Des contrôles éclair pour vérifier le télétravail

Le télétravail est la règle partout où c'est possible. ©Phanie

Des milliers d'entreprises ont déjà été contrôlées pour vérifier si elles respectaient le télétravail. Le ministre Pierre-Yves Dermagne a livré les résultats de ces contrôles.

Début janvier, Sciensano avait publié la répartition des clusters actifs pour une semaine déterminée. Il était apparu que 40% d'entre eux se trouvaient en entreprise. Ce chiffre devait être pris avec des pincettes pour toute une série de raisons, mais il montrait quand même qu'un nombre sérieux de contaminations avait lieu au travail. Pourtant, le télétravail est la règle et là où c'est impossible, les normes sont strictes.

12%
de non-respect
En trois mois, 3.075 contrôles spécifiques au télétravail ont été effectués "dans tous les secteurs d'activités", et 362 cas de non-respect (12%) ont été relevés

La question du non-respect du télétravail était au cœur d'un débat en commission Affaires sociales, Emploi et Pension ce mardi, en présence du ministre fédéral de l'Économie Pierre-Yves Dermagne. Celui-ci a expliqué qu'après une période de prévention, une politique répressive était appliquée depuis fin octobre, avec rédaction d'un Pro Justitia et rapport envoyé à l'auditeur du travail, en cas d'infraction grave ou de mauvaise volonté manifeste.

Contrôles flash

Ainsi, en trois mois, 3.075 contrôles spécifiques au télétravail ont été effectués "dans tous les secteurs d'activités", et 362 cas de non-respect (12%) ont été relevés. À noter que les chiffres de décembre et janvier ne sont pas complets.

Le SPF Emploi a réalisé, de son côté, 24.009 contrôles qui ont abouti au constat de 5.608 cas d'infractions liées au coronavirus. Et des contrôles éclair sont actuellement organisés par différents services d'inspection dans le secteur tertiaire, notamment les services publics. Résultats? 38 infractions constatées depuis le 5 janvier.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité