Publicité

Des symptômes du Covid? Toutes les pharmacies bientôt autorisées à vous tester

©BELGAIMAGE

À partir du 1er novembre, l'ensemble des pharmacies pourront tester les personnes qui présentent des symptômes du covid depuis moins de 6 jours.

Les pharmacies vont devenir un lieu majeur pour le dépistage du Covid-19. Depuis le mois de juillet, les pharmaciens sont autorisés à pratiquer des tests antigéniques rapides pour dépister le covid sur les personnes qui désirent voyager ou se rendre à un événement. Un test valable le jour même, plus 24h. Sur les 4.700 pharmacies du pays, plus de la moitié (2.504 exactement), ont accepté de pratiquer ces tests.

"On peut absorber pas mal de monde. Nous ne connaissons actuellement pas de surcharge."
Alain Chaspierre
Association pharmaceutique belge

Pour les personnes qui présentent des symptômes, la liste des pharmacies était jusqu'ici beaucoup moins large. Après un projet pilote mené début septembre dans huit pharmacies, les autorités de la santé avaient autorisé 328 officines du pays à tester des personnes présentant des symptômes du Covid-19. "255 pharmacies ont rentré des résultats, pour un total de 5.000 tests effectués entre mi-septembre et mi-octobre", explique Alain Chaspierre, secrétaire générale de l'Association pharmaceutique belge (APB). Cette autorisation va être étendue à l'ensemble des pharmacies.

Selon une enquête menée par l'APB auprès de 400 de ses membres, 80% des pharmaciens se disent prêts à tester des personnes symptômatiques. "On peut absorber pas mal de monde. Nous ne connaissons actuellement pas de surcharge", souligne Alain Chaspierre. Mais tous ne voudront peut-être pas participer. "Chaque pharmacien restera évidemment libre de faire ce qu'il veut."

Remboursé pour les symptômatiques

Si vous avez des symptômes, il est conseillé de contacter au préalable votre pharmacien pour savoir s'il est d'accord de vous tester. Pour rappel, le résultat d'un test antigénique se trouve dans le Covid Safe Ticket (CST) quelques heures à peine après sa réalisation. Le test est remboursé pour les personnes symptômatiques. Pour les autres, il coûte entre 25 et 30 euros.

5
jours
Les pharmaciens testeront les personnes qui ont des symptômes depuis 5 jours maximum.

L'apport des pharmacies à la politique de testing est potentiellement considérable. Prenons les chiffres: du 17 juillet au 17 octobre, 433.581 tests ont été réalisés en pharmacie, selon l'APB. Sur la même période, Sciensano a recensé 4.436.185 tests. Si le nombre de pharmacies qui acceptent de tester des personnes symptômatiques est multiplié par dix, les pharmaciens seraient théoriquement en mesure de tester autant que les centres. On comprend vite qu'elles sont appelées à devenir un élément central de la politique de dépistage. "C'est aussi une façon de soulager les médecins, et aussi de réduire les dépenses", nous glisse un proche du dossier.

L'élargissement de l'utilisation du CST le 15 octobre dernier à Bruxelles a provoqué une légère augmentation du nombre de tests antigéniques dans les pharmacies de la capitale (8,5%), mais aussi en Flandre (5%) et en Wallonie (6%), recense l'APB. La Wallonie et la Flandre vont également introduire le CST dès novembre.

Ce nouveau dispositif de testing ira de pair avec le lancement - pas encore effectif - d'un outil d'auto-évaluation (un questionnaire en ligne) qui aiguillera les personnes qui doivent passer un test vers une pharmacie, un centre de test ou leur médecin.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité