Des mesures pour le fret aérien

Des mesures ont été prises pour aider le transport de fret par avion. ©BELGA

Le gouvernement a décidé une série de mesures pour venir en aide aux sociétés de manutention aérienne et à l'activité de fret.

François Bellot, ministre de la Mobilité, a prévenu les directeurs d’aéroports "dès mardi soir et mercredi matin" d’une série de dispositions valables pendant la crise du Covid-19 et donc de façon temporaire, nous rapporte Laurent Levaux, président d’Aviapartner, qui n’était pas signataire de la lettre que nous avons évoquée hier.

La septième liberté (pas d’obligation de retour au pays d’origine) a été accordée aux avions tout cargo. Ceux-ci ne sont plus limités dans les créneaux aéroportuaires car ceux qui étaient utilisés pour les vols passagers le sont désormais pour le fret. Cela signifie aussi que l’interdiction des vols de nuit a été levée et que les appareils peuvent atterrir jour et nuit. Il est juste demandé de ne pas décoller avant 6 heures du matin le week-end.

"Ces excellentes mesures prises par le Kern permettent d’acheminer en urgence en Belgique des médicaments, des masques et des réactifs parmi d’autres articles de première nécessité."
Laurent Levaux
président d'Aviapartner

Enfin, les équipages d’avion Full Cargo en provenance de pays à risque de contamination sont dispensés de quarantaine afin de pouvoir repartir avec leurs avions. "Ces excellentes mesures prises par le Kern permettent d’acheminer en urgence en Belgique des médicaments, des masques et des réactifs parmi d’autres articles de première nécessité", souligne le président d’Aviapartner. Notons au passage que si les activités cargo sont au plus haut, Swissport et Aviapartner souffrent évidemment de la chute vertigineuse des activités passagers: "De 80 à 95%", précise Laurent Levaux.

Lire également

Publicité
Publicité