pass sanitaire recèle quelques différences selon les pays.

1
dose
En Italie, une seule dose de vaccin suffit à montrer patte blanche.

En France, la vaccination est valable 7 jours après la seconde injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca); 4 semaines après la piqûre pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson de Janssen); 7 jours après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant déjà été contaminée par le covid (1 seule injection). Le test PCR ou antigénique négatif doit avoir été réalisé moins de 72 heures avant la présentation de la preuve. Les autotests ne sont pas admis.

• En Italie, le pass est valable si l'on est soit vacciné (une seule dose suffit), soit testé négatif depuis moins de 48 heures, soit guéri du covid depuis six mois maximum. Sinon, il faut présenter un test antigénique ou PCR de moins de 48 heures.

Au Portugal, le certificat européen, avec lequel les touristes entrent dans le pays, suffit pour prouver la vaccination. Pour les non-vaccinés, la preuve d'un test PCR réalisé moins de 72h auparavant ou d'un test antigénique réalisé moins de 48h avant doit être apportée.

4
possibilités
En Autriche, 4 sortes de tests sont admis.

En Autriche, différents tests sont admis. On peut choisir entre un test PCR d'un organisme autorisé (par exemple, un laboratoire) avec une durée de validité de 72 heures, un test antigénique d'un organisme autorisé (comme une pharmacie) avec une validité de 48 heures, un autotest antigénique avec enregistrement numérique d'une durée de validité de 24 heures ou un test antigénique sous surveillance dans l'entreprise concernée, qui est alors valable uniquement pour l'occasion spécifique. Quant à la vaccination, elle reste valable pendant un maximum de trois mois à compter du 22e jour après la première injection. Après la seconde piqûre, la validité est prolongée de 6 mois. Pour les sérums unidose, le vaccin reste valable pendant 9 mois à partir du 22e jour. Quant à la preuve de guérison, elle est valable pour une durée de 6 mois.

Pour qui?

En France, le pass sanitaire est exigé à partir de 18 ans.

12
ans
L'Italie, le Portugal et l'Autriche exigent un pass à partir de 12 ans.

En Italie, la règle de la preuve "covid safe" s'adresse aux personnes à partir de 12 ans.

Au Portugal, la présentation d'un certificat s'adresse aux personnes à partir de 12 ans.

En Autriche, les enfants à partir de 12 ans (à partir de 6 ans à Vienne) ont besoin d'un test ou d'une preuve de vaccination (ou de guérison).

Et aussi...

• Au Luxembourg, un pass est demandé dans les commerces.

• En Irlande, il est exigé que pour accéder aux salles intérieures des restaurants et pubs.

• En Allemagne, selon les Länder, un certificat de vaccination ou un test négatif peut être requis pour accéder à des lieux comme les hôtels, les salles de sport, les cinémas ou les lieux de prostitution.

• En Suisse, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder aux manifestations de plus de 1.000 personnes et aux espaces restreints, comme les boîtes de nuit.

• Au Danemark, il est toujours obligatoire pour accéder à divers lieux, comme les salons de coiffure ou les salles de sport. Mais il ne sera plus nécessaire à partir du 1er août dans les musées, cinémas et théâtres et à partir du 1er septembre dans les bars et restaurants.

• En Hongrie, des certificats d'immunité, délivrés dès la première dose de vaccin, sont requis dans les établissements de santé, pour accéder aux événements sportifs ou musicaux ainsi qu'aux événements regroupant plus de 500 personnes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité