edito

Déconfinement: le flou reste trop grand

Newsmanager

La réunion du Conseil national de sécurité devait nous permettre de voir plus clair sur la stratégie belge en matière de déconfinement. Au final, le flou reste grand...

Comme tous les pays d’Europe, la Belgique est confrontée à un délicat exercice d’équilibrisme entre l’impératif sanitaire – limiter la propagation du coronavirus, éviter une deuxième vague de contaminations – et la volonté de donner de l’air à notre économie asphyxiée. Dans un contexte où il faudra bien se résigner à une cohabitation de longue durée avec ce satané virus, c’est un exercice difficile. Très difficile même. Et lourd de conséquences."Nous vivons les quatre semaines les plus cruciales pour la prospérité de la génération suivante", estimait à L’Echo l’économiste Geert Noels il y a quelques jours

Jusqu’ici, malgré une bonne volonté évidente, la gestion de la crise n’a guère été brillante dans notre pays. Si les hôpitaux ont pu éviter la saturation, la situation dans les maisons de repos est un cauchemar et un scandale. La Belgique est à la traîne pour les masques, le dépistage de la population et le matériel médical.

Entre l’économie et la santé, il n’y a pas à choisir. Les deux vont de pair.

Réussir le déconfinement est un enjeu crucial. Entre l’économie et la santé, il n’y a pas à choisir. Les deux vont de pair. Impossible de relancer nos entreprises si l’épidémie fait des ravages. Impossible de préserver la santé et le bien-être de tous les Belges à long-terme si notre économie est à l’arrêt et si le chômage explose.

La réunion du Conseil national de sécurité, ce mercredi, devait ainsi nous permettre de voir plus clair sur la stratégie belge en matière de déconfinement. Au-delà de la prolongation attendue des restrictions jusqu’au 3 mai, il fallait ouvrir des perspectives, comme le font tous les autres pays d’Europe. C’est d’autant plus important que la réussite de cette sortie très progressive de la crise dépend aussi de l’acceptation sociale des mesures.

Au final, le flou reste grand. Par prudence? Par manque de préparation? Un peu des deux sans doute. Beaucoup de questions restent sans réponses: sur la réouverture des commerces et des écoles, sur le fonctionnement des entreprises, sur les déplacements et les voyages, sur le port du masque, sur les tests… Seules quelques décisions ponctuelles ont été prises, sur les festivals d’été ou les jardineries par exemple. Mais c’est insuffisant. Il faudra rapidement plus de clarté, plus de perspectives, pour que les Belges poursuivent l’effort.

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également